Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Copyright (2021) TRÉSOR FILMS – PATHÉ FILMS – TF1 FILMS PRODUCTION – CANÉO FILMS – ARTÉMIS PRODUCTIONS

Lui, un film très personnel de Guillaume Canet

C’est à la Villa Gallici à l’occasion de l’avant-première du film « Lui » au cinéma Le Cézanne que j’ai rencontré Guillaume Canet venu à Aix-en-Provence présenter son dernier film.

 

 

Guillaume Canet explique que son film a été écrit en trois semaines pendant le premier confinement et ce dans des conditions très particulières car il était lui-même en pleine préparation d’Astérix et Obélix- L’Empire du milieu. « J’ai été arrêté en pleine élan. J’ai alors voulu me concentrer sur le découpage du film, mais je m’en suis senti incapable. Sans être dépressif, je me suis, alors comme beaucoup de mes contemporains, posé des questions existentielles. Je me suis alors livré à une introspection à la suite de laquelle j’ai écrit d’une seule traite le texte de ce qui est devenu par la suite le film Lui. Ce travail d’introspection m’a permis de prendre conscience d’une pulsion interne, qui la fois me bloque et à la fois me booste depuis toujours. Grâce à cette introspection, j’ai pris conscience de cette dualité, qui est en moi, cette dualité qui me perturbe et m’empêche de me poser et de profiter de l’instant. A l’époque qui est la nôtre,il est primordial et essentiel de se poser, de réfléchir. Si on ne fait pas on va droit dans le mur ! »
Guillaume Canet a symbolisé la dichotomie qui scinde son personnage principal en deux entités, en imaginant des discussions entre son héros et son double. L’un s’appelle Lui, l’autre s’appelle ll. «Le clivage du moi est un phénomène que connaissent bien les psychanalystes, comme me l’ont confié les psychalistes qui ont assisté à une projection que j’avais faite à leur intention.» précise l’auteur et le réalisateur de Lui,

«Pour moi c’était comme une sorte d’urgence, une sorte de fulgurance. Il me fallait l’écrire ce film et le tourner tout de de suite. C’était quelque chose de vital, d’instinctif. Le film a, en fait, été écrit en 3 semaines et tourné en 4. J’ai eu la chance que les acteurs aient tout de suite adhéré au scénario qui les a convaincu. Les deux actrices: Virginie Efira qui incarne l’épouse et Laetitia Casta qui incarne la maîtresse me permettent de parler de la jalousie, l’une des névroses qui perturbent le personnage principal. Les deux femmes ont un langage très cash et parlent bien sûr d’elles, mais aussi de ce qu’elle pense du héros et surtout de ce double malfaisant qui l’habite, le perturbe, l’abîme et lui gâche la vie. Virginie Efira joue son personnage avec une admirable distanciation qui rappelle celle de Carole Bouquet dans Trop belle pour toi, de Bertrand Blier. Lorsqu’elle a joué pour la première fois la scène du lit à trois, je lui ai dit. « Carole Bouquet sort de corps !», mais… c’est finalement la scène que j’ai gardé au montage ».

 

 

 

Guillaume Canet confie : «Ce film est sans doute mon plus personnel, mais ce n’est pas une autobiographie. Dans tous mes films, je mets quelque chose de personnel: par exemple c’est la mort d’un pote qui a déclenché l’écriture du film Les Petits Mouchoirs. Cependant comme le héros, je connais bien le connard qui s’immisce dans ma vie, qui vient tout gâcher, tout perturber, tout noircir. Comme le personnage, j’ai vécu cette scène avec mon père parti de la maison lorsque j’avais dix ans et victime d’un infarctus derrière la porte quelques secondes plus tard. Toute ma vie, j’ai eu le sentiment de culpabilité d’en avoir été le déclencheur. Aujourd’hui, papa est toujours là après 3 infarctus et un cancer, mais je suis toujours hanté par ce sentiment de culpabilité. Il y a en moi une partie sombre. Il me faut apprendre à vivre avec. Je suis de plus en plus convaincu que l’on naît avec un bagage émotionnel, héritage d’une histoire familiale, d’un ADN émotionnel forgé génération après génération.
Cette période de confinement que nous avons tous vécu a changé beaucoup de choses dans ma vie, dans ma façon de concevoir les choses. En fait, je comprend que l’on reçoit ce que l’on envoie. Au début, le personnage principal appréhende les habitants de l’île comme des personnages hostiles, dangereux. Alors que lorsqu’il baisse sa garde, ils lui paraissent plus amicaux et il prend l’apéro avec eux. Je suis sorti plus fort de ce film. Comme le personnage principal, je me suis réconcilié avec moi-même.»confie Guillaume Canet.

