Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Jean Stéphane Bron dans les coulisses de l’Opéra, un sublime documentaire

J’ai découvert le documentaire de Jean Stéphane Bronaux Rencontres du sud. à Avignon. Généralement je ne suis pas addicte aux documentaires, mais celui-ci est vraiment passionnant. Il m’a littéralement scotchée.

 

 

Le réalisateur du Génie helvétique et de Cleveland contre Wall Street vient de réaliser un documentaire exceptionnel sur l’Opéra. Son film nous met en totale immersion dans le sanctuaire historique et institutionnel de la musique et de la danse. C’est une véritable fresque de société à travers le prisme de l’Opéra car les tumultes de la société de l’extérieur que ce soit les grèves, les rivalités ou les attentats s’immiscent dans ce temple de l’Art qui tend à l’excellence.
Pendant une saison, le réalisateur met en scène les passions humaines et nous fait partager des tranches de vie au sein de l’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde. Nous suivons donc son directeur, Stéphane Lissner, qui s’occupa pendant de nombreuses années du Théâtre du Châtelet puis du Festival international d’Art lyrique d’Aix-en-Provence puis de la Scala de Milan et qui depuis le 1°août 2014 a été promu directeur délégué à l’Opéra national de Paris. Rôle qu’il assume avec brio et compétence. Nous suivons aussi l’évolution et les progrès de Micha, un chanteur d’Opéra venu du fin fond de la Russie ainsi que le travail ardu, assidu et sans pitié des danseurs et des étoiles de ballet. Nous suivons aussi le travail des personnes qui œuvrent dans l’ombre : maquilleuses, habilleuses, techniciens et sans lesquels la magie du spectacle ne pourrait pas avoir lieu. On assiste aussi dans ce film au départ de Benjamin Millepied, l’époux de Nathalie Portman. Certains passages sont bouleversants comme ceux où l’on voit ces enfants de quartiers pas forcément favorisés venir prendre des cours de musique pendant leur temps scolaire dans le cadre magique de l’Opéra de Paris. La scène de l’escalator où ils croisent une femme de ménage est une sublime métaphore du fait que l’ascenseur social peut exister grâce à la culture et grâce à l’investissement d’hommes et de femmes de bonne volonté qui croient à la promotion sociale grâce à l’éducation. Un très beau film de Jean Stéphane Bron qui prouve que l’Opéra n’est pas réservé à une élite et qui montre aussi que c'est le travail des 1600 personnes qui y œuvrent en totale synergie qui permet aux étoiles  de l’Opéra de briller,de nous ensorceler et nous entraîner dans un monde onirique et féérique.

Sortie sur nos écrans le 5/4/2017


Film Franco-Suisse de Jean-Stéphane Bron. Genre documentaire.


Catherine Merveilleux