Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Comme des garçons

C’est aux Rencontres du sud d’Avignon et aux Rencontres du cinéma de Gérardmer que Julien Hallard est venu présenter en avant-première un film féministe tiré d’une histoire vraie et dédié à sa mère elle-même ardente féministe. Il s’agit d’une comédie pétillante et non dénuée d’humour interprétée par l’acteur Max Boublil que le réalisateur considère comme son alter ego.

 

Reims, 1969. Paul Coutard, séducteur invétéré et journaliste sportif au quotidien Le Champenois, décide d’organiser un match de football féminin pour défier son directeur lors de la kermesse annuelle de son journal. Sa meilleure ennemie, Emmanuelle Bruno, secrétaire de direction, se retrouve obligée de l’assister.
« Max Boublil est mon Antoine Doisnel mon alter ego. Comme lui, je suis soucieux de mon apparence, de ma coiffure. Dans la création de son personnage, il y a beaucoup d’auto dérision.  L’histoire est tirée de faits réels qui se sont passés en 1969, à Reims où  un journaliste, Paul Coutard  décide un jour de monter une attraction pour animer la kermesse de son journal. Dans son initiative, il y a plus d’égoïsme que d’altruisme en faveur des femmes et de leur combat pour l’égalité des droits Hommes-Femmes. L’année précédente, l’attraction de la kermesse était un combat de nains ! C’est suffisamment éloquent ! Au début, Paul Coutard ne cherche que le sensationnel, il ne cherche nullement à défendre la cause des femmes, mais petit à petit ce play boy de province va se prendre au jeu et finalement grâce à son initiative, les femmes de son équipe finiront par être homologuées par la Fédération de France de football et une Equipe de France de football féminine verra le jour. Lorsque l’on situe l’histoire dans son contexte, c’est une avancée considérable, une véritable révolution car à l’époque les femmes devaient demander l’autorisation de leur mari pour travailler, pour avoir un compte en banque et elles ne venaient que depuis très récemment d’obtenir le droit de vote.  Les femmes recrutées par Paul Coutard  dans son équipe féminine sont des archétypes. Il y a la pin up blonde que toutes les autres filles jalousent, la femme au foyer, la secrétaire sérieuse à lunettes, la femme plus âgée qu’à 40 ans tout le monde appelle «Mémé» etc … mais pour toutes c’est une révélation, une libération. Je n’ai pas voulu faire un film militant. Mon film est une comédie romantique, une comédie de divertissement.»
Quoiqu’il en soit, le film de Julien Hallard est malgré tout une fresque de société et il dépeint de manière subliminale, sans didactisme, la situation de la Femme dans les Sixties. A l’heure actuelle, le football féminin se développe de plus en plus. Il ne connaît cependant pas la pression du Football masculin où les enjeux financiers sont tellement importants. Pour le moment, c’est un sport qui reste fair play, sans hooliganisme. Il garde une certaine pureté.

 

Une comédie romantique très stylisée dans les décors et les costumes.

Réalisateur : Julien Hallard
Interprètes: Max Boublil, Vanessa Guide, Bruno Lochet, Solène Rigot, Carole Franck
Distributeur : MARS DISTRIBUTION
Genre : COMÉDIE
Durée: 90 min
Sortie nationale : 25/04/2018

Catherine Merveilleux

 


Email