Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Islam radical - Faut-il avoir peur de l’avenir ?

Les récents attentats terroristes, les assassinats et décapitations d’otages, le sort d’esclaves sexuelles réservé aux femmes Chrétiennes et Yézidies en Syrie génèrent, et on le conçoit, une psychose dans nos sociétés occidentales. L’engagement djihadiste de jeunes Français, nés en France et élevés au sein de l’Ecole de Jules Ferry embrase les esprits, affole, laisse perplexe et dubitatif. Cette Barbarie suscite de nombreux questionnements. Comment a-t-on pu arriver à ce paroxysme ? Sombrons-nous dans la paranoïa ou au contraire est-il légitime de s’inquiéter de l’avenir ?

Pour en savoir plus, j’ai consulté l’essai d’Antoine - Joseph Assaf, Docteur d’Etat à la Sorbonne, ancien auditeur de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN), philosophe et écrivain, conseiller politique, capitaine de frégate de réserve, conférencier à l’Ecole navale et à l’Ecole de guerre, ancien otage au Liban, qui est un expert en la matière et qui, vu son cursus,  sait de quoi il parle. Son analyse est précieuse car elle est  à la fois, celle d’un chercheur qui remonte à l’essence et aux sources de l’Islam et à la fois celle d’un témoin qui a vécu la plupart des événements dont il parle, en tant que conseiller politique dans cette région agitée du monde ou en tant qu’ancien otage au Liban.
Dès le prologue, l’auteur s’interroge sur la grandeur temporelle de l’Islam et son expansion qui perturbe l’ordre d’un monde occidental qui croit toujours que la Démocratie est une norme universelle qui peut s’exporter dans le monde entier. Le choc des civilisations provient du fait que l’Islam est convaincu du contraire et que nos modes de penser et de vivre paraissent à ses adeptes abominables et contraires à la loi de Dieu.
Grand rêve récurrent du monde islamique, le Califat nourrit aujourd’hui la folle nostalgie d’un monde révolu que l’Islam veut faire revivre. C’est la résurrection de ce Califat qui sous-tend le prosélytisme et l’esprit de conquête de l’Islam radical. Ses adeptes croient en la possible reconquête du pouvoir d’antan par la force, la terreur et l’idéologie du Djihad. L’auteur plonge dans le passé, des premiers heurts entre Chiites et Sunnites, nous fait suivre le parcours de Lauwrence d’Arabie qui se battit aux côtés des Arabes pour la libération de l’Arabie. Combat qui se solda par le traité de Versailles du 28 juin 1919 qui partagea le Moyen Orient entre la France qui obtint le Liban et la Syrie et le Royaume-Uni qui se vit attribuer l’Irak, la Palestine et la Jordanie. L’auteur remonte aussi aux sources de la  Guerre sainte prônée par Abdel Wahhab, instituteur né en 1703 en Egypte dont Mohammed reprit les injonctions et les préceptes. Les principes de cette Guerre sainte sont simples. Il s’agit de neutraliser tous ceux qui peuvent corrompre par leur présence   et  par leur infidélité aux préceptes d’un Dieu unique et tout puissant Allah, les terres arabes. Ce sont ces mêmes principes qui animent aujourd’hui les Djihadistes les plus radicaux pour qui il s’agit de vaincre les Infidèles au mépris même propre vie. Le vrai Mouslim mérite la vie future et évite les feux de l’enfer et le statut de  Shahid (martyr) est attribué aux victimes mortes au combat. De très nombreuses sourates incitent à cette Guerre Sainte. Antoine-Joseph Assaf remonte au cours de son analyse aux sources de la création de la Confrérie des Frères musulmans, œuvre d’Hassan el-Banna, né en Egypte. Plongée dans l’histoire qui permet de mieux comprendre la situation qui est aujourd’hui la nôtre. Car pour Hassan el-Banna l’occupation de son pays par l’Europe est ressentie comme un instrument de manipulation qui conduit à l’aveuglement, à la décadence, à l’oubli des vraies valeurs et il incite les jeunes Egyptiens à un Djihad guerrier et actif. L’auteur consacre aussi un chapitre très intéressant à l’alliance entre l’Idéologie nazie et le Fondamentalisme musulman lorsqu’il relate avec forces détails le pacte entre Hitler et le Grand Mufti de Jérusalem qui incita les Musulmans à s’engager dans les Waffen-SS dans le but ultime d’éradiquer et d’exterminer les Juifs. Après cette plongée dans le passé, l’auteur s’interroge sur l’avenir à partir de l’attentat terroriste plus récent des Twin Towers et relate toutes les turbulences qui l’ont suivi jusqu’à nos jours.  
Il s’avère que notre avenir ne peut rester que très problématique tant que frustrations dues au colonialisme, sentiments de discrimination, racisme exacerbé, absolutisme, poids du passé et Islam radical poursuivront leur expansionnisme et leur endoctrinement tant géographique qu’idéologique.
Une analyse exhaustive, sérieuse des sources de l’expansion de l’Islamisme radical.
 
L’Islam radical - Faut-il avoir peur de l’avenir ?
Un essai de Antoine-Joseph Assaf
Editions Eyrolles

Catherine Merveilleux

 


Email