Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

crédit photos©CandiceNguyen

 

Sois un homme mon fils. Une cage aux folles version couscous!

C’est au Festival d’Avignon que j’ai découvert Bouchta dans son premier one man show adapté de son livre autobiographique Je voulais devenir un homme où avec un humour corrosif et explosif, il relate son parcours de garçon homosexuel d’origine algérienne dans une société patriarcale où le poids des traditions et l’homophobie font de lui un marginal qu’il faut absolument remettre dans le droit chemin. Une cage aux folles version couscous !

 

Bouchta  a un charisme indéniable et occupe l’espace scénique grâce à cette histoire qui est la sienne et qui relate sa douloureuse quête d’identité. Dur, dur d’être gay lorsque l’on est fils d’immigrés algériens et que l’on vit dans une cité H.L.M des quartiers nord à Marseille ! Le spectacle est une création du théâtre Toursky qui est présentée en avant-première à Avignon. La programmation au théâtre Toursky aura lieu du 13 novembre au 31 décembre. La mise en scène est signée Richard Martin. Dans son one man show, Bouchta nous relate son parcours scolaire erratique, son attachement à ses copains gays comme lui, son mariage forcé organisé par sa mère qui essaye vainement «d’en faire un homme». Un véritable traumatisme qu’il relate cependant avec humour et dont il a du mal à sortir indemne, tout comme son épouse frustrée et humiliée.

 

 

Aujourd’hui Bouchta est humoriste et comédien. Il a  récemment interprété le rôle du beau-frère dans le film éponyme d’Hassène Belaïd. Il a été directeur de casting et dialoguiste pour la série Aïcha de Yamina Benguigui. Il a été référent de Radio Nova à Marseille où il a travaillé avec Edouard Baer dans sa matinale. Comme il nous le confie à la sortie du spectacle, il est en phase avec son identité, avec lui même et ses orientations sexuelles. Plein d’humour, il nous raconte aussi qu’après avoir été tenté par la religion et avoir voulu partir à la Mecque et n’ayant pas obtenu son visa, il est parti sous les conseils de son agence de voyage … à Myconos, véritable paradis. Il  précise que depuis il a divorcé mais qu’il est resté en excellents termes avec son épouse qui est aujourd’hui maman de 4 enfants. Une belle histoire de résilience et d’acceptation de soi…
Un show choc d’une actualité brûlante sur l’immigration, l’intégration, les mœurs, la quête d’identité et l’homosexualité. Un spectacle qui combat les tabous, le poids des traditions et l’intolérance et qui prouve que le rire est parfois la seule arme efficace face à la  tragédie et qu’il permet souvent d’éradiquer une fatalité que l’on croit inéluctable. Une pièce qui n’impose rien, qui ne donne pas de leçons, mais qui suscite une réflexion et qui avec beaucoup de légèreté atteint une certaine profondeur.

 

 

Tous les jours du 5 au 28 juillet à 20h50
Relâche les 10, 17 & 24 juillet

Metteur en scène : Richard Martin
Interprète : Bouchta
Scénographie & Création lumière : Richard Martin
Régisseur : Matthieu Raffner

 

Théâtre du Chien qui fume

75 rue des Teinturiers

84000 Avignon


Je voulais devenir un homme

Bouchta Saïdoun

Edition L’Harmattan

 

du 13 novembre au 31 décembre

Théâtre Toursky

16 promenade Léo Ferré

13003 MArseille


Catherine Merveilleux


@bouchtasaidoun, #gay, #homophobie, #tabou, Catherine Merveilleux, lejouretlanuit.net, #marseille, #editionslharmattan, #islam


Email