Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Robin des Bois, la véritable histoire

C’est au cinéma les 3 Palmes que vient d’avoir lieu l’avant première de Robin des bois, la véritable histoire, un film réalisé par Anthony Marciano avec un casting de choix, à savoir Max Boublil, Gérard Darmon, Ary Abittan, Patrick Timsitt, Malik Bentahla et Géraldine Nakache.
Synopsis. Robin des Bois,le héros légendaire, est, en fait, est un sale type. Lui et so acolyte Tuck ont une ligne de conduite et une éthique intransigeantes   et sans failles. Ils ne volent que les pauvres, les femmes et les vieilles personnes démunies.S’attaquer aux riches et aux puissants ? Trop risqué ! Robin a cependant un rêve depuis qu’il est tout gosse. Il rêve de devenir le boss d’une maison close, le Pussycat. à réaliser son rêve, Pour parvenir à réaliser son rêve, il envisage donc de dévaliser la caisse des impôts de Nottingham.Mais sa rencontre avec le gang de Sherwood, des justiciers, qui eux ne volent qu’aux riches pour donner aux pauvres, va sérieusement contrarier ses plans car Petit Jean, Marianne et leurs amis ont exactement la même idée que lui : braquer le shérif de Nottinham.
Selon Anthony Marciano : « Le but du film était de prendre un héros et d’en faire un anti-héros absolu, abject. Robin des Bois est une figure emblématique, porteur de valeurs. L’objectif était de tordre le mythe et Max Boublil a fort bien réussi ce pari. Il incarne un Robin des Bois vénal, sans cœur, immonde et sans pitié qui s’attaque aux plus faibles pour parvenir à ses fins personnelles. Selon le réalisateur, qui a écrit le scénario avec Max Boublil, le but n’était pas de montrer que, parfois derrière les  personnages historiques se cachent des êtres qui n’ont rien à voir avec leur image et dont la légende a redoré le blason. l’objet du film est uniquement d’être une comédie qui fait rire. »
Les dialogues sont , d’ailleurs, un pur délire de potache. Esprits chagrins et cartésiens s’abstenir !Le but est de rire. Ce n’est pas un film d’art et d’essai et pour ma part, j’ai bien ri ! L’interprétation de Max Boublil est magistrale. Gérard Darmon en shérif anthropophage, cruel et sans tabous réussit une véritable performance, dans un rôle de composition. Il confie d’ailleurs que pour incarner au mieux son personnage, il a suivi les préceptes d’Actor Studio et dévoré un Hongrois, lors du tournage en Hongrie. Patrick Timsitt, en patron de maison close homosexuel, aux déviances sexuelles raffinées et particulières se lance à corps perdu dans l’interprétation déjantée d’un personnage particulier  et atypique. Quant à Malik Bentahla qui porte toutes les discriminations du monde sur ses épaules car il est arabe, juif et homosexuel, il est irrésistible.
Bref, c’est un pur délire qui plaira énormément aux ados et aux Vieux qui ne se prennent pas trop au sérieux. Les costumes, les décors sont remarquables et d’un esthétisme parfait.
Catherine Merveilleux
Sortie sur nos écrans le 15 avril.