Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Prix d’interprétation féminine remis par Paolo Sorrentino et Irène Jacob

Diane Krüger dans « In the Fade » de Fatih Akin

Une récompense justifiée car Diane Krüger incarne magnifiquement cette mère et cette épouse parfaites dont le bonheur est fauché en plein vol à cause du racisme et du terrorisme. Lumineuse et diaphane, elle crève l’écran dans le rôle de cette femme audacieuse et passionnée. Elle est sublime ! « Fatih, mon frère, merci d’avoir cru en moi, de m’avoir permis de faire ce film. Tu me donnes une force que j’ignorais avoir et n’oublierai jamais », a déclaré l’actrice en recevant son prix.

 

 

Le réalisateur Fatih Akin confie : « J’ai ressenti le besoin de faire ce film  après les meurtres commis en Allemagne, contre des personnes d’origine turques, par des membres du groupuscule néo-nazi NSU. L’une des victimes n’habitait pas loin de chez moi. L’enquête a fait scandale parce que la police a soupçonné les victimes d’être impliquées dans un trafic de drogue, dans des salles de jeu clandestines ou d’autres activités criminelles. Les meurtres ne pouvaient être que des règlements de compte de la Mafia turque. Ce qui était profondément injuste. Certes Nuri, le mari de Katia avait un passé de dealer et avait séjourné en prison, mais son assassinat n’était en rien un règlement de compte. C’était purement et simplement un crime motivé par le racisme., mais les soupçons de la police semblaient légitimes Katia elle est blonde et aryenne. C’est une Marlene Dietrich moderne. Je l’ai rencontré en 2012 à Cannes, l’année où elle faisait partie du Jury. Elle a aimé le scénario lorsque je lui ai envoyé en 2016 ».

 

La vie de Katja s’effondre lorsque son mari et son fils meurent dans un attentat à la bombe. Après une période de chagrin. Dévastée, elle assiste à un procès inique qui ne condamnera pas les assassins de son fils et de son mari.