Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Avant-première de la Vie scolaire de Grand Corps malade à Marseille

Après le succès de Patients, Fabien Marsaud, alias Grand Corps malade et Mehdi Idir persistent et signent dans l’excellence avec leur dernier film écrit à quatre mains et intitulé La Vie scolaire. L’avant-première vient d’avoir lieu au cinéma EuropaCorp Joliette en présence de l’équipe du film et c’est au bar de l’Intercontinental que nous avons rencontré les réalisateurs et les acteurs.

 

Le film aborde un sujet récurrent au cinéma. Il évoque l’inadéquation du système scolaire avec les élèves vivant dans certains quartiers réputés difficiles et en proie à de réels et lourds problèmes sociaux. Un sujet vu et revu ! Mais, la bonne surprise est que ce film est novateur et  très original car il ne verse pas dans le misérabilisme. Au contraire, il est plein d’humour et de vitalité. C’est une comédie où l’on rit beaucoup. Il dresse un constat accablant et décrit une situation indéniable, sans porter de jugement. Le constat est que dans certains quartiers comme à Saint-Denis où se passe l’histoire et où a grandi Fabien Marsaud, certains Jeunes ont un potentiel énorme, des capacités réelles, mais que le système scolaire n’arrive pas à les canaliser. En aucun cas, Fabien Marsaud et Mehdi Idir n’ont pour objectif de critiquer les profs ou les surveillants. «Le film au contraire leur rend hommage. Nous avons beaucoup de respect pour leur travail et pour leur investissement. Nous avons beaucoup de potes profs et ils nous ont aidés pour la conception du film.» tient à préciser Mehdi Idir. « Nous nous rendons compte que ce qu’ils font est vraiment dur.» ajoute Fabien Marsaud. Le film dresse un constat, mais que faire ? Soufiane Guerrab qui interprète le rôle du prof de maths, Messaoud dit dans le film qu’il est difficile d’être humaniste, d’avoir de l’empathie et de la bienveillance, tout en gardant une certaine rigueur qui empêche de sombrer dans le laxisme, précise : « Un bon prof est en fait un commercial qui vend un produit. Son produit, c’est son savoir, mais pour bien le vendre, il doit connaître son client, avoir de la psychologie et savoir séduire son élève. Le personnage que j’interprète a une arme de séduction irrésistible : C’est l’humour et il sait s’en servir.» Le film ne donne pas de réponses stéréotypées et politiquement correctes, il ne sombre pas dans les clichés. Il suscite un réflexion par le biais d’un humour décapant et irrésistible.

 

 

Le casting est très réussi. Beaucoup des jeunes acteurs du film débutent dans la profession et sont exceptionnels. Liam Perron qui interprète le rôle de Yanis a un charisme incroyable et le jeu d’un acteur confirmé: « En fait, je ne postulais pas à un rôle, j’ai juste accompagné un copain qui n’avait pas de voiture au casting. A la demande de la directrice de casting, j’ ai donné la réplique à mon pote et c’est ainsi qu’à ma grande surprise, j’ai été sélectionné pour le rôle principal, celui de Yanis, cet adolescent qui a du potentiel, mais qui a du mal à canaliser ses émotions et qui est victime de son insolence.»
Zita Hanrot incarne Samia, la jeune CPE , pleine d’empathie et de bienveillance. Elle a un charisme indéniable et est lumineuse dans le rôle. Remarquée dans le film Radiostars avec Manu Payet dès 2012, cette jeune actrice née à Marseille a remporté le César du meilleur espoir féminin dans Fatima de Philippe Faucon. Depuis elle enchaîne les tournages.
Le synopsis de La Vie scolaire est le suivant : C’est une année au cœur de l'école de la république, de la vie... Samia, jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l'incroyable vitalité et l'humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants. Parmi eux, il y a Moussa, le Grand du quartier et Dylan le chambreur.
Samia s'adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis, ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d'un échec scolaire annoncé et tenter de l'amener à se projeter dans un avenir meilleur…


Réalisateurs : Grand corps malade, Mehdi Idir
Casting : Zita Hanrot, Liam Pierron, Soufiane Guerrab, Moussa Mansaly, Alban Ivanov, Antoine Reintat, Redouane Bougheraba
Sortie le 28 août 2019


Catherine Merveilleux


#unifrance, #gaumontdistribution, #france3cinema, #mandarinproduction, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #marseille, #europacorpjoliette, @pierrefrancoismartinduval


Email