Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

La Nuit de feu d’Eric-Emmanuel Schmitt

« Une nuit sur terre m’a fait pressentir l’éternité. »

Eric-Emmanuel Schmitt

A vingt-huit ans, Eric Emmanuel Schmitt, jeune maître de conférences en philosophie, part en repérages dans le Sahara avec pour objectif l’intention d’écrire un scénario pour un film sur Charles de Foucault, riche héritier, snob et ancien militaire, parti en Algérie pour vivre auprès des Touaregs. La vie atypique de cet ancien noceur ayant fait vœu de chasteté lorsqu’il a été touché par la foi l’a, en effet, toujours subjugué et il a été contacté  par Gérard qui compte réaliser un film sur sa vie.
Il part donc dans le désert avec Gérard, quelques compagnons de randonnée et un guide touareg, Abayghur. Le jeune homme éprouve un coup de foudre immédiat pour la noblesse des Touaregs et pour la beauté sauvage du Hoggar. Au cours de l’expédition, il ressent une joie abyssale d’être sur le toit du Sahara et enivré, se sentant invincible, il part en éclaireur devant ses compagnons et s’égare dans l’immensité du Sahara. Sans eau et sans vivres, il n’éprouve paradoxalement aucune peur, mais se sent au contraire irradié par la Foi. L’espace d’une nuit, le philosophe qui était athée éprouve une extase et une béatitude indicibles et éprouve une métamorphose spirituelle qui s’avèrera irréversible.
En une nuit, le philosophe athée est devenu croyant et agnostique, lui qui sceptique doutait  de l’existence de Dieu pense désormais comme Pascal que: « La foi est différente de la preuve. L’une est humaine, l’autre est un don de Dieu. C’est le cœur qui sent Dieu, et non la raison.  Voilà ce qu’est la foi, Dieu sensible au cœur, non à la raison.»
Les esprits cartésiens imputeront peut-être cette extase mystique à des phénomènes purement somatiques, la faim, la soif et l’épuisement ayant affecté son corps. Eric-Emmanuel Schmitt n’en a cure et est convaincu qu’il a été touché par la Foi et que le bien-être absolu qu’il a ressenti n’était pas dû aux endorphines sécrétées par son hypothalamus.
Cette nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt la confie pour la première fois, dévoilant ainsi au fil d’un intime et fascinant voyage intérieur une expérience exceptionnelle qui a métamorphosé à tout jamais sa vie d’homme et d’écrivain. C’est beau, authentique, sincère, bouleversant et flamboyant.

La Nuit de feu d’Eric-Emmanuel Schmidt. Editions Albin Michel

Catherine Merveilleux


Email