Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

D’une pierre deux coups de Fejria Deliba

C’est au Festival de Gérardmer que  la réalisatrice, Fejria Deliba est venue présenter en avant-première son premier long métrage: D’une Pierre deux coups. Un film tendre et nostalgique inspiré par la personnalité de sa propre mère et  de sa très nombreuse fratrie.  C’est néanmoins une fiction et en aucun cas une biographie.

 

Le synopsis est le suivant : Rayane a 75 ans. Depuis son arrivée en France, elle n’a jamais quitté sa cité. Un jour, elle reçoit une lettre lui annonçant la mort d’un homme qu’elle a  bien connu, autrefois en Algérie. Avec une amie, assistante sociale, elle part récupérer une boîte que le défunt lui a léguée. Pendant sa brève absence, ses onze enfants décontenancés et déstabilisés se réunissent dans son appartement et s’aperçoivent avec stupeur que leur mère avant d’être mère a aussi été une femme. Lorsqu’elle était avec eux, ils ne la voyaient pas. Paradoxalement son absence leur fait découvrir sa véritable personnalité.
Comédienne, la jeune femme a débuté sur les planches avec Antoine Vitez, a joué Brecht, Racine, Vinaver puis  s’est fait connaître au cinéma par son interprétation du personnage de Zouina dans le film de Yamina Benguigui, Inch’Allah dimanche. Elle a aussi fait ses débuts au cinéma chez l’un des plus grands, Jacques Rivette dans le film la Bande des Quatre. C’est aussi elle la belle brune qui dansait dans le clip de Balavoine L’Aziza. Elle a ensuite joué dans « Tout ce qui brille », dans « Carré blanc » et dans des séries télévisées comme Navarro. Aujourd’hui, elle passe derrière la caméra et cette métamorphose est une véritable réussite car elle dépeint avec beaucoup de finesse, d’humanité mais sans complaisance, l’histoire de cette maman maghrébine analphabète qui a consacré toute sa vie au bien-être de ses onze enfants.
C’est beau, touchant, parfois drôle, jamais caricatural. Une belle découverte.

 

Sortie le 20 avril 2016

Catherine Merveilleux