Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Ils sont partout, le film d’Yvan Attal

« Les optimistes ont fini à Auschwitz, les pessimistes à Beverly Hills ».
Billy Wilder (1906-2002), cinéaste, qui quitta l’Allemagne en 1934 et mourut à Beverly Hills.

« Pour l’instant je veux rester optimiste car j’aime la France » Yvan Attal cinéaste français qui vient de quitter la France pour s’installer à New-York

Ils sont partout, film de Yvan Attal

Yvan se rend régulièrement chez son psy et lui confie ses angoisses face à un antisémitisme en recrudescence. Chaque séance sert de point de départ à un sketch illustrant un cliché lié aux Juifs et fortement ancré dans l’inconscient populaire. Dans le premier, Eva est présidente d’un mouvement d’Extrême droite dont elle a hérité de son père. A sa grande consternation, elle découvre que son mari est juif en même temps que  lui. Cela bouleverse ses ambitions présidentielles. Dans le deuxième, le personnage interprété par Dany Boon vit d’expédients et n’arrive pas à payer la pension alimentaire qu’il doit à sa femme, Charlotte Gainsbourg. Celle-ci finit par craquer et lui reproche de ne pas être riche, alors que tous les Juifs le sont et qu’il est le seul à vivre dans une cité de banlieue. Roger, quant à lui, vit à Drancy et est excédé de voir chaque jour depuis des années, des cohortes de Juifs venir se recueillir autour du Mémorial de la Shoah. Il se juge lui aussi discriminé, en tant que Roux et décide de fonder une association de défense pour les Roux. Son initiative malheureuse déclenche une avalanche de créations d’associations de protection des Blonds, des Bruns, des Petits, des Grands, des Noirs, des Blancs etc … Les différences se creusent, les intérêts catégoriels divergent et l’initiative est loin d’être fédératrice. Bien au contraire… L’un des derniers clichés et le reproche le plus virulent fait aux Juifs est qu’ils sont responsables de la mort de Jésus-Christ. Péché indélébile et impardonnable qui les poursuit à travers les siècles. Le Mossad décide donc d’effacer ce péché originel en envoyant l’un de ses meilleurs agents, Norbert dans le passé, afin de remonter le cours du temps, de se faire passer pour le Messie et de sauver le peuple juif de l’opprobre générale.


L’idée d’Yvan Attal était géniale, mais certains sketches comme celui de Norbert qui retourne dans le passé et qui se fait passer pour le Messie est un peu capillo tracté. Le sketch entre Charlotte Gainsbourg, qui croit que son mari, Dany Boon devrait être riche car tous les Juifs le sont est tellement bien joué et authentique qu’il aurait mérité un film à lui tout seul. Yvan Attal a cependant le mérite de lancer un pavé dans la mare et de dénoncer cet antisémitisme viscéral, récurrent et en nette progression et de montrer à quel point, il est basé sur des clichés stupides et totalement dénués de fondements. J’aimerais bien voir un remake de ce film aux States et j’imagine bien Woody Allen dans le rôle du réalisateur qui se rend régulièrement chez son psychanalyse et qui bâtit son film à partir de ses obsessions … Je pense que s’il voit le film d’Yvan Attal, il en aura envie.

Catherine Merveilleux

 

Comédie française De Yvan Attal avec Yvan Attal, Benoît Poelvoorde, Valérie Bonneton, Charlotte Gainsbourg, Dany Boon, Gilles Lelouche

Sortie 1 juin 2016 (1h 51min)