Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

David  Lisnard demande des sanctions contre les barbares de Cannes

A la suite de l’agression sauvage d’un femme de 89 ans par trois mineurs à Cannes, cette semaine, le maire de Cannes, David Lisnard a demandé dans une lettre au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin de montrer plus de fermeté et de suspendre toutes les aides sociales aux familles des suspects.

Rappel des faits : Une femme de 89 ans a été agressée le 29 août dernier par trois adolescents âgés de 14 à 15 ans. L’Octogénaire rentrait chez elle, après avoir fait quelques courses lorsque les trois barbares se se sont sauvagement jetés sur elle pour lui dérober son sac à main…qui contenait 30 euros.
Le maire de Cannes scandalisé, dans sa lettre, a demandé au ministre de l’Intérieur « de tout mettre en œuvre pour que toute aide sociale au profit des familles des suspects soit immédiatement suspendue ». La victime, qui a reçu de violents coups de poing dans le dos, est tombée face contre terre et a perdu connaissance comme  en témoignent les caméras de surveillance de la résidence de Cannes - La Bocca où habite la femme âgée. Hospitalisée, celle-ci souffre de multiplies fractures faciales et de contusions. Les trois adolescents ont été placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits. Très virulent le maire de Cannes, qui est le président des maires de France,  a réagi avec force et sans mâcher ses mots. « S’il s’agissait de ma mère qui avait été ainsi agressée, en connaissant l’identité des minables auteurs de cette abjection, c’est peut-être moi qui serais aujourd’hui en prison » a-t-il déclaré. Il a aussi demandé dans sa lettre au ministère de l’Intérieur, « que l'excuse de minorité puisse être automatiquement levée dans des cas d'espèce aussi graves et que les auteurs de tels agissements soient considérés comme des justiciables à part entière ». L’excuse de minorité de 1945 du Code Pénal préconise, en effet, des condamnations plus clémentes lorsque le délinquant est mineur car le législateur considère que son aptitude au discernement n’est pas finalisée, ce qui, en l’occurence n’est pas défendable. Il est évident que 3 jeunes de 14 et 15 ans savent très bien ce qu’ils font lorsqu’ils massacrent sauvagement une femme âgée. La présomption de non-discernement n’est désormais valable que  pour les mineurs de moins de 13 ans, mais le principe d’atténuation de la responsabilité pénale est maintenu depuis le 30 septembre 2021 et les mesures éducatives sont préconisées par rapport aux sanctions pénales. David Lisnard a également ajouté : « Pour ma part, j’ai d’ores et déjà demandé l’expulsion de leurs familles du logement social dont elles bénéficient auprès des bailleurs concernés. »

Les trois mineurs ont été placés dans des centres éducatifs fermés. L’un à Marseille, l’un à Saint-Etienne et le dernier à Bordeaux.

Le laxisme n’est désormais plus de mise et ce que propose David Lisnard est indubitablement juste. Des sanctions doivent être prises contre ces barbares et leurs familles. Ils doivent être punis très sévèrement et rééduqués si c’est encore possible… Il est inadmissible que leurs familles, qui ne les éduquent pas, bénéficient d’un logement social et d’allocations car ces allocations ont pour objectif de les aider à assurer une bonne éducation à leurs enfants. Face à de telles exactions, l’excuse de minorité n’est pas acceptable car ces ados sont loin du monde de l’enfance et des Bisounours…

Ces faits de violence et de barbarie sont de plus en plus fréquents. La France est dévastée par la violence. Quelques jours avant cette agression, un homme connu des services de police et visé par deux obligations de quitter le territoire français a  attaqué un couple de personnes âgées à Choisy-le-Roi, en l’occurence, un monsieur de 82 ans en le jetant au sol et en le rouant de coups. Son épouse âgée de 79 ans a, alors, porté secours à son mari et a porté un coup de couteau à l’agresseur.
Il est temps de réagir et de protéger les plus fragiles et les plus faibles. C’est l’un des devoirs régaliens de l’Etat. Notre civilisation est en déliquescence et en régression. Ce sujet me préoccupe depuis de nombreuses années et j’appréhendais ce qui est en train de se produire. En 2016, j’ai même écrit à ce propos un essai intitulé « Les Barbaresques » où j’analysais les causes psychologiques et sociétales qui transforment les Jeunes en barbares violents, sans repères, sans valeurs, ne distinguant parfois plus les frontières entre le Bien et le Mal. Je proposais, d’ailleurs à ce propos, des solutions pragmatiques et efficaces. Aujourd’hui ce que je craignais  est malheureusement en train de se produire…

 

Il est urgent de plus être dans le déni et de réagir de façon ferme.


Catherine Merveilleux

 

#securite, #davidlisnard, #cannes, #lesbarbaresques, #barbarie, #tortureetbarbarie, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #ministredelinterieur, #darmanin, #davidlisnardt, #agressioncannes, #canneslabocca


Email