Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Le réalisateur marseillais Lasko reçoit un Award pour Hyperconnexion

Hyperconnection est une web série d’anticipation collaborative imaginée par Lasko, réalisateur de talent de la région révélé par le clip «Happy, We are from Marseille». Hyperconnection a récemment reçu un Award au New York Best Web Séries Short Films. Une reconnaissance pour le travail du réalisateur, mais aussi pour toute l’équipe de bénévoles qui travaille en parfaite osmose et en totale synergie à ce projet fédérateur et novateur.

 

 

Le projet est né d’une rencontre inopinée et fortuite dans le métro et surtout de la volonté farouche du réalisateur et de son équipe de donner vie au projet grâce au crowdfunding et grâce à l’association de différents intervenants, qui tous excellent dans leur discipline. C’est en observant l’addiction de nos contemporains à leur téléphone et aux objets hyperconnectés que Lasko, visionnaire, a eu l'idée de créer Hyperconnection, une Web Série en cinq épisodes dont le scénario est signé par Fred Belin et Anne Pianeti. La thématique est une manière de sensibiliser sur le phénomène de l’hyperconnectivité, mais aussi et avant tout une aventure humaine de toute la Dream Team qui s’est investie pour mener à terme le projet. 200 personnes participent, en effet, à ce collectif créatif bénévole, qui au delà de la Web Série espère devenir un grand projet digital.

C’est en quelque sorte une nouvelle vague digitale novatrice et créative constituée d’experts en audiovisuel digital qui est en train d’émerger et à long terme, c’est un club d’experts digital qui devrait voir le jour, explique Lasko. L’objectif, ajoute-t-il, est de montrer qu’aujourd’hui, il est encore possible de réaliser de belles choses grâce à l’intelligence collaborative. La série met en exergue les risques d’insociabilité et de déshumanisation dus à notre  addiction et à notre fascination pour les objets connectés. Le public, qu’il s’agisse de geeks ou de personnes appartenant à une génération plus âgée, pourra s’identifier aux protagonistes de l’histoire et interpellé par le scénario, pourra se poser des questions légitimes sur les dangers d’une dérive exagérée vers le digital.

 

 

Le synopsis est le suivant : « Dans un futur proche, l'apparition du réseau mobile Xénia ouvre une nouvelle étape dans la communication. Les contacts humains deviennent réduits au minimum. L'ère du temps veut que l'on fasse plus confiance à sa connexion qu'à son voisin. Rivés sur leur écran en permanence, les hommes ont perdu toute notion du monde qui les entoure. Fascinés par cette technologie, ils parcourent leur existence comme des fantômes, toujours à la recherche de nouvelles sensations. Animé par un douloureux secret, Mathieu un jeune hacker de génie décide de mettre fin à la déshumanisation croissante de la société. Infiltré chez Xénia, il sait que le danger n’est pas seulement virtuel… »
L’histoire a du sens, la thématique est universelle. C’est vraiment un problème de société. C’est pourquoi de nombreux festivals ont adoré la Web Série qui a été inscrite dans 50 festivals et qui a gagné 10 awards. Les références de Lasko sont Black Mirror, Her où le héros tombe éperdument amoureux de son IOS ou Interest of Person. Robert Assolen incarne le personnage d’un prédicateur qui incite les gens à se réveiller, à prendre conscience du danger qui les menace. Quant à Moussa Maaskri, il sera l’une des têtes d’affiche d’un prochain épisode. Cette web série a pour vocation de divertir, mais qui se veut aussi une réflexion humaniste et existentielle sur le développement de l’ère numérique et  sur les dommages collatéraux de son émergence.
De nombreux partenaires institutionnels ou privés participent à l’opération, notamment la Ville de Marseille, la Région, ITEM (l’Institut Transmédia Euroméditerranéen), Jagar Network, Light4ever, Bleu Dixit, Drone Immersion et un grand nombre de starts up car la liste est loin d’être exhaustive …

 

 

Aujourd’hui Lasko fait appel à un nouveau Crowfunding pour financer les frais de fonctionnement des épisodes à venir. Il a aussi ouvert un casting pour ouvrir le projet à d’autres réalisateurs. C’est Nicolas Mastras qui réalisera l’épisode 3 et Alexandre Laugier l’épisode 4. Il demeurera cependant le Showrunner du projet, tout en se réservant la prérogative et le plaisir de conclure la série, qui me promet-il nous plongera dans une nouvelle ère numérique. La chute sera terrible, mais chut, c’est un secret …
Le 14 septembre prochain, lors d’une soirée exceptionnelle, en l’occurence, l’Opening de l’AMFT (Aix-Marseille French Tech), les spectateurs pourront découvrir le teaser de l’épisode 2. Inutile de dire que ce sera la soirée la plus branchée et la plus connectée de l’année.The Place to be !

 

Pour participer au crowdfunding

#financement#participatif ➡ http://bit.ly/2rFSDTt

 

Catherine Merveilleux