Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Rencontre avec Hugh Grant  à Paris pour son dernier film

Un acteur so british  qui adopté la France

 

C’est dans le somptueux 5 étoiles parisien, le Royal Monceau que Hugh Grant accompagné du réalisateur, Stephen Frears a présenté son denier film « Florence Foster Jenkins » à la presse. Toujours aussi séduisant, l’acteur qui a immortalisé de jolies comédies romantiques comme « 4 mariages et un enterrement », « Coup de foudre à Notting Hill » ou « Love Actually » possède ce ne sait quoi que d’autres n’ont pas et cet œil malicieux qui le rend irrésistible. Après avoir annoncé dans une interview qu’il songeait peut-être à quitter l’écran, il revient plus talentueux que jamais dans un rôle intéressant et ambigu où il peut donner toute la mesure de son talent aux côtés d’une Meryl Streep éblouissante qui ne recule devant rien.
Le film est l’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, célèbre héritière new-yorkaise. Passionnée de musique, elle rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Convaincue d’avoir une très belle voix, alors qu’elle a une voix de crécelle et qu’elle chante épouvantablement faux, elle donne des concerts. Elle est encouragée par son mari St Clair Bayfield qui détruit systématiquement toutes les critiques négatives qui paraissent dans les journaux. Il va même jusqu'à payer les spectateurs pour qu’ils se rendent aux concerts de sa femme et qu’ils applaudissent à tout rompre. Aristocrate, ce comédien anglais raté fait tout pour que son épouse soit encensée et qu’elle n’apprenne pas la vérité sur ce que les auditeurs pensent réellement de ses prestations. Lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall, St Clair comprend que cela ne va pas être évident …
Hugh Grant interprète avec subtilité l’ambiguïté de son personnage. « Tout de suite, j’ai été emballé par le scénario à la fois triste et très drôle de ce film. qui relate une histoire vraie. J’ai tout de suite éprouvé de l’empathie pour cet acteur raté, sans famille, qui a la chance de rencontrer  et de plaire à une femme très riche qui lui apporte à la fois aisance et statut social. Il est intrinsèquement égoïste et il profite de l’opportunité qui lui est offerte de sortir de sa médiocrité. L’aime t-il vraiment ? Je pense qu’il éprouve de la sympathie, de la compassion pour elle et qu’il finit par l’aimer profondément, sincèrement car il n’est pas foncièrement un mauvais homme. Ses motivations sont complexes. Il se protège lui même, lui et les avantages substantiels liés à sa situation de mari d’une riche héritière, généreuse, pleine de candeur et dépourvue de toute suspicion. Il aime  aussi jouer son rôle de protecteur. Il est indéniablement intéressé, mais non dénué d’humanité et d’empathie. » C’est toute cette ambiguïté entre l’égoïsme et le côté humain de St Clair Bayfield, qui en font un personnage intéressant à jouer car il est tout en nuances. C’est pour cela que j’ai adoré l’incarner. » explique Hugh Grant.  Interrogé sur la différence entre  un grand acteur et un bon acteur et quels sont les acteurs qu’il classerait dans la première catégorie, Hugh Grant cite « Robert de Niro, Anthony Hopkins et … Gérard Depardieu. Les critères pour être un grand acteur, étant bien sûr de savoir jouer, d’avoir de l’empathie pour les personnages que l’on interprète, mais surtout d’avoir du charisme et de crever l’écran. » Stephen Frears confirme et ajoute que « Hugh Grant est lui aussi un grand acteur et qu’on peut le classer dans cette catégorie. »
Florence Joster Jenkins est un excellent film où l’on oscille entre rires et larmes car si Florence Foster Jenkins est ridicule, elle n’en est pas moins généreuse, humaine pathétique et bouleversante. L’on éprouve beaucoup d’émotion lorsque l’on apprend pourquoi elle est tombée malade et quel a été sa terrible destinée. On a vraiment les larmes aux yeux. Meryl Streep ne recule devant rien pour habiter son personnage. Elle n’hésite ni à s’enlaidir, ni à se rendre ridicule. C’est une actrice qui sait se mettre en danger. C’est un rôle qui mérite incontestablement un Oscar car c’est un très beau personnage qui montre qu’il faut aller au bout de ses rêves et que ce qui compte avant tout, c’est de poser des actes . Comme le dit l’héroïne dans un dernier souffle : « Les gens pourront dire que je ne savais pas chanter, mais pas que je n‘ai pas chanté. » Un très beau message confirme Hugh Grant qui ajoute : « C’est vrai dans la vie car la chance et la fortune viennent à ceux qui osent, à ceux qui vont au bout de leurs rêves. D’ailleurs Woody Allen a coutume de dire que 95% du succès viennent du fait de poser des actes, d’oser, d’essayer de réaliser ses rêves.»
Hugh Grant qui est un acteur So British aime tellement la France (sa Maman était professeur de Français) qu’il vient d’acheter une maison dans le sud de la France où les habitants du petit village d’Eygalières peuvent le voir faire son marché en toute simplicité, sans que personne ne l’importune.

 

Catherine Merveilleux