Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

crédit photo : Sophie Daret

La Lumière est à moi, le dernier roman de Gilles Paris chez Gallimard

Ils sont encore à l’aube de leur vie, qu’ils soient enfants ou adolescents. Ils sont à l’heure où le soleil se lève à l’horizon et où tous les espoirs sont encore permis. Lumineux, ils irradient et pourtant, ils ont leur part de ténèbres. Les héros de Gilles Paris, portent tous en eux, une blessure originelle, une absence abyssale que rien, ni personne ne viendra jamais combler. Leur destins tumultueux se nouent et se dénouent aux quatre coins du monde sous les soleils incandescents et flamboyants de pays parfois lointains et exotiques.

La Lumière est à moi est un recueil de nouvelles écrit par Gilles Paris, l’auteur de Papa et Man sont morts, d’Autobiographie d’une courgette dont l’adaptation cinématographique a été sélectionnée au Festival de Cannes et a reçu deux Césars, d’Au Pays des kangourous, de l’Eté des lucioles et du Vertige des falaises.
Avec empathie et infiniment de psychologie, l’auteur s’immisce, cette fois encore, dans la peau et l’âme de ces êtres en devenir que sont les enfants et les adolescents, à l’heure des premiers émois amoureux, des premières souffrances et des traumatismes irréparables. Marqués au fer rouge par le destin, ils ont en eux la force de l’innocence, la force de l’ingéniosité et une puissance infinie car leur appétence pour l’amour est indestructible. Ils traversent souvent des situations tragiques, mais funambules du destin, ils échappent à l’irrémédiable grâce à la lumière qui est en eux car ils sont détenteurs d’infinis sortilèges qu’ils se nomment Brune, Anton, Ben, Lior, Ruth,  Ambre, Aaron, Benji ou Eytan …
Quelques fragments de vie empreints de sensualité, de soleil et d’embruns marins, de nostalgie et de mélancolie où le lecteur retrouve  avec plaisir Gilles Paris. Un livre tout en finesse et en poésie où l’auteur qui sait si bien donner la parole aux enfants nous prouve une fois de plus que le temps de l’enfance est loin être celui de l’insouciance, qu’il est parfois celui de la maltraitance, de la violence et de la souffrance, mais que la force de résilience d’un enfant est infinie. L’auteur réussit de surcroît, dans ce livre, à ne pas sombrer dans un certain angélisme. Certains de ses personnages comme Ambre ou Benji sont certes des êtres bafoués et meurtris par le destin, mais ils sont aussi capables de solutions finales, efficaces et radicales … Ce qui donne toute sa force romanesque, toute sa puissance et toute sa saveur au récit.


La Lumière est à moi

Nouvelles de Gilles Paris

Editions Gallimard

Collection Haute enfance


Catherine Merveilleux

 

#gallimard, #gillesparis, #maviedecourgette, #autobiographiedunecourgette, #papaetmamansontmorts, #FIF, #festivaldecannes, #enfant, #catherinemerveilleux, #roman, lejouretlanuit.net, #lejouretlanuitpresse, #resilience, #enfance

 


Email