Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Recommandez cette page sur :

Performance Chiharu Shiota dans la Chapelle de la Vieille Charité

C’est dans le splendide écrin de la Chapelle de la Vieille Charité que la jeune plasticienne japonaise Chiaru Shiota a installé son exposition State of being. C’est à la fois féérique et onirique. Un rêve à l’état pur. L’artiste a sélectionné 10 des costumes de la créatrice Luisa Spinatelli qui avaient été conçus pour le spectacle, le Guépard, créé par le grand chorégraphe Roland Petit , le 18 novembre 1994 à l’opéra de Marseille.  
Dans la lignée de Marina Abramovic, la jeune et talentueuse plasticienne place le corps au centre de sa pratique sculpturale, en tissant de vastes réseaux de fils noirs emprisonnant des robes romantiques de princesses qui, ainsi déconnectées de la réalité, suscitent une vision poétique et surréaliste. 26 km de fils noirs tissent ainsi une immense toile d’araignée qui emprisonne  les robes du Ballet le Guépard, dans un enchevêtrement de conte de fée évoquant le château de la Belle au Bois Dormant dissimulé aux regards profanes et étrangers  par un enchevêtrement de ronces.
« Les fils sont tissés l’un dans l’autre. Ils s’enchevêtrent. Ils se déchirent. Ils se dénouent. Ils sont comme un miroir des sentiments.» 

Chiaru Shiota

Née à Osaka en 1972, Chiaru vit et travaille à Berlin. Elle a étudié à l’université Seika de Kyoto et dans plusieurs école en Allemagne. Son travail se caractérise par des installations spectaculaires où elle utilise des objets anciens autour desquels elle tisse de véritables toiles d’araignées  entremêlées et impénétrables. Le voile du passé. Une plongée et une réflexion sur le temps  qui passe inexorablement.
Memory of Skin , l’une de ses précédentes installations, était constituée de tuniques de toile grossière, immenses, suspendues à des pommeaux de douche d’où perlait de l’eau, parfois colorée. Un émouvant et vibrant hommage aux victimes des camps d’extermination nazis. Une œuvre dont les thématiques récurrentes sont l’absence, le temps qui passe, la mémoire, l’inconscient et l’infini .
Une exposition exceptionnelle à voir absolument. Car c’est très émouvant et très puissant.

Tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi
Du 18 juillet au 19 octobre 2014 à la Vieille Charité
2 rue de la Charité
13002 Marseille

Catherine Merveilleux