Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Le dernier roman d’Alexandre Jardin, La Plus que vraie

Dans son précédent roman intitulé Française, Alexandre Jardin, l’un des auteurs les plus lus et les plus aimés en France, décidait de s’ancrer dans la réalité et ses turbulences et de révolutionner le roman social et populaire avec un roman façon Zola, surréaliste et poétique d’une violence inouïe. Allait-il continuer dans cette voie ?

Ce roman était une véritable bombe où il nous parlait de gens simples, ces invisibles et ces méprisés des politiques, des médias et de l’intelligentsia parisienne. Il nous parlait de la France qui basculait irrémédiablement dans l’injustice et la violence à travers le destin de trois sœurs Kelly, Cerise et Cindy. Il décidait de changer de style, de sources d’inspiration et il écrivait en exergue de son roman:

« Ce roman est le premier d'une époque nouvelle. Je n'écris plus pour éviter par l'imagination, j'écris pour me révolter. Et pour contribuer à la lisibilité du monde, au risque de braquer l'oreille publique. Parce que ça va très mal finir. Conseillé par ma colère, j'ai envie d'être un écrivain oublieux de ce qu'il a été, un écrivain coup de marteau, un écrivain sans précaution. Ras le bol de mon regard primesautier sur la littérature.… Bye-bye monsieur Myself, il y a un peuple dans le fossé, enduit de malheur, invisible et puissant. Alexandre del Dongo pérégrinant dans ses Waterloo intimes ne m'intéresse plus».

C’était un roman très différent des autre romans d’Alexandre Jardin où l’auteur tentait de nous faire comprendre par le prisme du regard de l’héroïne Kelly, comment des Français, des travailleurs oubliés, incompris, négligés de la République ont envahi les ronds-points et sont devenus des Gilets-Jaunes.

 

Avec son dernier roman, La Plus que vraie, l’auteur abandonne le roman social et renoue avec son ancien style et son penchant pour les histoires d’amour fantasques telles que celles décrites dans l’Ile des gauchers, le Zèbre ou Fanfan qui sont le fruit de fantasmes. Dans « La Plus que vraie », il nous invite désormais à vivre ces fantasmes, plutôt qu’à les rêver. La métamorphose s’opère grâce à sa rencontre avec une femme vraie, Alice sans tabous, sans préjugés qui vit intensément, fougueusement et sans enclaves. La vie tiède de l’auteur s’en trouve bouleversée car de leur rencontre naîtra un amour fou. L’auteur qui ne croyait plus en l’amour va le réinventer avec Alice et son nouveau livre sera écrit à quatre mains par les deux amants qui vivront ensemble une passion folle qui les mènera jusqu'aux confins très oubliés du Pacifique Sud.


Catherine Merveilleux


#roman, #albinmicheleditions, #laplusquevraie, #romanesque, #litteraire, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #lovestory, #histoiredamour

S’aimer, malgré tout, un roman sur le développement personnel

 

 

Nicole Bordeleau, célèbre auteur québécoise, est maître en yoga, professeur de méditation et conférencière. S'aimer, malgré tout qui vient de paraître chez Flammarion est son premier roman et son sixième livre. C’est un roman passionnant sur le développement personnel qui se lit comme un thriller.

 

 

 

En savoir plus...

Le Violon de Leonardo, un roman d’Eliane Keramidas

 

Ce livre est une remarquable saga familiale, à la fois fresque historique, témoignage sociologique et histoire personnelle. Il nous projette dans le passé d’une famille et ses racines. Le Violon de Leonardo est, en effet, à la fois historique et biographique et relate l'incroyable voyage du premier violon de Leonardo Gagliano, qui est l’un des ancêtres de l’auteur Eliane Keramidas.

 

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...

La Femme aux doigt bleus, un thriller psychologique envoûtant

 

 

Après Latex, un premier roman publié à 20 ans, la jeune romancière Margaux Guyon signe un thriller psychologique à la fois sensuel et inquiétant sur l’histoire d’une femme abandonnée qui, bouleversée, devient une véritable prédatrice.

 

 

En savoir plus...

Le Premier amour est-il éternel ? Un roman feel good…

 

A quarante ans, tout sourit à Ariana, influenceuse et blogueuse à succès dans le monde de la mode. Séduisante en diable, elle est fidèle depuis vingt ans à son mari Edouard, est une maman comblée avec deux beaux enfants, un garçon et une fille, a une soeur complice, un appartement qu’elle adore à Montmartre. Pour rien au monde, elle ne changerait de vie, ni ne renoncerait à ce bonheur-là, aussi pétillant et grisant qu’une coupe de champagne.

 

 

En savoir plus...

Rien ne t’efface, le dernier roman de Michel Bussi

 

 

 

Michel Bussi est un maître du suspens et ne compte plus les best-sellers. Pour son treizième roman, il ne dérogera sûrement pas à la règle car il persiste et signe dans l’excellence grâce à un subtil cocktail d’émotion, de suspens, de mystère et de rebondissements.

 

 

 

 

En savoir plus...

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...


Email