Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Voyages imaginaires, Picasso et les Ballets russes entre Italie et Espagne

 

Du Mucem au Centre de la Vieille Charité, «Picasso, voyages imaginaires» est l’exposition phare des musées de Marseille en 2018. Elle se scinde entre le Mucem et le Centre de la Vieille Charité et permet de découvrir des aspects originaux et moins connus que ses tableaux de l’œuvre de Picasso.

 

Au Mucem

L’exposition présente l'exposition «Picasso et les Ballets russes, entre Italie et Espagne». Picasso surtout connu pour ses tableaux, a aussi collaboré à la création de costumes et de décors pour la compagnie de Serge Diaghilev, les Ballets russes.  
Ainsi entre 1916 et 1921, Picasso collabora à quatre spectacles pour lesquels il réalise décors et costumes : les ballets Parade (1917), Tricorne (1919), Pulcinella (1920), et Cuadro Flamenco (1921). Cette expérience créatrice, véritable source d’inspiration fit explorer à Picasso de nouvelles possibilités d’expression auxquelles, il mêla des réminiscences et des influences artistiques inspirées par la Commedia Dell’Arte, du Folklore espagnol ou de l’Art sacré. C’est luxuriant, coloré, théâtral,  plein de créativité, de vie et d’exubérance. Parmi les principales créations de Picasso pour les Ballets russes, il y a le célèbre rideau de scène de Parade…D’un point de vue personnel, c’est durant la préparation de Parade que Picasso rencontra la danseuse Olga Khokhlova, dont il tomba amoureux, et qu’il épousa en 1918. Ce fut une période très fertile pour l’artiste. Les historiens l’associent souvent à la fin de sa période cubiste et à une sorte de «retour à la normale», vers un nouveau classicisme. La production artistique autour du théâtre était une tendance de l’époque et concerna non seulement Picasso, mais aussi Cocteau, Apollinaire et de nombreux intellectuels de sa génération.

 

 Au Centre de la Vieille Charité

L'exposition rassemble plus de cent chefs-d’œuvre : peintures, sculptures, assemblages, dessins - en dialogue avec la collection de cartes postales de l’artiste et des œuvres maîtresses des musées de Marseille.
C’est à Marseille en 1912 que Picasso acheta les masques africains présentés dans l’exposition. Ces masques auront une influence primordiale sur son œuvre et sur son envie d’évasion et sa soif d’horizons lointains.
Entre souvenirs de voyages et itinéraires fictifs, l’exposition emprunte cinq destinations : Bohème Bleue, Afrique fantôme, Amour antique, Soleil noir et Orient rêvé, tant de voyages dans l’univers imaginaire de ce  génie qu’est Picasso: « Si on marquait sur une carte tous les itinéraires par ou j’ai passé et si on les reliait par un trait cela figurerait peut-être un minotaure.»déclara t-il.

Véritable clou du parcours, l’ensemble sculpté «Les Baigneurs» est présenté au cœur de l’écrin majestueux de la Chapelle de la Vieille Charité, créant un dialogue inédit entre cette mise en scène théâtrale de Picasso et l’architecture baroque de Pierre Puget.                                                                             


Catherine Merveilleux

#mucem, #voyage, #imaginaire, #vieillecharité, #picasso, #museemarseille, #lejouretlanuit, #exhibition, #vernissage,MP2018quelamour,Catherine Merveilleux, lejouretlanuit.net, Le Jour et La Nuit, Marseille,@mucemofficiel


Email