Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Juste la fin du monde

Adaptation de la pièce de Jean-Luc Lagarde, «Juste la fin du monde» est le dernier film de Xavier Dolan. Il vient de recevoir le Prix œcuménique. Ce jeune acteur, réalisateur et scénariste canadien, qui s’est fait connaître du public lors de la projection de son premier long métrage «J’ai tué ma mère» en 2009, à tout juste 20 ans, est désormais une figure emblématique d’une nouvelle génération de cinéastes.

 

C’est  en quelque sorte, la nouvelle vague actuelle. « J’ai tué ma mère » a d’ailleurs été sélectionné pour le meilleur film étranger à la 82° cérémonie des Oscars. Le jeune prodige enchaîne ensuite les films de qualité avec « Les Amours imaginaires », « Laurence Anyways « , « Tom à la ferme » puis  le très émouvant « Mommy ». Son cinquième long métrage reçoit un accueil  dithyrambique et très chaleureux du public et de la presse lors du 68° Festival de Cannes et reçoit le Prix du Jury, ex-aequo avec « Adieu au langage » de Jean-luc Godard. Tout en défendant les droits des homosexuels, le jeune homme ne veut pas être catalogué comme un réalisateur de films homosexuels car il estime que décerner des prix de cinéma gay est réducteur et ostracisant. « Juste la fin du monde » raconte l’histoire d’un jeune écrivain qui après douze ans d’absence, retourne dans son village natal pour annoncer à sa famille sa mort prochaine. Ce sont des retrouvailles parfois houleuses avec la famille où l’on se dit parfois l’amour que l’on se porte  de manière subliminale à travers d’éternelles querelles sous lesquelles percent de sourdes rancœurs.
Le casting est impressionnant et réunit : Gaspard Ulliel, Nathalie Baye, Léa Seydoux, Vincent Cassel et Marion Cotillard.

Catherine Merveilleux