Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Tourner pour vivre, un film documentaire passionnant sur Claude Lelouch

Philippe Azoulay Siritzky a suivi Claude Lelouch pendant sept ans, un voyage inédit, une aventure artistique et une expérience humaine et spirituelle hors-normes. Son but ? Capter et expliquer les processus de création d’un cinéaste qui croit en l’incroyable fertilité du chaos.

Caméra au poing, Philippe Azoulay Siritzky, fils d’un père photographe à Paris Match et descendant d’une famille illustre d’exploitants distributeurs a suivi pendant 7 ans Claude Lelouch afin de percer le mystère de la création chez ce grand cinéaste pour qui tourner est une évidence.

 

 

Synopsis : J’ai retrouvé Tintin, il a plus de 77 ans, il fait du cinéma et court le monde à la recherche du sens de la vie. Durant 7 ans, nous partageons la vie d’un cinéaste et sa croyance en l’incroyable fertilité du chaos. Un voyage inédit, une aventure artistique, une expérience humaine et spirituelle avec Claude Lelouch que Philippe Azoulay connaît depuis son plus jeune âge car comme il le confie, il fêtait ses anniversaires au Club 13.

Catherine Merveilleux : Claude Lelouch, vous êtes né sous une étoile particulière. Comme vous le dites souvent, il n’y a pas de hasard. Le film de Philippe montre que vous étiez pour ainsi dire prédestiné au cinéma …

Claude Lelouch : Effectivement, mes parents se sont rencontrés dans un cinéma pendant la projection d’un film avec Fred Astaire et Ginger Rogers qui m’ont remis un Oscar à Hollywood pour un Homme et une femme. Si j’avais écrit cela dans un scénario, on aurait trouvé que j’exagérais !

C.M. : Votre maman vous a ensuite caché dans les salles de cinéma pendant l’Occupation.

C.L. : J’étais tellement turbulent que ma mère n’avait trouvé que cette solution pour me faire tenir tranquille et me cacher. C’était l’époque du cinéma permanent, elle me confiait à une ouvreuse et je regardais les films en boucle pendant des heures. Mon père, quant à lui, avait acheté un Kodak pour film me filmer à ma naissance et immortaliser mes premiers pas et mes premières expériences.
Le cinéma est ma passion, la femme de ma vie. A la libération, j’ai découvert l’école. Un cauchemar. Je séchais pour aller au cinéma. Ensuite mon père a promis, je lui achète une caméra, s’il rate son bac. Mon destin était scellé.

C.M. : Depuis, vous avez réalisé une cinquantaine de films, en moins de soixante ans. Vous avez été porté en triomphe, hué sur la croisette, et vous avez alterné succès et échecs. Qu’est-ce-qui vous motive ?

C.L. : C’est un défi personnel. Je veux repousser les limites du temps. Je suis un reporter de la vie. Le plus grand scénariste, c’est la vie. Mes personnages ne sont ni des superhéros, ni des supers salauds. Ce qui me motive, c’est filmer la fragilité de l’être humain. Mes films sont le résultat de mes observations. Le temps désormais m’est compté. J’ai pour ambition de réaliser un dernier film qui sera mon testament. Il s’intitulera La Folie des sentiments et sera dédié à mes 7 enfants et 8 petits enfants et à tous ceux qui le voudront. J’en ai déjà tourné pas mal de scènes.

C.M. : Vous dites souvent que la vie est est le plus grand scénariste. Que voulez vous dire par là ?

C.L. : Par exemple, lors de la pandémie de Covid, c’est la première fois qu’un même événement touche la terre entière en même temps. Du jamais vu. Actuellement ce qui se passe en Ukraine est déterminant. Poutine est drogué au pouvoir. Si on le contrarie trop, cela ne déclenchera pas une 3° guerre mondiale … mais la fin du monde. Il est sans limites. S’il se suicide, il ne se suicidera pas tout seul. Je crois malgré tout au miracle de la vie .

C.L. : Dans vos films et Philippe Azoulay le retranscrit très bien, vous mettez beaucoup de spiritualité. La rencontre avec Amma vous a semble-t-il beaucoup touché.

C.L. : Ce fut quelque chose d’intense pour moi-même et pour toute l’équipe. Pour mon film, Un + une, je cherchais un gourou, un maître spirituel et Philippe Azoulay qui revenait d’un voyage en Inde m’ a orienté vers Amma qui correspondait à ma sensibilité. Amma par son contact physique diffuse de l’amour comme le cinéma. Elle fait, en fait, le même métier que moi. Sans amour, la vie n’a pas de sens.

 

Tourner pour vivre,

un documentaire de Philippe Azoulay Siritzky
Société de production : Az you like films
Sortie en salle le 11 mai 2022


Catherine Merveilleux


#tournerpourvivre, @claudelelouch, @philippeazoulay, #Oscar, #UnHommeetunefemme, #cinemaArtplexe, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #marseille, #Gérardmer

Karnawal en présence de Juan Pablo Félix, réalisateur et d’Edson Sidonie, producteur aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Pendant le carnaval andin, à la frontière entre l’Argentine et la Bolivie, un jeune danseur de Malambo, Cabra, se prépare pour la compétition la plus importante de sa vie. Lorsque son père, El Corto, ancien détenu et voleur de grand chemin, revient, il met tout en péril...

En savoir plus...

J’adore ce que vous faites en présence de Philippe Guillard, réalisateur, aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Gérard Lanvin se voit offrir un grand rôle dans un blockbuster américain, qui raconte le débarquement en Provence en août 1944. Le tournage à gros budget a lieu dans le Sud de la France, c'est donc heureux qu'il s'y rend. Sur place, Gérard va faire la rencontre de Momo Zapareto qui s'occupe de l'entretien de la piscine de la maison dans laquelle il doit vivre le temps du tournage. Mais Momo est fan, très fan... trop fan ! Il connaît et a vu tous ses films, et très vite va tout faire pour se rendre indispensable aux yeux de son idole et de l'équipe du tournage. Pour Gérard, le cauchemar ne fait que commencer… En savoir plus...

