Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Marie-Francine, le dernier film de Valérie Lemercier

Le 31 mai prochain, le cinquième film de Valérie Lemercier, en tant que réalisatrice, sortira sur nos écrans. Après Quadrille, Le Derrière, Palais Royal et 100% Cachemire, elle persiste et signe dans l’humour et la qualité avec une comédie tendre et romantique. Rencontre avec Valérie Lemercier et Patrick Timsit …

 

 

Avec humour et finesse, Valérie Lemercier aborde dans son long-métrage, la question douloureuse d’une femme, qui à 50 ans perd son emploi et est larguée par son mari pour une femme plus jeune. Le synopsis est le suivant : Marie-Francine, chercheuse scientifique est obligée d’aller vivre chez ses parents, après avoir été évincée et de son travail et de son couple. Profondément déprimée par cette situation, Marie-Francine retrouvera sa joie de vivre et l’espoir grâce à sa rencontre avec Miguel (Patrick Timsit), le chef du restaurant voisin de la petite boutique de cigarettes électroniques que ses parents lui ont achetée. Celui-ci, sans oser le lui avouer, est exactement dans la même situation qu’elle. Sa femme l’a quitté et il a perdu son restaurant. Comment vont-ils faire pour abriter leur amour naissant sans maison, là est la question ?
Valérie Lemercier a eu l’idée du film, explique t-elle, lorsqu’un ami lui a raconté qu’« à 16 ans, amoureux d’une jeune fille, il n’avait pas de lieu pour abriter leur amour. J’ai alors imaginé la même situation pour des amoureux de 50 ans. Ce qui donne lieu aux situations cocasses et atypiques du film. Mon film évoque un phénomène de société bien réel car à cause de la crise économique et du prix prohibitif des logements, beaucoup d’adultes sont obligés de retourner vivre chez leurs parents et se retrouvent en situation d’infantilisation. La promiscuité, elle aussi, est difficile à vivre. »
Le casting est remarquable et comprend : Valérie Lemercier, Patrick Timsitt, Hélène Vincent et Philippe Laudenbach. C’est un film qui donne de l’espoir, qui rebooste. Valérie Lemercier raconte que Patrick Timsit a tout de suite accepté le rôle à la lecture son scénario: « Il m’a envoyé un petit mot adorable qui disait : « J’adore l’histoire. J’adore mon personnage. Je suis ton homme ! » Patrick Timsit confirme : « J’ai tout de suite été séduit par l’histoire de ces deux êtres blessés par la vie, qui perdent tout, leur amour et leur travail et qui se reconstruisent mutuellement grâce à leur amour. J’adore mon personnage. Pour être tout à fait crédible, j’ai même été faire des stages dans la cuisine de plusieurs grands chefs étoilés qui sont des amis.»
Une comédie tendre, pleine d’humour avec des morceaux d’anthologie comme la scène du stagiaire de 3° et toutes les scènes avec les parents. La bande son composée par Valérie Lemercier avec toute la musique qu’elle aime, à savoir Serge Moustaki, Amalia Rodriguez, Julio Iglesias, Michel Legrand et Charles Aznavour est pleine de réminiscences vintage et nostalgiques. Certaines scènes comme celle dans la boutique de cigarettes électroniques sont un hommage et une référence à Jacques Demy.

Catherine Merveilleux