Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Fabrice Alimi bilan et perspectives au sein du Club de l’immobilier et de la CCIMP

C’est dans les locaux de I Lov’It Worklabs dont le directeur est Guillaume Pellegrin que Fabrice Alimi, Président du Club de l’Immobilier de la Métropole, Vice-Président de la CCIMP en charge de l’emploi a, lors d’une conférence de presse de rentrée, en présence de nombreuses personnalités, qui sont les forces vives de notre cité, fait le point sur l’actualité du Club de l’Immobilier, les projets en cours, l’avancée des missions, le jeu des lobbying sur le territoire et tiré le bilan de ses premiers mois d’investissement au sein de l’équipe de la CCIMP, en tant que Vice-Président chargé de l’emploi.

 

Fabrice Alimi et Guillaume Pellegrin

 

Il a explicité sa vision de la mission qui lui incombe au sein de la CCIMP, ses méthodes, sa feuille de route et sa philosophie. Il entend notamment  s’inspirer de ses expériences antérieures  au Club de l’immobilier pour mener à bien ses responsabilités à la CCIMP car il est convaincu de la transversalité qui existe entre ces deux secteurs que sont l’emploi et l’immobilier car ils peuvent, estime t-il, se nourrir et s’enrichir de leurs expériences mutuelles. Il a ensuite dressé la liste des engagements qu’il comptait mener à terme dans les prochains mois. Avec enthousiasme, il a pris à bras le corps ce secteur problématique qu’est celui de l’emploi à notre époque où l’emploi stable, garanti par un CDI et bien rémunéré est devenu une chimère et où la mobilité, l’adaptabilité sont devenues indispensables. Dans une ère de mutation due à la révolution digitale numérique, rien ne sera plus jamais comme avant et, fort de ce constat, il a décidé d’imaginer de nouveaux concepts et de nouvelles stratégies plus en adéquation avec la conjoncture actuelle. Imagination et audace seront, pense t-il les maîtres mots qui feront sortir notre société du marasme dans lequel elle s’enlise en voulant dupliquer des modèles obsolètes qui n’ont plus cours. Il s’agit donc d’innover, de créer de nouveaux concepts et de les dupliquer dès qu’ils sont couronnés de succès. L’expérience de Skola aux Terrasses du Port, qui a utilisé  le mentorat est, en l’occurence, une expérience plus que positive qui doit être reconduite et qui va l’être, dès le 28 septembre. Stéphane Amsel, l’un des intervenants présents ajoute que de nouveaux modèles existent. Il explique, et c’est son cas, que l’on peut vendre ses compétences à des chefs d’entreprise pour les aider et les guider dans leur gestion. Il s’agit, en quelque sorte d’une ubérisation de la fonction. La précarisation de l’emploi, l’explosion du numérique a, en effet,  donné naissance à une nouvelle génération de travailleurs non-salariés qui réinventent le monde du travail.
Fabrice Alimi poursuit qu’il s’agit, dans cette nouvelle ère, d’avoir de l’audace, de se mailler avec différentes collectivités territoriales et de savoir faire du lobbying. De l’audace, en ce qui le concerne, il en fait preuve en organisant des petits déjeuners sur la transition énergétique à 8h du mat’. Eu égard à l ‘engouement généré par le sujet, des Assises de la transition énergétique  viennent d’être programmées, le 25 septembre prochain. La philosophie de ces Assises sera de prôner une solution innovante, à savoir le mixe énergétique. En ce qui concerne le Club de l’Immobilier,  Fabrice Alimi a une ambition. Organiser le Congrès national du Club de l’immobilier à Marseille. Bref, des projets, des pistes et de l’imagination, Fabrice Alimi n’en manque pas et il n’a pas fini de contribuer à faire de la Métropole un territoire expérimental exemplaire, un véritable laboratoire d’idées et d’actions innovantes au niveau de l’aménagement, de l’urbanisme, de l’emploi et de l’entreprenariat. A suivre …

 

 

I Lov’It Worklabs

113,avenue de la République

13002 Marseille                                                                                  

 

Catherine Merveilleux