Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

L’Embarras du choix, la dernière comédie d’ Eric Lavaine avec Alexandra Lamy

Eric Lavaine vient de réaliser une comédie romantique dynamique, pleine de peps qui pétille comme du champagne. On y retrouve Alexandre Lamy avec qui il avait déjà tourné dans Retour chez ma mère, qui avait fait plus de 2 millions d’entrée.

 

 

Dans ce film, Alexandra Lamy incarne, le personnage de Juliette incapable de se décider sur quoi que ce soit. A quarante ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle : ce qu’elle doit manger, ce qu’elle doit porter comme vêtements. Son indécision pathologique lui vaudra la fuite de son fiancé, qui exaspéré, finit par la plaquer. Ses deux copines l’incitent à s’inscrire sur un site de rencontres. A la suite d’un malentendu, elle fait la connaissance d’un séduisant Ecossais, Paul, interprété par Jamie Bamber puis d’un non moins séduisant chef, Etienne, qui ne la laissent pas insensible. Très différents l’un de l’autre, les deux hommes ont cependant  pas mal d’atouts dans leur jeu et Juliette, avec son indécision pathologique, aura le plus grand mal à faire son choix car pour la première fois de sa vie, personne ne pourra décider à sa place.
Qui choisira t-elle ? Paul, le séduisant Ecossais ou Etienne, le séduisant chef cuisinier qu’elle a maladroitement dragué lors d’une soirée où elle avait un peu bu ? Arnaud Ducret et Jamie Bamber, le héros de Battlestar Galatica sont excellents et extrêmement séduisants et l’on comprend que Juliette incarnée par Alexandra Lamy ait bien du mal à se décider. Pour elle, le choix sera cornélien. Coup de chapeau aussi à Jérôme Commandeur dans un rôle aussi original que drôle.
Eric Lavaine, qui après avoir fait Sciences Po, avait débuté dans la vie comme directeur commercial dans la pub puis bifurqué dans la création artistique grâce à sa rencontre avec Stéphane Collaro a longtemps écrit pour les Guignols de l’info puis pour la série médicale déjantée H avec Eric & Ramzy et Jamel Debbouze, se révèle au fil du temps un réalisateur de talent et non dénué d’humour et d’autodérision même dans la vie. « Lorsque j’ai annoncé à ma femme que j’allais faire mon premier film, en l’occurrence Poltergay avec Clovis Cornillac, Julie Depardieu et Lionel Abelanski, elle a éclaté de rire et m’a demandé si mes producteurs avaient vu mes films de vacances ! Je n’avais pour tout bagage qu’un conseil d’Edouard Molinaro que j’avais rencontré sur un plateau qui m’avait recommandé de m’intéresser à la comédie humaine. Conseil que je me suis toujours efforcé de suivre. » Il a ensuite enchaîné les succès avec Bienvenue à bord, Barbecue, Retour chez ma mère.
Quant à Alexandra Lamy, elle est tout simplement éblouissante et lumineuse dans le rôle de cette indécise pathologique, à propos de laquelle Eric Lavaine a demandé l’avis d’une psychanalyste, qui a trouvé le personnage très crédible et a qui a confirmé que dans notre société de consommation pléthorique, l’abondance des choix et les potentiels infinis, qui s’offrent à chacun de nous, pouvaient s’avérer sclérosants et paralysants. Alexandra confie : « Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir l’embarras du choix dans pas mal de domaines, notamment dans le choix de mes films. Je suis mes impulsions, mon instinct. Dans la vie de tous les jours, j’ai parfois comme tout le monde des hésitations, des doutes, notamment, par exemple lorsque je choisis un cadeau pour des amis. Ce qu’il ne faut surtout pas que je fasse, c’est demander son avis à ma sœur Audrey car si j’hésite entre deux  couleurs, par exemple, elle va me confronter à un choix encore plus multiple et jeter encore plus de confusion et d’indécision dans la résolution de mon choix. En fait, en règle générale, c’est moi qui prend mes décisions. » Actuellement Alexandra prépare un film historique, les Camisards. « Ce film me tient particulièrement cœur, explique -t-elle, à cause des thématiques qu’il contient : à savoir la laïcité, la liberté de culte et la liberté de conscience. Je suis une passionnée d’histoire, notamment de cette période et de l’Edit de Nantes.Le film pourrait sortir sous forme d’une série de 8 épisodes de 52 minutes. » conclue-t-elle. A suivre …


L’Embarras du choix.  Une comédie d’Eric Lavaine. Sortie sur nos écrans le 15 mars


Catherine Merveilleux