Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Open 13, le Roland Garros marseillais

 

Après sa victoire à Rotterdam, Jo-Wilfried Tsonga a remporté la 25° édition de l’Open 13 Provence, un événement sportif incontournable à Marseille. A 31 ans, Jo-Wilfried Tsonga a battu Lucas Pouille, 6-4 6-4 en 1h09.

 

 

Durant toute la compétition, depuis le début de la semaine, Tsonga s’est imposé par sa sérénité, sa maîtrise et sa vélocité. C’est sa 3° victoire à Marseille et il n’a pas caché sa joie. il est désormais le numéro 7 mondial. Grâce à cette victoire, il est désormais comme Richard Gasquet à la deuxième place des joueurs les plus titrés. Jean-François Caujolle, le directeur-fondateur de l’Open 13 a déclaré que Tsonga était au top de sa forme physique et morale et a fait le bilan d’une semaine très réussie tant au niveau de la qualité des joueurs, que des résultats et des performances.
L’Open 13 est et demeure depuis 25 ans un événement sportif majeur qui rassemble le monde du tennis, mais c’est aussi un rendez-vous festif et chaleureux qui rassemble de nombreux partenaires pour des soirées de networking et d’échange. Le monde de l’entreprise, le monde  politique et le monde du show bizz local s’y retrouve pour assister aux matchs et aux soirées. Comme l’a rappelé Martine Vassal, Présidente du Conseil Départemental des Bouches du Rhône qui soutient  traditionnellement l’événement : « Cet événement international  a contribué pour une large part à faire obtenir le label Marseille Capitale européenne du sport 2017 à la Métropole Marseillaise et contribue à redorer l’image de Marseille et de la Provence et à développer le tourisme car de fervents adeptes du tennis viennent du monde entier pour assister à l’événement. Ce qui suscite des retombées économiques non négligeables pour les hôtels et les restaurants. Cette année encore, a-t-elle ajouté, les futures stars de demain ont rejoint les valeurs confirmées comme Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga, Nick Kyrgios, Grigor Dimitrov, Lucas Pouille, Richard Gasquet, Alexander Zverev et Gilles Simon.Elle a ensuite rendu hommage à Jean-François Caujolle pour ce fait.  Les nombreuses rencontres furent ponctuées par des interventions de la BIAC, Biennale des Arts du cirque qui organisa des performances et des shows. Un bel événement dont Marseille est fière !

 

Catherine Merveilleux