Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Tristane Banon s’insurge contre la Guerre des sexes

Dans son essai La Paix des sexes, Tristane Banon, qui 10 ans avant Metoo osa briser le silence et dénonça l’agression sexuelle dont elle se disait avoir été victime, s’insurge contre la dictature néo-féministe victimaire et la guerre des sexes.

Tristane banon en compagnie de François David, créateur du Festival du livre de Marseille

 

« Je suis une femme, je ne suis pas une victime, je l’ai été, ces choses là passent.
Quand le statut de victime tend à devenir une valeur ajoutée, un anoblissement que certaines veulent acquérir à tout prix comme on cherche à atteindre un statut social, je pense, au contraire, qu’héroïser la victime plutôt que de vouloir la respecter, c'est tuer la guerrière, assassiner la créatrice, valoriser la soumise, poser un interdit sur le fait que la femme soit l'égale de l'homme. » explique Tristane Banon qui, porta plainte contre DSK  ex patron du FMI pour tentative de viol en 2011, soit huit ans après les faits présumés. Faits qu’elle relate dans son livre Le Bal des hypocrites paru au Diable Vauvert. DSK admettra avoir seulement tenté de l’embrasser et les faits étant prescrits ne fut pas condamné.

 

 

Romancière, essayiste et chroniqueuse, la jeune femme invitée par Alexandra Louis, députée de Marseille et avocate engagée pour la lutte contre les violences faites aux femmes, met en exergue dans son livre les dangers de cette nouvelle dictature  politiquement correcte qui fait croire à un sexisme systémique ancestral, patriarcal toujours d’actualité, alors que désormais les lois pour l’égalité existent. Il suffit de les faire appliquer et de les faire respecter. Certes, il reste des combats à mener, estime Tristane Banon, mais je suis gênée par la radicalité des débats. Les lois votées en 2006 garantissent une société égalitaire à tous nos compatriotes, hommes ou femmes quels que soient leur sexe, leur race, leur religion ou leur orientation sexuelle. Nous ne sommes pas en Afghanistan ou en Chine. Certes, bien des batailles féministes restent à mener mais s’aliéner la moitié de l’humanité pour y parvenir est une hérésie. Il est inconcevable de voir le monde à travers le prisme victimaire néo-féministe. Les militantes de Metoo veulent faire reconnaître la présomption de véracité quand une femme porte plainte pour viol ou agression sexuelle. Elles veulent inverser la charge de la preuve. Je suis farouchement attachée à la présomption d’innocence qui est une garantie contre l’erreur judiciaire. Il est inconcevable que quelqu’un soit condamné sur la base d’un soupçon ou d’une dénonciation peut-être calomnieuse. La présomption de véracité ou de crédibilité est un déni de justice et se heurte à la loi qui garantit la présomption d’innocence qui est un garde-fou de notre démocratie. Le combat radical des néo-féministes n’est pas toujours équitable car souvent, elles s’abstiennent par idéologie de défendre certaines personnes réellement menacées et en danger comme Mila ou les femmes d’Afghanistan malmenées par les Talibans car elles ne veulent pas critiquer une religion. Elles refusent de s’attaquer au seul sexisme systémique, le sexisme systémique religieux Elles ne sont pas impartiales. Les féministes radicales omniprésentes sur les réseaux sociaux, les plateaux de télévision parlent de victimes alors qu’il faudrait parler de plaignantes tant que le jugement n’a pas été prononcé. Bien sûr, il faut entourer les personnes qui se rendent dans un commissariat pour porter plainte après une agression de bienveillance, d’empathie, mais leur accorder une crédibilité sans failles est dangereux, estime Tristane Banon.

 

« Je veux proposer une voie féministe plus nuancée, moins radicale, moins agressive avec plus de discernement que celle que propose le Féminisme radical » déclare Tristane qui se reconnaît une disciple de Simone de Beauvoir et une lectrice du Deuxième sexe.

 

 

Catherine Merveilleux

 

 

 

La Paix des sexes

un essai de Tristane Banon

paru aux Editions de l’Observatoire

 

 


#lapaixdessexes, #editionsdelobservatoire, #dominiquestrausskhan, #marseille, #alexandralouis, #affaireDSK, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #feminisme,

La Traversée des temps, le projet titanesque d’Eric Emmanuel Schmitt

Il y a plus de 30 ans, Eric-Emmanuel Schmitt s’est lancé un défi : raconter 8 000 ans de l’histoire de l’humanité par le prisme du regard de Noam né il y a 8 000 ans dans un village lacustre et qui, devenu immortel, traverse, grâce à ce privilège, les siècles et les générations. Un projet titanesque, pharaonique. Le tome 2, La Traversée des temps. La Porte du ciel est un véritable cliffhanger comme disent les Anglo-saxons, un véritable thriller car dès la première page, le lecteur est pris par le suspense de ce roman palpitant.

 

En savoir plus...

Ruptures et conséquences, un roman de Madeleine St John

 

 

 

Nicola vit à Londres dans le quartier de Notting Hill avec Jonathan, la trentaine comme elle, dont elle est très amoureuse. Jusqu'à ce soir fatal où Jonathan lui annonce brutalement que tout est fini entre eux.

 

 

 

En savoir plus...

Une élection ordinaire ou Eric Zemmour, président de la République

 

Mai 2016, la France s’apprête à élire son nouveau président. Les partis politiques ont perdu toute crédibilité auprès des Français. Hostile, le peuple n’a plus confiance en ses élus et ne voit plus en eux que des opportunistes qui poursuivent des objectifs personnels et qui n’ont plus aucun idéal, ni aucune vision politique de l’avenir.

En savoir plus...

 

03/06/2015

Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni

 

 

Dans son essai, Les nouvelles menaces mondiales - La grande pandémie du déni, Sébastien Boussois met en exergue le fait que la pandémie de Covid 19 fait vaciller et ébranle le mythe d’un Occident fort et intouchable.

 

 

 

En savoir plus...

Tout ça pour ça.

Ils voulaient tout changer. Ils ont échoué

 

Le bilan Macron : un constat accablant et consternant.


Un essai passionnant sur l'histoire d'une promesse non tenue. Celle du renouvellement de la classe politique et de ses vieilles pratiques, à l'heure où la crise de la démocratie représentative est à son paroxysme.

 

 

 

En savoir plus...


Email