Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Avant-première du film « C’est quoi cette mamie ? » au cinéma Le Prado

C’est au cinéma Le Prado que vient d’avoir lieu l’avant-première de l’excellente comédie  « C’est quoi cette mamie ? » en présence de son réalisateur Gabriel Julien-Laferrière et de la comédienne Chantal Ladesou.

 

Le film est une comédie irrésistible où Chantal Ladesou dont c’est le premier grand rôle au cinéma incarne une grand-mère transgressive, excentrique et libérée, plus occupée à faire la fête et à aller en boîte qu’à materner ses petits enfants qu’elle surnomme  les 7 nains .

 

Le synopsis du film : Après deux ans de joyeuse colocation, la tribu des 7 demi-frères et sœurs du film « C’est quoi cette famille ? »  doit quitter le grand appart’ avant la rentrée. Alors que chacun part en vacances pour l’été avec ses parents respectifs, Gulliver, le petit dernier, est envoyé tout seul chez sa grand-mère au bord de la mer. Mais l’excentrique Mamie Aurore n’est pas une baby-sitter comme les autres et préfère faire la fête plutôt que de garder son petit-fils… Le reste de la troupe décide de venir à sa rescousse. C’est le début d’une nouvelle révolution. Elle voulait se la couler douce… Ils vont lui mener la vie dure !

 

 

Gabriel-Julien Laferrière

 

Interview du réalisateur Gabriel-Julien Laferrière

 

D’où vous est venue l’idée de ce film ?
Ce film est la suite de « C’est quoi cette famille ? » écrit par Camille Moreau et Jean-Michel Treiner,  une comédie transgressive, sans être agressive dont j’avais déjà assuré la réalisation. J’avais tellement pris de plaisir pendant le tournage de ce film que quand  son producteur, Yves Darondeau m’a demandé de réaliser la suite, j’ai tout de suite accepté. Comme les scénaristes de « C’est quoi cette famille ? » n’étaient pas libres, je me suis moi-même lancé dans l’aventure de l’écriture et j’ai co-écrit cette suite avec Sébastien Mounier.


Qu’est ce qui vous plaisait dans le premier opus « C’est quoi cette famille ? » ?
Le ton, drôle, rigolo sans jamais être vulgaire, le côté transgression mais néanmoins tout public,  le fait que ce soit un film choral, avec 7 enfants. Ce qui est un véritable défi , un véritable challenge pour un réalisateur. J’ai gardé tous les personnages du premier volet et j’ai donné plus d’importance à certains des personnages qui avaient un rôle secondaire dans le précédent. Gulliver interprété par Sadio Diallo, par exemple avait un petit rôle et Mamie Aurore incarnée par Chantal Ladesou n’avait pas un rôle prépondérant.


Qu’est ce qui vous plaît dans le fait de réaliser des comédies ?
Cela  permet de réaliser une fresque de société à un moment donné. C’est quoi cette famille décrivait une famille recomposée où les enfants, faute de parents stables et matures, avaient pris le pouvoir. Ces enfants sont, en fait, plus raisonnables que leurs parents immatures qui pensent plus leurs problèmes de couple qu’à leurs enfants. Les enfants sont plus sérieux que les adultes. Peut-être même un peu trop car leur génération manque d’insouciance. C’est pourquoi, j’ai pris plaisir à étoffer le personnage de Mamie Aurore et à en faire une grand-mère fantasque, folle dingue qui leur apprend la légèreté, leur fait goûter au plaisir de prendre des risques, de plonger dans le grand bain et leur enseigne que tout est bon à vivre et qu’il faut profiter de la vie. Carpe diem !Telle est sa devise. « C’est quoi cette famille ?! » évoquait les problèmes de couples, les relations parents-enfants dans les familles recomposées. J’ai pensé que sa suite pourrait parler de la place et du rôle des grands-mères dans les familles en général et dans celle-ci en particulier.


Comment étaient vos propres grand-mères ?
Elles comptaient beaucoup pour moi. Elles étaient très classiques, pas très expansives, rien à voir avec Mamie Aurore qui est une résurgence du vent de liberté qui souffla en France après mai 68. Elle est restée bloquée sur les Seventies. Elle vit une adolescence tardive. Ayant eu très jeune ses deux filles, elle a vécu une frustration et se rattrape maintenant que ses filles sont adultes en s’adonnant à tous les plaisirs auxquels elle n’a pas pu goûter dans sa jeunesse. Ce vent de liberté intense et d’extravagance continue à souffler pour elle et elle s’en donne à cœur joie, vit sa vie à fond. C’est une épicurienne. Ses petits-enfants comme tous les Jeunes de leur génération sont conventionnels et politiquement corrects, trop sérieux pour leur âge. Ils manquent d’enthousiasme et sont pessimistes quant à leur avenir, à celui de la société et de la planète. Mamie Aurore casse les codes. Elle ne mange pas de légumes, ne mange pas bio et prône une Junk Food, sort en boîte, fume, boit. Elle n’est pas disponible avant 14h car elle fait la grasse matinée et ne l’est plus après 17h car c’est l’heure de l’apéro et surtout elle a horreur qu’on l’appelle Mamie car ça donne des rides ! C’est une grand-mère un peu barrée, mais qui se révèle tendre lorsque l’on perce sa carapace. Elle est, en fait, pleine d’intuition, d’empathie et de bienveillance.

 

Comment s’est passé le tournage avec Chantal Ladesou ?
On s’est bien entendu tous les deux. Chantal a un instinct rare et un sens inné de la comédie. Elle est irrésistible et simple.


Quel a été votre cursus au cinéma ?
 J’ai longtemps travaillé comme premier assistant dans des films d’auteur, avec des    «Grands» comme Claire Denis, Léos Carax, Chantal Akerman, Nicole Garcia ou Elia Suleiman notamment. Je suis devenu réalisateur à 47 ans et  depuis je n’ai réalisé que des comédies : Neuilly sa mère  en 2009, SMS en 2013, C’est quoi cette famille ? en 2016, Neuilly, sa mère, sa mère en 2018. Tous mes films en tant que réalisateur sont des films dont j’espère que l’on sorte heureux, un sourire aux lèvres, des Feel good movies comme disent les Américains.
Et c’est vrai que « C’est quoi cette mamie ? » est un film irrésistible, à l’humour qui gratte parfois mais toujours riche de sens et empreint d’émotion dont on ressort avec le sourire, et plein d’optimisme. Ce n’est en aucun cas un film moralisateur, militant qui donne des leçons. De manière joyeuse, il est néanmoins empreint de valeurs essentielles comme l’humanisme, l’amour et la tolérance. Un excellent film que l’on peut voir en famille. Les dialogues sont à mourir de rire.

 

Casting : Chantal Ladesou, Julie Gayet, Thierry Neuvic, Philippe Katerine, Lucien Jean-Baptiste, Julie Depardieu, Arié Elmaleh, Claudia Tagbo, Sadio Diallo

 

Sortie 7 août 2019


Cinéma Le Prado

36 avenue du Prado

13006 Marseille


Catherine Merveilleux


#ugcproduction, #cestquoicettemamielefilm, #bonnepiochecinema, #comedie, @chantal Ladesou, #rezoproductions, #tf1studio, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #marseille


Email