Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

La Symphonie du hasard, le nouveau roman de Douglas Kennedy

Auteur prolifique dont on ne compte plus les bestsellers, Douglas Kennedy vient de sortir le premier volet d’une trilogie qui débute dans les Seventies. Une saga palpitante. Un roman-fleuve, porté par un souffle puissant.
La Symphonie du hasard marque le grand retour du plus français des auteurs américains  qui sait si bien décrire les relations conjugales et familiales dans tout ce qu’elles ont d’inextricable et de compliqué.

 

Comme chaque semaine, Alice Burns, éditrice new-yorkaise, s'apprête à rendre visite à son jeune frère Adam. Jadis jeune loup de Wall Street en pleine ascension, ce dernier purge désormais  une lourde peine de prison.
Cependant ce jour là, cette rencontre hebdomadaire va prendre un tour inattendu. Bien décidé à soulager sa conscience, Adam révèle à Alice un secret qui la bouleverse et qui fait remonter à sa mémoire tous les non-dits, tous les secrets, tous les mensonges de leur famille, comme bien des familles, toxique et dysfonctionnelle.
Alice se remémore alors l’histoire de leur famille, celle d'un clan qui, à l'image de l'Amérique croit au rêve américain et à la réussite, en proie à ses démons, miné par la culpabilité mais  en  quête de rédemption.
Le lecteur suit alors la jeune Alice âgée de 17 ans, qui en entrant à l’université découvre  l’homophobie, les discriminations qui frappent les minorités sexuelles et raciales. Elle se découvre elle aussi et prend conscience de ce qu’elle est et de ce qu’elle veut devenir. Après cette introspection et certaines expériences douloureuses, elle fera alors le choix , après plusieurs désillusions  et plusieurs tragédies de larguer les amarres et de partir pour Dublin.
Comme il sait si bien le faire, dans tous ses romans, Douglas Kennedy dépeint avec psychologie, les états d’âmes, les aspirations, les rêves et les tourments de l’être humain. Cette fois, il s’agit  d’une jeune fille de 17 ans qui vit dans une famille de la Middleclass dans la  banlieue de New York, dans une fratrie de trois enfants nés de la rencontre improbable entre une mère d’origine juive devenue dépressive avec le temps et d’un père catholique irlandais conservateur, employé secrètement par la CIA au Chili et tel Flaubert pour Madame Bovary, il se glisse avec subtilité dans les états d’âme féminins de cette jeune étudiante qui fait ses premières expériences de femme.

Comme Alice devenue adulte et éditrice à New York le lit dans un manuscrit qu’elle vient de recevoir : «Toutes les familles sont des sociétés secrètes. Des royaumes d'intrigues et de guerres intestines, gouvernés par leurs propres lois, leurs propres normes, leurs limites et leurs frontières, à l'extérieur desquelles toutes ces règles paraissent souvent insensées.» Le récit de Douglas Kennedy confirme ces quelques phrases et met à jour toutes les fêlures et tous les dysfonctionnements qui génèrent souvent bon nombre de névroses et de traumatismes.
Les deux volumes suivants paraitront en Mars et en mai 2018 et le lecteur est déjà impatient de suivre cette épopée haletante qui est l’histoire d’une famille, mais aussi une passionnante fresque de société avec pour théâtre les Etats-Unis, l’Irlande et l’Amérique du sud.


La Symphonie du hasard - Livre 1
Roman de Douglas Kennedy
Editions Belfond - Littérature étrangère

 

 

Catherine Merveilleux

 


Email