Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Marseille-Séquentielles. Récits d’une ville au féminin

Dédicacé par Macha Makeïeff, le livre Marseille-Séquentielles, dont les textes sont de Anne-Sophie Poiroux et les photos de Vincent Lecoq est un recueil d’entretiens qui dévoile sans ambages la réalité d’une ville aux mille paradoxes à travers le prisme du regard  de femmes qui vivent dans la Cité Phocéenne.

Dédicacé par Macha Makeïeff, le livre Marseille-Séquentielles, dont les textes sont de Anne-Sophie Poiroux et les photos de Vincent Lecoq est un recueil d’entretiens qui dévoile sans ambages la réalité d’une ville aux mille paradoxes à travers le prisme du regard  de femmes qui vivent dans la Cité Phocéenne. Par le biais de leurs confidences intimes et authentiques, Marseille, belle et rebelle se révèle. Ville sulfureuse, victime de Basching, Marseille est aussi une ville fascinante, ensorcelante, romanesque. Vilipendée dans la presse, clouée au pilori de l’opinion publique, victime de ses propres mythes, c’est aussi une ville tournée vers le futur, une ville de fusion.
Ariane Ascaride, Patricia Hubinet, Annie Zavagno, Cécile Poujol, Corinne Vezonni, Nadia Champesme, Nina Kéhayan, Georgina Viou, Sylvie Caulet, Marion Cavaillé ont leur destin farouchement lié à cette ville à nulle autre pareille, qui suscite passion ou répulsion. Cette ville ne fait aucun effort pour plaire et pourtant malgré toutes ses vicissitudes, elle est aimée. Ville archaïque marquée par des cultures antinomiques et ambivalentes, elle met en exergue les normes qui différencient les comportements collectifs en matière de différenciation des sexes, elle est cependant le reflet d’une mutation, d’une évolution, d’un processus de développement d’une culture urbaine véritablement démocratique et égalitaire. Ce livre est l’étude d’une ville par le prisme du genre. Ce qui est riche et novateur car comme le dit l’historienne Hélène Echinard: « Dans les cités, ce sont les femmes qui prennent les initiatives car l’espace public y est vécu comme une maison élargie. La Cité est leur affaire. elles savent arrondir les angles, prendre les décisions au quotidien ». Depuis toujours, les femmes sont celles qui s’entendent le mieux à lutter contre les stéréotypes car l’image idyllique d’une ville cosmopolite, modèle d’intégration  te du vivre ensemble, est quelque peu usurpée et injustifiée. Marseille est aussi et il ne faut pas tomber dans le déni et se voiler la face, une ville où les armes descendent dans la rue, où certaines mafias tiennent les quartiers grâce à l’économie parallèle, mais comme le dit Vincent Geisser: «  Dès que l’on remet en cause le mythe d’une marseille fraternelle, sorte de carnaval multiculturel avec l’OM, on provoque une réaction violente ».
Bref, vous l’avez compris ce recueil n’est pas politiquement correct. Il est soucieux d’authenticité et s’il est éclaboussé de soleil, il est aussi éclaboussé de vérité. Il est le reflet d’une ville riche de paradoxes.

Marseille-Séquentielles.

Récits d’une ville au féminin. Eanna Editions