Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Vive mon collège ! Une architecture à vivre. Une initiative pédagogique du CAUE

C’est au sein des Archives et de la Bibliothèque départementale que Laure-Agnès Caradec, nouvelle présidente du CAUE 13, adjointe au maire de Marseille, vice-présidente de la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole a reçu les collégiens qui avaient participé à l’opération « Vive mon collège. »

S‘approprier l’espace et l’architecture de son collège, pour en devenir acteur, engager un projet artistique pour le voir autrement et le métamorphoser, tel était le projet proposé par le CAUE des Bouches du Rhône (Conseil d’Architecture, d’urbanisme et de l’Environnement) aux collèges participant cette année au programme « Vive mon collège ! Une architecture à vivre. ». C’est le collège Pont de Vivaux qui reçut la presse avec Laure Agnès Caradec et lui fit partager l’expérience exaltante, enrichissante que ses collégiens avaient vécue durant cette année scolaire. Ils revenaient d’une déambulation dans le quartier entièrement rénové du Fort Saint-Jean et du Mucem où les architectes Rudi Ricciotti et Roland Carta surent mettre en harmonie des siècles d’histoire avec une architecture novatrice et futuriste. Erick Gudimard  qui s’occupe des «Ateliers de l’image» a travaillé avec les collégiens de Pont de Vivaux à raison de 12 sessions de 2h , plus 8 heures d’architecture, soit un total de 30h et le résultat est tout simplement stupéfiant. Les photographies que les professeurs et les collégiens nous présentent sont d’une qualité artistique accomplie. Six classes ont participé à l’opération et de l’avis général, cette expérience a été très enrichissante et formatrice car elle met en jeu des compétences transversales, citoyennes et complémentaires comme l’histoire, les mathématiques, la cartographie. Elle offre une manière nouvelle d’apprendre, moins didactique, moins classique, plus motivante et plus stimulante. Le projet repose sur le choix d’une transformation éphémère, d’une métamorphose d’un espace de l’établissement. Le processus de transformation s’engage au sein d’ateliers mis en place dans les collèges par des artistes plasticiens, des photographes ou des vidéastes comme Erick Gudimard, Clémentine Carsberg, Alexandre Gérard, Valérie Horwitz, David Chamouleau ou Anne Lise King en étroite collaboration avec le rectorat et les équipes pédagogiques. A travers ce projet, s’est nouée une réflexion sur les relations entre l’artiste et la ville et sur la manière dont le contexte urbain nourrit des projets d’éducation artistique et culturelle. Le budget de l’opération est conséquent. Il s’élève à 60-70 000 euros.
La présidente du CAUE, Laure-Agnès Caradec s’est ensuite rendue avec les officiels, la presse, les collégiens et leurs professeurs au FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur pour l’inauguration officielle de l’exposition des projets. Un grand moment de joie et de fierté pour ces collégiens qui s’étaient surpassés et qui avaient rivalisé de talent et de créativité.

Catherine Merveilleux