Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

In the Navy. Sur le porte-avion G.H.W.Bush

Le porte-avion USS G.H.W Bush ( CVN 77) est arrivé à Marseille le  samedi1° novembre  pour une escale de 4 jours. Sa dernière visite remonte à 2011. Plus de 5 000 marins auront ainsi l’occasion de découvrir Marseille et sa région. Construit sur le chantier de Northrop Grumman de Newport News, le Bush est le dixième porte-avion à propulsion  nucléaire de la marine américaine. Il faut sept ans pour construire un porte-avion, des millions d’heures de travail. Le Bush a été mis en service par l’United States Navy, le 10 janvier 2009 en présence de Dorothy Bush Koch, la fille du Président George H.W Bush et de Barbara Bush. Il a coûté 6,2 milliards de dollars. Il remplace l’USS John F. Kennedy (CVN-67) retiré du service actif le 23 mars 2007 et placé en réserve à Philadelphie. Basé à Norfolk, en Virginie, sa longueur est de 333 mètres, sa largeur maximale de 77 mètres et sa vitesse peut atteindre 30 nœuds. Depuis sa construction, il a subi de nombreuses modifications par rapport aux précédents navires de sa classe : nouveau design pour les hélices de propulsion, nouveau revêtement sur la coque (sous la ligne d’eau), modernisation du système de catapulte, modernisation des locaux et de l’équipement du département médical. Il est le dixième et dernier CVN de la classe Nimitz.Sa devise est : Freedom at Work. Le commanding officer est le captain Andrew J. Loiselle, l’executive officer, le captain Matthew C. Paradise et le Command Master Chief, David Carter.
Ce porte-avion est vraiment un géant des mers. Son équipage est de 5000 personnes dont 15% de femmes. Il contient de la nourriture et de quoi subsister pendant 90  jours et 18150 repas sont servis chaque jour. Il contient 1400 téléphones, 14 000 taies d’oreiller et 28 000 couvertures. C’est une véritable ville flottante qui peut vivre en autonomie à tous les niveaux. Le Bush a son propre hôpital, avec ses salles d’opération, de radiographie, son cabinet dentaire et sa salle de rééducation fonctionnelle. Le parc aérien du Bush est composé d’environ 60 aéronefs. Le porte-avion est actif et a récemment été envoyé dans le Golfe Persique en réponse à la crise en Irak par le Président américain Barack Obama pour arrêter l’offensive de l’Etat islamique et l’avancée des Jihadistes. Il était encadré de son escorte et à son bord se trouvaient des escadrons du Carrier Air Wing Eight, dont les VFA-213, VFA-87, VFA-31, VFA-15, tous équipés d’avions F-18 ainsi que d’une unité de guerre électonique (VAQ-134) dotée d’EA-6B Prowler. Il a notamment envoyé 300 Tomawaks en Syrie le 8 septembre. Les Tomawaks sont des missiles très sophistiqués qui volent à très basse altitude et qui ne peuvent donc pas être détectés par les radars. Il était pour cette mission, accompagné de deux autres navires américains, le destroy USS Truxtun et le croiseur USS Philippine Sea qui sont tous deux équipés de lance-missiles. De retour de Syrie, le Bush fait escale en France avant de retourner aux States et les membres de l’équipage sont ravis Lors de cette intervention, de ces quatre jours d’escale à Marseille où ils comptent bien se détendre après toute cette pression et tous ces mois en mer. La plupart découvrent la France pour la première fois et ils comptent bien profiter de ces quelques heures de liberté bien méritées pour vérifier si la France mérite sa réputation.
Les plus jeunes recrues âgées de 18-19 ans n’auront, cependant,  pas l’autorisation de passer la nuit à terre. Ils devront dormir à bord pour des raisons évidentes de sécurité. Comme le dit un haut gradé : «  La liberté se mérite et chaque Américain à l’étranger est un ambassadeur de son pays. Nos Juniors doivent donc faire leurs preuves avant d’acquérir leur autonomie et leur indépendance. »
Quelques heures seulement après l’arrivée du G.W.H Bush, le Port de Marseille  était envahi de beaux Yankees, parlait Anglais et vibrait à l’American Way of Life.