Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Le Violon de Leonardo, un roman d’Eliane Keramidas

 

Ce livre est une remarquable saga familiale, à la fois fresque historique, témoignage sociologique et histoire personnelle. Il nous projette dans le passé d’une famille et ses racines. Le Violon de Leonardo est, en effet, à la fois historique et biographique et relate l'incroyable voyage du premier violon de Leonardo Gagliano, qui est l’un des ancêtres de l’auteur Eliane Keramidas.

 

 

C’est au milieu de nombreux amis et de proches qu’Eliane Keramidas a dédicacé  pour la première fois son roman, «Le Violon de Leonardo», lors d’une soirée forte en émotions, en souvenirs, pleine d’amour et de musique au cours de laquelle, un vibrant hommage fut rendu à son fils Olivier, trop tôt disparu en 2017 et à qui ce livre est dédié. Celui-ci hérita dans son ADN de la passion de son prestigieux ancêtre, Leonardo Galiano, pour le violon. Cette soirée fut un moment magique, une parenthèse enchantée, grâce à la participation du violoncelliste Jérémy Cadière qui interpréta pour le plus grand bonheur de tous des musiques siciliennes cultes et emblématiques.

 

L’histoire commence à Naples au 18° siècle lorsque Leonardo Gagliano, jeune luthier et brillant violoniste fabrique son premier violon. Celui-ci le conduira vers le Sud de la Sicile, à Terranova, au Palais du prince Pignatelli, vice-roi de Sicile dont il sera le Maître de chapelle. A sa mort, son violon se transmettra de père en fils durant trois siècles, traversera trois continents et constituera le lien de ses descendants avec la musique. Il fut malheureusement volé à la famille de l’auteur à l’époque de l’indépendance de la Tunisie.

 

Ce livre retrace l’histoire de quatre familles siciliennes, les Gagliano, les Bongiorno, les Prinzivalli et les Spinella qui, du 17° au 19° siècle, connurent en Sicile l’époque des Habsbourg, la monarchie des Bourbons, l’époque napoléonienne, l’épopée garibaldienne et l’unité italienne, avant de connaitre l’exil. Au 19° siècle ces quatre familles s’expatrièrent pour les Etats-Unis, le Maghreb puis l’Europe. Les uns, opposants au régime ou déserteurs, fuyaient la prison ou la conscription. Les autres, écrasés par la misère ou terrorisés par la Mafia, s’enfuyaient, souvent en barque, pour échapper au pire. Ils connurent la vie dans le Maghreb sous protectorat français, les deux guerres mondiales, l’indépendance de la Tunisie avec l’arrivée de Bourguiba et ils prirent encore, au 20° siècle, la route de l’exil, les uns pour la France, les autres pour l’Italie. Les quatre familles formèrent au cours du temps une seule lignée projetée sur différents continents. La mémoire familiale de cette saga fut transmise à ses descendants, tissant entre eux des liens invisibles indéfectibles ou des liens de sang qui permirent de reprendre le fil interrompu de l’histoire dont les enfants, grâce à la transmission, sont devenus les dépositaires et les passeurs.

Un livre bouleversant sur la transmission, l’exil et la mémoire. Une belle saga familiale et
un travail de recherche remarquable de la part de l’auteur.

 

Catherine Merveilleux


#leviolondeleonardo, #spinelleeditions, #elianekeramidas, #violon, #gaglianol #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #marseille, #dedicaces

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...

La Femme aux doigt bleus, un thriller psychologique envoûtant

 

 

Après Latex, un premier roman publié à 20 ans, la jeune romancière Margaux Guyon signe un thriller psychologique à la fois sensuel et inquiétant sur l’histoire d’une femme abandonnée qui, bouleversée, devient une véritable prédatrice.

 

 

En savoir plus...

Le Premier amour est-il éternel ? Un roman feel good…

 

A quarante ans, tout sourit à Ariana, influenceuse et blogueuse à succès dans le monde de la mode. Séduisante en diable, elle est fidèle depuis vingt ans à son mari Edouard, est une maman comblée avec deux beaux enfants, un garçon et une fille, a une soeur complice, un appartement qu’elle adore à Montmartre. Pour rien au monde, elle ne changerait de vie, ni ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu’une coupe de champagne.

 

 

En savoir plus...

Rien ne t’efface, le dernier roman de Michel Bussi

 

 

 

Michel Bussi est un maître du suspens et ne compte plus les best-sellers. Pour son treizième roman, il ne dérogera sûrement pas à la règle car il persiste et signe dans l’excellence grâce à un subtil cocktail d’émotion, de suspens, de mystère et de rebondissements.

 

 

 

 

En savoir plus...

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...


Email