Le Torrent en présence d’Anne Le Ny, réalisatrice et actrice, aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Lorsqu’il découvre que Juliette, sa femme, le trompe, Alexandre est dévasté. Fuyant la confrontation, Juliette quitte précipitamment la maison. Alors qu’il cherche à la rattraper, celle-ci prend peur et fait une chute mortelle dans un ravin... Pris de court, Alexandre décide de ne pas alerter la police. Le lendemain, réalisant qu’il risque d’être accusé du meurtre de sa femme, Alexandre panique. Lison, sa fille de 18 ans, effrayée à l’idée de perdre son père, se laisse convaincre et ment pour le couvrir. C’est le début d’un terrible engrenage...

En savoir plus...

Ma Famille Afghane en présence de Yael Giovanna Lévy aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Kaboul, Afghanistan, 2001. Herra est une jeune femme d’origine tchèque qui, par amour, décide de tout quitter pour suivre celui qui deviendra son mari, Nazir. Elle devient alors la témoin et l’actrice des bouleversements que sa nouvelle famille afghane vit au quotidien. En prêtant son regard de femme européenne, sur fond de différences culturelles et générationnelles, elle voit, dans le même temps son quotidien ébranlé par l’arrivée de Maad, un orphelin peu ordinaire qui deviendra son fils... Film soutenu par la région Grand Est. En savoir plus...

Hommes au bord de la crise de nerfs en présence d’Audrey Dana, réalisatrice, aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Sept hommes, de 17 à 70 ans, que tout oppose, sinon d’être au bord de la crise de nerfs, se retrouvent embarqués dans une thérapie de groupe en pleine nature sauvage. Ce stage mystérieux, « exclusivement réservé aux hommes », est censé faire des miracles. Première surprise à leur arrivée : le coach est une femme ! Imprévisible et déroutante, elle va tout faire pour les aider à aller mieux. Avec ou sans leur consentement…

En savoir plus...

 C’est magnifique en présence de Clovis Cornillac, réalisateur et acteur, aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Pierre, la quarantaine, a toujours vécu loin des désordres du monde, entre ses abeilles et ses hibiscus. Lorsque ses parents disparaissent, c’est tout son univers qui bascule : il découvre qu’il a été adopté et doit apprendre à survivre dans une société moderne qu’il n’a jamais connue. Déterminé à élucider le mystère de ses origines, il croise la route d’Anna qui, touchée par la bienveillance de cet homme pas comme les autres, accepte de l’aider. Mais à mesure qu’il progresse dans son enquête, Pierre se décolore comme par enchantement.

En savoir plus...

 Ténor en présence de Claude Zidi Jr, réalisateur et de MB14, acteur aux Rencontres du cinéma de Gérardmer

Le film Ténor relate l’histoire d’Antoine, un jeune homme vivant en banlieue, étudiant en comptabilité, fan de rap et de hip-hop et livreur de sushis qui est repéré par Mme Loiseau, prof de chant à l’Opéra Garnier. Elle détecte en lui un fort potentiel de chanteur lyrique et l’aide à intégrer la classe de chant de l’Opéra.Un beau Film sur la transmission.

En savoir plus...

Tourner pour vivre, un film documentaire passionnant sur Claude Lelouch

Philippe Azoulay Siritzky a suivi Claude Lelouch pendant sept ans, un voyage inédit, une aventure artistique et une expérience humaine et spirituelle hors-normes. Son but ? Capter et expliquer les processus de création d’un cinéaste qui croit en l’incroyable fertilité du chaos.

 

En savoir plus...

24ème Rencontres du cinéma de Gérardmer, une très belle édition

 

Après 2 années d’absence dues à la crise sanitaire, les Rencontres du cinéma de Gérardmer viennent d’avoir lieu pour le plus grand plaisir de tous : distributeurs, exploitants de cinémas, fournisseurs, spectateurs, réalisateurs, acteurs et journalistes. Elles ont obtenu cette année encore un franc succès.

 

En savoir plus

Les Rencontres du sud cinéma

Après deux années d’absence dues au Covid, la nouvelle édition des Rencontres du sud vient d’avoir lieu à Avignon du 15 au 19 mars. Ce fut pour les exploitants, les distributeurs, les partenaires et les journalistes présents l’occasion de découvrir les films qui feront l’actualité dans les prochaines semaines et dans les prochains mois. Ce fut aussi des moments intenses et joyeux d’échanges et de convivialité car ces moments de plaisir partagés sont profondément inscrits dans l’ADN des Rencontres du sud.

En savoir plus

Après le succès mondial phénoménal des Crevettes pailletées, voici le 2

Dans le premier opus des Crevettes pailletées, Matthias Le Goff, vice champion du monde natation qui avait tenu des propos homophobes était condamné à entraîner « Les Crevettes Pailletées », une équipe de water-polo gay, davantage motivée par la fête que par la compétition. Cet attelage explosif s’était alors rendu en Croatie pour participer aux Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde.

En savoir plus...

Zaï Zaï Zaï Zaï, une excellente comédie

Dans ce film irrésistiblement drôle avec Jean-Paul Rouve et Julie Depardieu, qui est une adaptation de la BD de Fabcaro, François Desagnat met en exergue les folies et les obsessions de notre société contemporaine et du monde absurde dans lequel nous vivons. Rencontre avec François Desagnat et deux des acteurs: Camille Solal et Bruno Gouery…

En savoir plus...


Email