Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Copyright : Photos : Catherine Merveilleux / All rights reserved © 2019

 

Gloria Mundi, un film noir éclairé par une fin qui redonne foi en l’humanité

C’est à l’hôtel Résidence du Vieux-Port à Marseille que Robert Guédiguian est venu avec son équipe présenter son dernier film Gloria Mundi, un film noir où les nouvelles générations n’arrivent pas à survivre à cause du système et d’une société impitoyable en déliquescence et où la guerre économique est telle que les plus précaires sont prêts à tout, même à s’entredéchirer et à se trahir entre eux pour survivre.

 

Un film sociétal et sombre, révélateur de la société en déliquescence qui est la nôtre pour lequel Ariane Ascaride a reçu le Prix d’interprétation de la Mostra de Venise. Il plane sur le film une menace implacable et inquiétante. Une épée de Damoclès semble suspendue au dessus de la tête des personnages comme dans une tragédie grecque. Le film n’a pas été tourné à l’Estaque, dans un décor lumineux avec la mer, le soleil, mais dans la zone Euroméditerranée, une zone ultra urbanisée, comme déshumanisée. Dans ce décor déshumanisé, Robert Guédiguian nous laisse apercevoir de manière subliminale des militaires en patrouille, des femmes voilées, des tentes de migrants sans papiers …symptômes révélateurs de notre société.

Le synopsis est le suivant :
Daniel sort de prison où il était incarcéré depuis de longues années et retourne à Marseille. Sylvie, son ex-femme, l’a prévenu qu’il était grand-père : leur fille Mathilda vient de donner naissance à une petite Gloria. Le temps a passé, chacun a fait ou refait sa vie… En venant à la rencontre du bébé, Daniel découvre une famille recomposée qui lutte par tous les moyens pour rester debout. Quand un coup du sort fait voler en éclats ce fragile équilibre, Daniel, qui n’a plus rien à perdre, va tout tenter pour les aider.

La grande innovation de Robert Guédiguian dans ce film  par rapport à son œuvre est qu’il a abandonné sa foi en un combat social. Ariane Ascaride qui interprète le rôle de Sylvie, l’un des personnages les plus stables, les plus positifs ne croit plus elle-même à la grève, au combat collectif et se dissocie du combat de ses camarades. Les personnages ne sont pas politisés, ils n’ont plus d’idéal. La loi est struggle for live. Dans une société à la dérive, c’est le règne de la compétition à outrance.
L’ancienne génération incarnée par Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan croit encore à l’entraide et à la solidarité familiale. La nouvelle génération cynique, arriviste a abandonné ces valeurs et ne croit plus à la fidélité, à la famille, à la loyauté. Les temps sont difficiles et chacun lutte pour survivre sans avoir d’état d’âme, d’empathie et de compassion.
Seul le personnage de Richard qui a fait de la prison se sacrifie pour briser la spirale infernale, le déterminisme de l’implacable fatalité qui pèse sur les familles pauvres en situation de précarité et de détresse afin d’éviter que l’histoire du malheur ne se répète de génération en génération.

 

Genre : drame
Casting : Ariane Ascaride, Robinson Stevenin, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin, Anaïs Demoustier, Grégoire Leprince-Ringuet, Lola Naymark


Catherine Merveilleux

 

#gloriamundilefilm, #diaphanadistribution, #robertguediguian, #mostradevenise, #marseille, lejouretlanuit.net, #robinsonstevenin, #gerardmeylan

J’accuse !

Le film J’accuse de Roman Polanski vient de sortir en salle. Le soir de son avant-première, des manifestants virulents ont empêché sa projection, sous prétexte que le réalisateur aurait violé une jeune femme il y a 45 ans. Cette révélation de faits prescrits par la loi, passés sous silence pendant tant d’années et invérifiables aujourd’hui émeut l’opinion publique qui de bonne foi ou de mauvaise foi hurle avec les loups en ne tenant pas compte de la présomption d’innocence.

En savoir plus...

Le Meilleur reste à venir, un film bouleversant avec P.Bruel et  F.Luchini

Après l’énorme succès du Prénom sorti en 2012, les réalisateurs, Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière persistent et signent dans l’excellence avec un très beau film intitulé Le Meilleur reste à venir où ils retrouvent Patrick Bruel qui donne la réplique à un Fabrice Luchini tout en finesse. Nous avons rencontré les deux réalisateurs et Patrick Bruel, lors d’une avant-première du film au cinéma EuropaCorp Joliette à Marseille.

En savoir plus...

Fahim, un film magnifique de Pierre-François Martin-Laval

C’est au cinéma le Prado que vient d’avoir lieu l’avant-première de Fahim, un film exceptionnel réalisé par Pierre-François Martin-Laval, remarquablement interprété par Gérard Depardieu et Isabelle Nanty .

 

En savoir plus...

Adults in the room, le dernier Costa-Gavras

C'est l'adaptation du livre de Yanis Varoufakis, ministre des finances en Grèce en 2015 sous la présidence d’Alexis Tsipras. C’est le 19ème long métrage du réalisateur de Z, d’Etat de siège, de Missing, d’Amen et d’autres chefs d’œuvres. Une avant-première aura lieu le 16 octobre à 20h au cinéma Les Variétés à Marseille.

En savoir plus...


Email