Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

A mon âge, je me cache encore pour fumer, un film courageux de Rayhana

Rayhana est une femme courageuse, vraiment courageuse car elle prend de vrais risques. Elle est, en effet, l’objet d’une Fatwa et a été agressée verbalement et physiquement pour ses discours libertaires qui sont considérés comme une insulte par l’Islamisme radical.

 

Le film « A mon âge, je me cache encore pour fumer » était à l’origine une pièce de théâtre qui reçut un très bel accueil du public et de la presse lorsqu’il fut représenté au théâtre du Rond-Point à Paris, il y a quelques années. Cette très belle pièce, qui relate le quotidien de plusieurs femmes algériennes ne fut cependant pas du goût de tout le monde et Rayana, qui en était l’auteur se fit agresser d’abord verbalement à la sortie du théâtre, puis physiquement lorsqu’elle se fit asperger d’un produit inflammable auquel son agresseur tenta de mettre le feu, à la sortie de son domicile parisien. Elle fut alors mise sous protection policière et dut déménager. L’usage de la violence et de l’intimidation ne la muselèrent cependant pas et lorsque Madame Michèle Ray Gavras lui proposa de produire l’adaptation cinématographique de sa pièce, elle accepta avec enthousiasme et le résultat est génial.

Le synopsis est le suivant :
Au cœur d’un hammam, loin du regard macho et accusateur des hommes, épouses, mères, amantes, vierges ou islamistes exaltées s’interpellent entre fous rires, pleurs et colères, bible et coran… avant que ne se produise l’inéluctable…

Excédée par son mari rustre et violent, Fatima qui s’occupe du hamman s’octroie quelques instants de répit en grillant une cigarette. Alors qu’elle fume en cachette, une jeune fille en pleurs fait irruption. Elle lui explique qu’elle est tombée enceinte et que son frère qui se considère comme déshonoré menace de la tuer. Fatima décide alors de la cacher dans ce lieu interdit aux hommes.

Ce Hammam est le huis-clos où se libèrent la parole et les corps opprimés et violentés des femmes. Les femmes y partagent leurs joies et leurs peines et loin du regard des hommes parlent de la sexualité, de la vie, de l’amour, de la naissance et de la mort. Malgré le sujet, le film n’est pas dénué d’humour et le spectateur oscille constamment entre rires et larmes. Le casting est très réussi et les actrices incarnent avec talent toutes les protagonistes de cette histoire qui est aussi une fresque de société et un véritable pamphlet.

Un film lumineux et non dénué d’espoir malgré la gravité du sujet.

A voir !

 

Genre : Drame

Casting: Hiam Abbas, Biyouna , Nadia Kaci, Fadila Belkebla

Sortie : 26 avril 2017


Catherine Merveilleux

 

Lien vers les films présentés à Gérardmer :