Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Mardi soir 19h, un roman Feel good de Gilles Legardinier

Avec Mardi soir 19h, Gilles Legardinier, auteur de nombreux bestsellers signe une comédie romantique pleine d’humour, d’empathie et d’amour. Un livre qui redonne foi en l’humain avec des personnages authentiques et attachants. Un livre qui montre qu’il n’est jamais trop tard pour réagir et se remettre en question.

L’héroïne Elynn prend brutalement conscience un mardi soir à 19h que, petite-fille, pleine d’enthousiasme et de vitalité, elle n’imaginait pas sa vie telle qu’elle est aujourd’hui. Elynn n’est pas heureuse. Elle n’est pas malheureuse pour autant, mais sa vie est pleine de compromissions, d’acceptations raisonnables, de pis-allers.
Elle est en couple avec Enzo, mais c’est loin d’être la passion, c’est plutôt une façon de ne pas être seule. Elle exerce un métier qu’elle aime, celui d’infirmière car elle aime se consacrer aux autres. Il y a en elle une part d’abnégation, de dévouement, mais le médecin de son service la méprise et la  traite avec condescendance. Ce qu’elle tolère.
Elle est encore assez jeune pour avoir la vie devant elle. Pourtant, elle a souvent le sentiment que ses rêves sont derrière elle. Entre son couple qui s'enlise et la réalité quotidienne de son métier d'infirmière, la jeune femme a l'impression de ne plus avancer, de stagner. L’usure du quotidien, les petites déceptions qui se multiplient la minent. Comment en est-elle arrivée là ? Qu'est devenue l'enfant pleine d'envies et d'espoirs qu'elle était ? Cherchant à  échapper à la routine, Elynn s'inscrit à un club de sport. Ce rendez-vous hebdomadaire va déclencher des  réactions en chaîne qui n'épargneront aucun aspect de son existence. De rencontres stimulantes et enrichissantes en expériences hasardeuses et périlleuses, elle va peu à peu trouver les moyens de  briser les carcans psychologiques qui emprisonnent sa vraie nature. «Deviens qui tu es», écrivait le philosophe Friedrich Nietsche et c’est ce que va réussir à réaliser l’héroïne du roman de Gilles Legardinier, Elynn. Elle va réussir à devenir ce qu’elle est intrinsèquement et fondamentalement. Elle va devenir celle qu’elle rêvait de devenir petite fille.

Un livre loufoque, fantasque, plein d’éclats de rire et d’émotions et néanmoins empreint de beaucoup de profondeur car la lumineuse héroïne de ce roman interpelle le lecteur et lui demande : «Et toi, qu’as-tu fait de ta vie, de tes rêves d’enfants ? Les as-tu oubliés ? A-tu renoncé à toutes tes aspirations, tes espoirs et à tous tes objectifs  ?» et l’humour permet à l’auteur d’aborder un thème très sérieux, de manière légère et ludique.

Biographie de Gilles Legardinier

Au-delà de son immense succès, son univers atypique débordant d'imagination, d'humour et d'émotions a fait de Gilles Legardinier un auteur à part qui transcende les genres. La sincérité de sa plume, sa générosité et son sens de l'observation hors pair constituent un formidable écrin de sentiments, un authentique miroir de nos humanités.

                                                              

Catherine Merveilleux


#flammarioneditions, #catherinemerveilleux, #roman, #feelgood, lejouretlanuit.net, #infirmière, #GillesLegardinier, #humour, #comedieromantique

Une élection ordinaire ou Eric Zemmour, président de la République

 

Mai 2016, la France s’apprête à élire son nouveau président. Les partis politiques ont perdu toute crédibilité auprès des Français. Hostile, le peuple n’a plus confiance en ses élus et ne voit plus en eux que des opportunistes qui poursuivent des objectifs personnels et qui n’ont plus aucun idéal, ni aucune vision politique de l’avenir.

En savoir plus...

 

03/06/2015

Un Baiser qui palpite là, comme une petite bête, un roman de Gilles Paris

Le titre du dernier roman de Gilles Paris est inspiré du célèbre poème de Rimbaud, Roman écrit en 1870. En 1870, Rimbaud a 16 ans. C’est un adolescent fugueur en révolte contre l’ordre établi. Dans ce poème, Rimbaud exprime toute l’intensité des émois amoureux lors de l’adolescence. Il commence par cette phrase : On n’est pas sérieux lorsque l’on a dix-sept ans. Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser. La sève est du champagne et vous monte à la tête...On divague ; on se sent aux lèvres un baiser Qui palpite là, comme une petite bête.

 

En savoir plus...

Le Charme discret des séries, un essai passionnant de Virginie Martin

 

Le Covid et les confinements successifs ont amplifié l’emprise chronophage des séries dans notre vie et sur notre inconscient. Cela a t-il des répercussions sur notre façon d’appréhender le monde ? Quel est l’impact des séries ? Virginie Martin s’est penchée sur ce phénomène et analyse avec pertinence ces questions dans son essai Le Charme discret des séries.

 

En savoir plus...

Mourir d’aimer ou l’Affaire Gabrielle Russier

 

 

 

C’est aux éditions Gaussen que Jacques Layani, qui a publié des biographies, des poèmes et des essais dont quatre sur Léo Ferré, vient de publier un livre très émouvant sur l’histoire de Gabrielle Russier, ce professeur de lettres qui est morte d’avoir trop aimer. Le livre s’intitule La Dyane rouge. Vie et mort de Gabrielle Russier.

 

 

 

En savoir plus...

Le dernier roman d’Alexandre Jardin, La Plus que vraie

 

 

Dans son précédent roman intitulé Française, Alexandre Jardin, l’un des auteurs les plus lus et les plus aimés en France, décidait de s’ancrer dans la réalité et ses turbulences et de révolutionner le roman social et populaire avec un roman façon Zola, surréaliste et poétique d’une violence inouïe. Allait-il continuer dans cette voie ?

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...


Email