Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

David Pluskwa, galiériste

 

Avant-première de Liberté chérie à la Galerie Pluskwa

En cette période complexe et liberticide qui est la nôtre, le galiériste David Pluskwa propose pour sa première exposition de l’année, une exposition collective à message hautement symbolique avec pour thématique la Liberté. Elle s’intitule Liberté chérie.

Clément Verdière

 

C’est une exposition sur la thématique de la liberté qui rappelle que la culture est un bien essentiel qui nous permet de transcender les lois liberticides car même si nous sommes  entravés dans notre liberté d’agir, de nous déplacer, de voyager, de créer et de travailler,  il est une liberté qui ne peut être annihilée, c’est la liberté de penser, de créer et de s’exprimer. C’est celle que revendiquent tous les artistes qu’il est impossible de museler même avec des masques.

 

RedLips, Skunkdog, David Pluskwa, Babeth Montagnier

 

Pour cette exposition, David Pluskwa  a donné carte blanche à une dream team d’artistes de choc pour un groupe show. Le résultat redonne de l’énergie, de l’optimisme et rebooste. C’est une véritable ode à la liberté !

« Liberté chérie » nous plonge dans une interprétation personnelle de chacun des artistes sollicités par David Pluskwa. Une trentaine d’œuvres inédites, porteuses de messages et d’énergie, ont été imaginées par 13 artistes de la Team : Babeth Montagnier, Clément Verdière, Éric Liot, Jef Aérosol, Jérôme Revon, JonOne, Katrin Fridriks, Lenz, Luke Newton, Redlips, Rose Madone, Saype et Skunkdog.

 

Riding Cosmic Consciousness, (100X150X10), Katrin Fridriks

 

En cette période où notre liberté semble menacée de disparition et qu’elle est bafouée, au nom d’autres valeurs comme la santé et la sécurité par des lois liberticides au nom de l’intérêt général et réduite à la satisfaction de besoins vitaux, dits essentiels, existe t-il encore une place pour la liberté ? Telle est la question qui nous hante tous. Les restrictions dues à la pandémie nous ont amputés de nos libertés les plus fondamentales : celle de nous déplacer, de rencontrer les personnes que nous aimons, d’assister à des événements culturels. Cette prohibition nous interpelle et pose la problématique  suivante : Que faire ? Renoncer à notre liberté chérie ou nous révolter et transgresser ? La seule liberté qui nous reste est la liberté de pensée et la liberté d’expression et les artistes qu’ils travaillent avec des mots ou des couleurs, qu’ils produisent du texte ou de l’image restent comme toujours le fer de lance de la liberté d’expression car ils sont toujours prêts à défendre la liberté lorsque qu’elle est menacée.

 

Babeth Montagnier

 

Babeth Montagnier prend ainsi le livre pour thème de ses photos, rappelant quel outil de connaissance et de liberté il demeure. Influencé par l’esthétique du graffiti, Skunkdog inscrit dans sa toile même le célèbre vers d’Eluard, « J’écris ton nom ». et explique: «Gamin, j’avais ce recueil de Paul Eluard qui s’ouvrait sur le poème : « J’écris ton nom ». J’aimais ce concept de trouver la liberté en toutes choses et d’en faire un idéal. J’en ai fait un chemin de vie. En cette période de pandémie et de restrictions, cela prend encore plus de sens car la liberté est finalement partout, il suffit de la vouloir et de la faire sienne.»

 

A Way Of Being, acrylique sur toile, 150x150cm, JonOne

Hope, 195x97 et Liberté Chérie, 160x85, sur bois, Jef Aérosol


Tandis que Red Lips engage, à travers ses compositions, une réflexion sur la (fragile) liberté des femmes. "Etre une femme libre de penser, de parler, de se vêtir comme bon lui semble, de provoquer même, est essentiel ! Une liberté qu’il faut continuer de défendre coûte de coûte. Les reculs sont si faciles…Une régression est toujours possible. Il faut rester vigilants. » explique-elle
Jouant ouvertement la carte de l’allégorie, Clément Verdière met en avant les chaînes qui entravent encore bien des êtres humains à travers le monde. «Peindre les chaînes pour mieux les refuser. Dénoncer les contraintes et les diktats, qui nous privent et nous enferment. Libre à nous de s’en défaire. Liberté d’être soi-même. Liberté de désobéir. Liberté de choisir !» explique -t-il.
Là où Liot s’en distancie par une dérision dans la mouvance du Pop-Art. Quant à JonOne, il estime que c’est la peinture en elle-même qui est un acte de résistance et de liberté.

Une belle exposition à voir !

 

Liberté chérie
Espace 53 rue Grignan

13006 Marseille

Group Show  du vendredi 12 mars au samedi 17 avril 2021
Du mercredi au samedi de 14h30 à 18h

 

Catherine Merveilleux


#galeriepluskwa, #@davidpluskwa, #@JonOne, @Skunkdog, #liberte, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #libertecherie, #cherie, #marseille, #vernissage, #liberticide, #libertedexpression

Voyage immersif Cézanne et Kandisky aux Carrières de lumières

C’est en avant-première que j’ai eu le plaisir de visiter les expositions numériques et immersives «Cézanne Le maître de la Provence» et «Kandisky, l’Odyssée de l’abstrait»  aux Carrières de lumières aux Baux de Provence en présence des directeurs artistiques Gianfranco Iannuzzi et Virginie Martin. Une plongée dans un univers de beauté dont nous avons bien besoin. Les Carrières de Lumières rouvriront si les conditions sanitaires le permettent à partir du samedi 3 avril.

Vernissage d’une sublime exposition de photos lors de la journée de la Femme

C’est le 8 mars à l’occasion de la Journée de la Femme que l’association Arts Marseille vient de présenter sa nouvelle exposition de photographies d’Art : «La Femme 2021. Femmes du 3ème millénaire» aux Docks Village. Une exposition sensuelle et de qualité qui met la femme  à l’honneur.

Exposition de Gérard Traquandi, une traversée sensuelle et chromatique

Aujourd’hui, j’ai fait un truc fou ! Je suis entrée dans un musée. Un truc interdit depuis des mois à cause de la Pandémie et j’ai visité la nouvelle exposition de Gérard Traquandi  intitulée «Ici, Là» en présence de l’artiste. C’était magnifique !

 

L’événement artistique de cet automne : L’exposition JonOne Unlimited

Après l’inoubliable événement, Abstracted Love en 2018, qui avait permis à JoneOne de s’emparer du Palais de la Bourse et de l’embraser, lors d’une soirée incroyable, JonOne revient à Marseille et investira un nouveau lieu emblématique de la Cité Phocéenne, à l’invitation de son ami et complice David Pluskwa pour un solo Show  qui aura lieu du 9 au 25 octobre aux Docks de la Joliette. 

Un vernissage d’Ella Falanga très réussi à Saint-Martin de Castillon dans le Lubéron

C’est dans le cadre somptueux et plein d’ondes spirituelles et positives de la Chapelle des Pénitents à Saint-Martin de Castillon dans le Lubéron situé au milieu des champs de lavande et au son du chant des cigales que vient d’avoir lieu le vernissage de la dernière exposition d’Ella Falanga artiste peintre et art thérapeute.


Email