Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Nouveau tournage à Marseille : Beau-fils à papa avec Kad Merad et Julie Gayet

C’est à l’Hôtel de ville de Marseille que Séréna Zouaghi, déléguée à la Mission cinéma a reçu l’équipe du film Beau-fils à papa dont le tournage à Marseille commencera le 30 octobre prochain et durera deux mois. Le rôle principal  sera interprété par Kad Merad, et celui de son épouse par Julie Gayet.

 

 

Le  producteur est Antoine Pezet ( NAC Films ) et le réalisateur sera François Desagnat dont le film Adopte un veuf a fait 1,1 millions d’entrées et a obtenu le Prix spécial du Jury du Festival de L’Alpes d’Huez 2016. Il a aussi réalisé le Jeu de la Vérité, 15 ans et demi, les 11 commandements dont quelques scènes avait déjà été tournées à Marseille et la Beuze. Il a aussi assuré la réalisation de Parents Mode d’emploi pour la télévision.

 

 

Le synopsis est le suivant :« Stéphane et Suzanne Legendre sont parents de trois jeunes filles, Gabrielle, Alexia et Raphaelle. Stéphane n'a jamais eu de fils et a toujours rêvé d'en avoir un. Même s’il n’a jamais hésité à parler princesses, shopping, maquillage ou littérature, même si ses filles lui ont offert des tonnes d’affection, il subsiste toujours, malgré tout,  au fond de lui un petit manque qui n’a jamais été comblé.
Maintenant que ses filles sont grandes, elles ont des petits copains et pour combler la  frustration qui a toujours été la sienne, dès qu'un élément mâle débarque à la maison, Stéphane se l'accapare littéralement pour devenir son meilleur pote et l'entraîner dans des délires de “mecs”. Aussi quand le nouveau copain d’Alexia, sa cadette se révèle être la star du club de rugby local, Stéphane ne se sent plus de joie : le gendre idéal est arrivé à la maison !  Cependant Alexia excédée craque et décide de quitter Thomas, la nouvelle idole de son père, pour un jeune médecin, Bertrand que celui-ci ne supporte pas. Stéphane va se débattre comme un fou pour récupérer son gendre ! Mais Alexia ne va pas se laisser faire...»
«Le scénario n’a rien de spécifiquement marseillais. C’est en fait à l’origine un scénario américain qui vient de San Francisco» explique François Desagnat.
Kad Merad, qui a une maison à Marseille  y passe actuellement une semaine de vacances et revient d’une partie de pêche au calamar, explique -t-il. «Je me réjouis de tourner encore une fois dans ma ville d’adoption. J’ai l’impression qu’à Marseille tout est possible. J’en ai assez d’entendre mes amis me demander si j’ai peur de vivre à Marseille. Même le Président y passe ses vacances !!! (rires). J’aime le pluralisme de cette ville. De surcroît à Marseille, la lumière est incomparable et les équipes de régie très bonnes. Le scénario m’a tout de suite plu. Le personnage est intéressant. Petit à petit, il va évoluer, son regard va changer. Je trouve aussi  que mon couple avec Julie Gayet fonctionne. Il est crédible.»

Le casting réunira aussi Zabou Breitman, Louise Coldefy, Pauline Etienne, Chloe Jouannet, Jérémy Lopez, Guillaume Labbe et l’excellent François Deblock récemment  révélé dans le film de Gérard Jugnot C’est beau la vie quand on y pense.
La Cité phocéenne attire toujours plus de productions audiovisuelles et enregistre un succès croissant auprès des professionnels avec plus de 500 tournages et environ 1300 journées de tournages en 2016, soit près de 20% des tournages effectués en France. C’est une activité qui a des retombées économiques conséquentes pour Marseille et sa Métropole et elle crée de l’emploi.

 

Catherine Merveilleux