Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Night Fare : avant-première du film

C’est au cinéma du Prado que vient d’avoir lieu l’avant-première de Night Fare, un thriller très réussi que Julien Seri, son réalisateur a réussi à tourner grâce au crowfunding.

Le synopsis est le suivant : Luc et Chris, son ami anglais, montent dans un taxi pour rentrer chez eux après une soirée parisienne où ils se sont adonnés à la coke et où ils ont bien bu. Arrivés à destination, ils s’enfuient sans payer la course, plus par provoc que par manque d’argent car Luc est blindé grâce à des trafics plus ou moins illicites. Scénariste des Yamakasi, réalisateur des Fils du vent et de Scorpio, Julien Seri signe son quatrième film, un excellent thriller dans la lignée de Duel de Steven Spielberg ou de Collatéral de Michael Mann. Le film est porté par une excellente interprétation des comédiens et par un scénario très accompli. Le réalisateur confie qu’il a dû retarder la date de sortie de son film car plusieurs blockbusters comme Spectre, Hunger Games et Star Wars devaient sortir à la même date. Dès le début du film, la montée en dramaturgie est très réussie et est symbolisée par le compteur du taxi qui continue inexorablement de tourner, tandis que le mystérieux chauffeur prend Luc et Chris en chasse. Très vite, il s’avère que son but n’est pas seulement de récupérer le prix de sa course. Son objectif est tout autre et semble-t-il bien plus inquiétant et la course poursuite de ce taxi mystérieux permet au réalisateur de nous montrer un Paris semblable à une Sin City décadente qui s’enfonce inéluctablement dans la spirale infernale du vice, de la corruption et des forces du mal. Un film de genre au suspense haletant, réalisé avec de petits moyens, mais qui a tout d’un grand film et qui  a, d’ailleurs, été très bien accueilli dans la vingtaine de festivals, où il a été présenté. Plusieurs pays étrangers veulent déjà l’acheter et il a été primé dans un festival aux Etats-Unis. Tout en étant un film d’action et de suspens, le film pose un problème éthique intéressant et crucial. Faudra-t-il un jour des milices, des Watchmen pour faire régner l’ordre dans notre société en déliquescence qui perd ses valeurs morales ? Une question qui risque de susciter des polémiques et des débats passionnés. Il est à noter que le producteur Raphaël Cohen est aussi le producteur du documentaire, C’est dur d’être aimé par des cons et de l’Humour à mort, sans qu’il y ait, bien sûr aucun rapport avec Night Fare qui est un film de genre.


Night Fare. Un thriller de Julien Seri. Sortie le 13 janvier. Durée : 1h20
Casting : Fanny Valette, Jonathan Demurger, Jonathan Howard

Catherine Merveilleux