Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

La radicalisation de la jeunesse. Pourquoi et comment ?

Sociologue au CNRS et écrivain, Michel Fize est spécialiste des problèmes concernant la jeunesse, l’adolescence et la famille. Il a consacré une trentaine d’ouvrages à ces thématiques. Dans son livre Radicalisation de la jeunesse, il se penche sur les causes profondes qui font qu’une jeunesse désabusée, désenchantée se réfugie vers les Intégrismes, qu’il agisse du Front national ou de  l’Islamisme intégriste.

Cette frange de la jeunesse en colère, en proie à l’inquiétude, parfois à la rupture et sans repères, trouve une raison d’être dans ces extrêmes. En tant que sociologue, Michel Fize dresse un état des lieux intéressant de cette jeunesse déstabilisée, qui bascule parfois dans la barbarie et part faire le Djihad. Il analyse de façon approfondie et pertinente les manipulations psychologiques très abouties et très perverses dont ils sont l’objet et s’inspire pour son analyse des excellents ouvrages De Gustave Le Bon qui, en son temps et de manière très visionnaire, a su mettre à nu les mécanismes de la manipulation des foules et de l’inconscient populaire. La manipulation opère essentiellement par la communication. Celle-ci est simpliste pour être accessible au plus grand nombre. Comme toute croyance, la croyance djihadistes se fonde sur l’affirmation, la répétition, le prestige et la contagion. Dans ce mécanisme de persuasion, la raison n’intervient même pas. L’affirmation crée l’opinion et la répétition fixe cette opinion et en fait une croyance, c’est dire une opinion assez stabilisée pour être inébranlable. Le registre émotionnel est aussi largement utilisé, tout comme la promesse d’un monde meilleur, d’un paradis. Les arguments sont simplistes et manichéens. D’un côté, il y a les bons, les croyants et de l’autre les méchants, les impies. L’endoctrinement passe aussi par une propagande intense sur les réseaux sociaux. Nos sociétés occidentales y sont diabolisées et l’objectif ultime est de les éradiquer pour mettre en place un nouveau Califat.
Michel Fize analyse avec pertinence les convergences et les divergences des Jeunes de plus en plus séduits par les extrêmes qui finissent par sombrer dans le radicalisme religieux ou politique.
Un essai intéressant en forme de décryptage qui ne sombre pas, lui, dans les amalgames hâtifs, les préjugés et les idées reçues et qui décrypte les causes du mal.
Le passage au scanner d’une jeunesse séduite par les extrêmes et qui, complètement endoctrinée, est même prête à commettre des attentats terroristes et à faire le Djihad.

Radicalisation de la jeunesse de Michel Fize. Editions Eyrolles

Catherine Merveilleux