Le synopsis est le suivant : Un compositeur en mal d’inspiration, qui vient de quitter femme et enfants, pense trouver refuge dans une vieille maison à flanc de falaise, sur une île bretonne déserte. Dans ce lieu étrange et isolé, il ne va trouver qu’un piano désaccordé et des visiteurs bien décidés à ne pas le laisser en paix.

Un film qui interpelle car chaque être humain porte cette dualité en lui, cette part sombre plus ou moins développée qu’il lui faut apprendre à dompter, à neutraliser pour ne pas qu’elle prenne le dessus. Un film, qui dès le début, nous plonge dans une atmosphère angoissante digne des films d’Hitchkok, et qui fait planer un véritable suspens car à tout moment le spectateur craint que le personnage principal ne commette l’irréparable et que victime de ses névroses, il ne se donne la mort. Le film n’est cependant pas dénué d’humour et surtout d’autodérision et de second degré. A voir !

 

Sortie le 27 octobre

Scénariste et Réalisateur: Guillaume Canet

Casting : Guillaume Canet, Virginie Efira, Mathieu Kassovitz, Laetitia Casta, Nathalie Baye, Patrick Chesnais et Gilles Cohen


Catherine Merveilleux


#pathé, #canal+, #MYTF1, #cinémalecézanne, #guillaumecanet, Luilefilm, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #aixenprovence, #virginieefira, #laetitiacasta, #mathieukassovitz, #thrillerpsychanalytique, #cinema, #VillaGallici, #psychanalyse, #belleileenmer

Les Intranquilles, un film bouleversant de Joachim Lafosse

 

C’est juste avant l’avant-première de son film Les Intranquilles présenté en compétition au Festival de Cannes, au cinéma Les Variétés que j’ai rencontré Joachim Lafosse pour une interview.

 

En savoir plus...

Bac Nord, un film coup de poing très attendu

L’avant-première du film Bac Nord vient d’avoir lieu à Marseille, à la veille de sa sortie en salle.Toute l’équipe du film participait à la conférence de presse de ce film à tous points remarquable.
Rencontre avec le réalisateur et les acteurs de ce film tiré d’une histoire vraie, celle de l’Affaire de la Bac Nord de Marseille qui avait défrayé la chronique en 2012.

En savoir plus...

0SS 117

Alerte rouge en Afrique noire

 

Présenté hors compétition au Festival de Cannes, le dernier film de Nicolas Bedos nous permet  de retrouver  OSS 117. Toujours incarné par Jean Dujardin, le célèbre espion toujours aussi irrésistiblement drôle.

 

 

En savoir plus...

Pourris gâtés, une comédie irrésistible avec Gérard Jugnot

C’est lors d’une avant-première enthousiaste, au cinéma Le Prado et à Plan de Campagne que le réalisateur Nicolas Cuche et le comédien Gérard Jugnot sont venus présenter leur film : Pourris, gâtés, une adaptation très libre du film mexicain Nosotros Los nobles. Nous les avons rencontrés avant l’avant-première à l’hôtel Blu Radisson et ils nous ont parlé de ce Feel Good Movie très réussi.

En savoir plus...

 Avant-première de Sœurs au cinéma Les Variétés

C’est au cinéma des Variétés que vint d’avoir lieu l’avant-première de Sœurs, un très beau film de Yamina Benguigui qui réunit un casting prestigieux, à savoir Isabelle Adjani, Rachida Brakni, Hafsia Herzi et Maïwenn.

 

En savoir plus...

Avant-première La Fine fleur avec Catherine Frot

 

 

 

C’est au cinéma Le Cézanne à Aix-en-Provence que vient d’avoir lieu l’avant-première du film La Fine fleur de Pierre Pinaud.

 

 

 

En savoir plus...

Valérie Lemercier réalise un biopic sur la vie de Céline Dion

 

C’est au cinéma Le Cézanne que vient d’avoir lieu l’avant-première du film Aline, un biopic sur la vie de Céline Dion réalisé par Valérie Lemercier. En amont de l’avant-première, nous avons rencontré Valérie Lemercier à l’hôtel Le Pigonnet à Aix-en-Provence.

 

En savoir plus...


Email