Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

L’Ile des Embiez accueille les Pacific Days

L’Ile des Embiez vient d’accueillir les Pacific Days et le Festival international du film océanien. Les visiteurs furent accueillis à leur sortie du bateau par une troupe de danseurs tahitiens et vécurent pendant 48h au rythme du tamouré et des chants traditionnels tahitiens grâce à la troupe Heiva I Tahiti.

 

Durant les deux jours des films du FIFO furent projetés à 14h et à 16h et le samedi soir un repas tahitien fut servi dans tous les restaurants de l’Ile. La soirée s’acheva par un spectacle tahitien. Des produits locaux étaient proposés aux visiteurs de l’Ile, notamment des perles, des paréos, des tatouages temporaires, des bijoux, des sculptures et de l’artisanat local. Le dimanche matin, de 11h à 12h, une messe polynésienne fut célébrée à la chapelle Sainte-Cécile et un dépôt de gerbe eut lieu sur la tombe de Paul Ricard.
Un vol aller-retour pour une personne à Tahiti pour le FIFO fut gagné, lors de la tombola et l’heureuse gagnante aura le plaisir d’assister au Festival international du Film océanien du 3 au 11 février 2018 à la Maison de la Culture de Papeete. Peuvent concourir au FIFO, les films documentaires  et les courts métrages de fiction.

 

 

L’Ile des Embiez est située à un kilomètre de Six-Fours-les-Plages près de Toulon. Elle est accessible à partir du Port du Brusc en navettes maritimes. A bord, l’atmosphère est sympathique et le capitaine Nounours, très charismatique. La traversée ne dure que 12 minutes. L’Ile a été rachetée après la guerre, en 1958 par l’entrepreneur Paul Ricard. Il l’a ensuite aménagée. Aujourd’hui, l’Ile compte plusieurs hôtels et appartements disponibles à la location et de nombreux restaurants, notamment Le Garlaban dont le maître d’hôtel, Gilles Latterner reçoit avec professionnalisme et où le service et la carte sont top niveau. Son port compte 750 anneaux et peut accueillir 150 bateaux en escale par jour. Son climat et sa végétation luxuriante et méditerranéenne en font un endroit paradisiaque, loin des turbulences, de la pollution des grandes villes. C’est un véritable havre de paix où il fait bon vivre et se ressourcer.


Catherine Merveilleux