Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Les Hommes du feu, le dernier film de Pierre Jolivet

Dans son dernier film Pierre Jolivet aborde un sujet qui l’a toujours fasciné, le feu et les hommes qui le combattent, les pompiers, ces hommes qui tous les jours risquent leur vie, mais qui ne se considèrent pas comme des héros.

 

 

Pierre Jolivet réunit dans son film un super casting, à savoir Roshdy Zem avec qui il a l’habitude de tourner, Emilie Dequenne, Mickaël Abitboul et Guillaume Labbé.

Le synopsis est le suivant : Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L'été est chaud. Les feux partent de partout, criminels ou pas. Arrive Bénédicte, adjudant-chef, même grade que Xavier, un quadra aguerri : tension sur le terrain, tensions aussi au sein de la brigade... Plongée dans la vie de ces grands héros : courageux face au feu, mais aussi en 1ère ligne de notre quotidien car tous les jours, ils combattent pour sauver des vies.
Le réalisateur confie qu’il n’a pas souhaité faire un documentaire car parfois le cinéma est plus éloquent que la fiction. Il s’est pour ce faire mis en immersion avec toute son équipe dans une caserne de pompiers de l’Aude et a tourné son film caméra à l’épaule. Le film est traité en forme de chronique et suit les interventions d’une brigade. Toutes les interventions du film sont inspirées par des interventions réelles. C’est du vécu. L’idée de faire un film sur le feu et les pompiers lui a été inspirée par un fait divers qui a eu lieu en 2012. Il s’agissait d’un incendie déclenché par un gamin de 14 ans qui avait mis le feu à 400 hectares au Plan d’Orgon. « Ce sujet m’avait interpellé et je me demandais quelles étaient ses motivations », explique Pierre Jolivet. «Etait-ce de l’inconscience, de la fascination pour les flammes ou bien la volonté de détruire. Ce questionnement a croisé un autre souvenir fortement ancré en moi. Il y a longtemps, mon frère Marc et moi étions dans un village du Club Med, comme GO lorsque tout à coup le feu a pris. Il a fallu évacuer des centaines de touristes présents, le temps d’éteindre les flammes. Tout le monde était fasciné et on entendait des « Oh que c’est beau ! » …alors qu’un village entier se consumait. Je me suis alors interrogé sur la pyromanie et sur l’ambivalence entre fascination et peur du feu qui sommeille en chacun de nous. J’ai alors rencontré des pompiers qui m’ont parlé de leur quotidien : des incendies, des accidents, des naissances, des appels de détresse. Je me suis alors souvenu de deux moments de ma vie où j’ai eu besoin d’eux, lors d’un très grave accident de voiture et  du jour où j’ai fait appel à eux car ma mère ne répondait plus au téléphone. Ils ont alors défoncé sa porte. A plusieurs reprises, ils ont été en première ligne de ma vie comme ils sont en première ligne de la vie de tout le monde. Le film relate des scènes inspirées par des faits réels. Stéphane Guyot , un pompier dans la vie réelle, a lu et relu le scénario et a validé. Il n’était, en effet, pas question de faire un film sur des super-héros. Ce sont bien sûr des héros lorsqu’ils bravent le danger, mais ils n’ont aucun état d’âme et n’en tirent aucune fierté. iLs estiment qu’ils font leur devoir, qu’ils accomplissent leur mission. Mon film est une plongée dans leur univers. Le scénario est sous-tendu par deux fils rouges : les investigations du capitaine Philippe (Roschdy Zem) sur l’origine d’un incendie et les débuts de Bénédicte dans une brigade où elle est fraîchement accueillie par Xavier qui est misogyne et qui ne supporte pas d’être commandé par une femme. Le film relate aussi les difficultés familiales de ces êtres humains qui se consacrent à leur mission au détriment de leur vie de couple.

Un très beau film qui rend hommage à ceux qui combattent pour sauver des vies.

 

 

Les Hommes du Feu

Genre : Drame
Sortie : le 5 juillet 2017
Réalisateur : Pierre Jolivet
Avec : Roschdy Zem , Emilie Dequenne , Michaël Abiteboul , Guillaume Labbé

 

Catherine Merveilleux