Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

L’Origine de la violence

Le dernier film d’Elie Chouraqui, l’Origine de la violence est une adaptation du très beau livre éponyme de Fabrice Imbert, l’Origine de la violence. César Chouraqui qui interprète le rôle principal a perdu 12 kg en 3 semaines pour être crédible dans son rôle lorsqu’il est envoyé en camp de concentration. Exceptionnel, le jeune acteur dont on entendra sûrement beaucoup parler dans les années à venir ne manque pas d’humour. Pour réaliser cette performance en matière  de perte de poids, il a suivi un régime draconien. Lequel ? De l’eau chaude et de l’eau tiède … Un régime très efficace.

Le synopsis est le suivant : Lors d’un voyage en Allemagne, un jeune professeur, Nathan Fabre découvre au camp de concentration de Buchenwald la photographie d’un détenu dont la ressemblance avec son propre père Adrien l’étonne et l’impressionne. Rentré en France, le souvenir de cette photo l’obsède. Il interroge son père qui se montre réticent. Le sujet  visiblement le dérange. Nathan décide alors de se lancer dans des recherches qui vont irrémédiablement changer le cours de sa vie. Les secrets qu’il va découvrir vont bouleverser son existence. Il s’avère que ce détenu nommé David Wagner est,en fait,  son véritable grand-père et que le passé même enfoui au plus profond des mémoires et de l’inconscient laisse des traces indélébiles et finit toujours par resurgir. C’est une belle  histoire d’amour très romanesque qui relate le destin croisé de deux familles, deux générations plus tôt, lorsqu’un jeune homme ambitieux et pauvre fit la connaissance du riche Marcel Fabre, de sa sœur et de sa femme Virginie …
Le jeune professeur Nathan Fabre finira par comprendre pourquoi des pulsions de violence le submergent parfois. Il comprendra que les non-dit, le secrets enfouis dans l’Inconscient d’une famille peuvent causer de violentes perturbations psychologiques et que l’émergence de la Vérité est la meilleure des thérapies et des Catharsis. Selon Elie Chouraqui, qui confie avoir  lui-même suivi une thérapie, « On ne peut comprendre qui l’on est que lorsque l’on sait d’où l’on vient. L’épigénétique est une science qui tient compte dans l’hérédité, non seulement de l’ADN, des gènes, mais aussi du vécu, des traumatismes subis par une famille car ceux-ci sont transmissibles à ses descendants.
Le livre de Fabrice Imbert remporta plusieurs prix littéraires, notamment le prix Renaudot du livre de poche en 2010 et le prix orange du livre en 2009. Le film quant à lui est très bien construit. Le spectateur est tenu en haleine du début à la fin du scénario. Richard Berry est remarquable et César Chouraqui mériterait bien un César pour sa performance car il passe avec une aisance prodigieuse du rôle de petit branleur (comme le qualifie lui-même Elie Chouraqui), séducteur incorrigible à celui d’un détenu squelettique dont on voit les côtes dans un camp de concentration.

Sortie sur nos écrans le 25/05/2016

Genre: drame

Catherine Merveilleux


Email