Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

I feel good, un film profond, plein d’humour qui donne la pêche !

 

C’est au cinéma Cézanne à Aix-en-Provence que vient d’avoir lieu l’avant-première du film de Gustave Kervern et Benoît Delépine, «I feel good». Un film plein d’humour et de profondeur. Un Feel good movie comme disent les Américains. Rencontre avec Benoît Delépine et Yolande Moreau.

 

 

Le film réunit un casting très intéressant, à savoir Yolande Moreau trois fois césarisée et Jean Dujardin oscarisé comme chacun le sait pour sa remarquable interprétation dans The Artiste. C’est lors d’une soirée au Festival de Cannes où ils présentaient leur film «Le Grand soir» que Gustave Kervern et Benoît Delépine, scénaristes-réalisateurs de longs métrages et de Groland sympathisent avec Jean Dujardin et décident de faire un jour un film avec lui. Chose promise, chose due et quelques années plus tard, Jean Dujardin est l’acteur principal de I feel good, un film décalé, plein d’humour, un film qui donne la pêche et dont l’on ressort plein d’optimisme et plein de foi en l’humain.

 

 

Le synopsis est le suivant :

Monique Pora (Yolande Moreau) dirige une communauté Emmaüs à Lescar, près de Pau. Un jour, elle voit débarquer son frère, Jacques ( Jean Dujardin), qu'elle n'a plus vu depuis des années. Ce quadragénaire n'est qu'un bon à rien à la ramasse qui n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche. Sa dernière idée est d’organiser des voyages de  chirurgie esthétique low cost pour les plus démunis. Ses retrouvailles avec sa sœur illustrent deux visions du monde très opposées …

Benoît Delépine explique : «Je voulais faire un film sur un sujet de société, à savoir la recrudescence de la pauvreté en France et la solidarité, tout en évitant néanmoins le misérabilisme et surtout le militantisme. C’est un conte philosophique qui relate le voyage initiatique de Jacques incarné par Jean Dujardin, un mec opportuniste, qui a envie de s’enrichir en profitant de la misère des pauvres gens, des plus démunis. Il est obsédé par l’idée de devenir riche. Il s’est engagé dans une myriade de projets successifs qui se sont tous terminés en fiasco et en catastrophe. Son dernier projet en date est d’organiser des voyages en Roumanie pour les plus défavorisés qui veulent bénéficier d’une chirurgie esthétique à moindre coût. Son ambition n’est bien évidement pas altruiste, mais très intéressée. C’est la cupidité qui le motive. Son immersion dans la communauté d’Emmaüs va cependant le faire évoluer et lui faire découvrir que l’Etre est supérieur à l’Avoir et au Paraître. Pour l’équipe de tournage aussi, ce film fut une belle expérience car la Communauté d’Emmaüs fondée par Germain à Lescar à 10 km de Pau est un lieu inspirant où nous avons rencontré de belles personnes.»

 

Sortie sur nos écrans le 26 septembre 2018

 


Catherine Merveilleux

 

#advitam, #cinemacezanne, #jeandujardin, #emmaus, #comedie, #aixenprovence, #benoitdelepine, #gustavekervern, #yolandemoreau, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net,

 


Email