Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Rebelles, un Tarantino à la Française !

Le film Rebelles est un film génial et explosif. Un Tarantino à la Française. Un pur mélange des genres car on y trouve aussi du Sergio Léone et du John Woo. C’est un film particulièrement jouissif et jubilatoire à voir absolument. 

 

Le synopsis est le suivant : Sans boulot ni diplôme, Sandra, ex miss Pas-de Calais, revient s'installer chez sa mère à Boulogne-sur-Mer après 15 ans sur la Côte d'Azur. Embauchée à la conserverie locale, elle repousse vigoureusement les avances de son chef et le tue accidentellement. Deux autres filles ont été témoins de la scène. Alors qu'elles s'apprêtent à appeler les secours, les trois ouvrières découvrent un sac plein de billets dans le casier du mort. Une fortune qu'elles décident de se partager. C'est là que leurs ennuis commencent…
Le film présenté en compétition officielle au Festival d’Alpes d’Huez a été très apprécié et a suscité beaucoup d’enthousiasme. La première particularité de Rebelles est d’être une comédie qui se déroule dans le milieu ouvrier, alors que les réalisateurs français ont coutume de se limiter aux films sociaux et engagés dans ce milieu. Ce qui n’est pas le cas  en Angleterre, par exemple, ou ailleurs dans des films comme The Full Monty, Billy Elliot, Slumdog Millionnaire ou Le Kid (et la liste est loin d’être exhaustive) qui sont loin d’être dénués d’humour. Le casting est très réussi et les personnages interprétés par les trois actrices, Cécile de France, Audrey Lamy, Yolande Moreau sont des femmes qui défient les conventions, qui bravent les interdits. Elles sont l’incarnation d’un Girl Power très transgressif et très peu politiquement correct. Sandra interprétée par Cécile de France n’a pas réussi à capitaliser sur son titre de Miss Pas de Calais. Après 15 ans passés sur la Côte d’Azur, elle revient dans sa ville natale, enceinte et sans le sou, après avoir échoué à se servir de sa beauté comme ascenseur social. A 35 ans passés, le verni craque. Habillée en cagole, superficielle, artificielle, elle est, malgré son échec, méprisante et condescendante avec sa mère et ses collègues de travail. Cécile de France est époustouflante dans ce rôle de Maryline de Prisunic et prouve, une fois de plus qu’elle est capable de tout jouer. Marylin, quant à elle, incarnée par Audrey Lamy a un côté Punk, déjanté, explosif. Elle est libre et sans limites et va jusqu’à braquer le prof de son fils au collège. «Quand j’ai lu le scénario, j’ai tout de suite été séduite car j’ai toujours rêvé de jouer un rôle comme celui d’Uma Thurman dans le Kill Bill de Tarantino», confie-t-elle. Nadine incarnée par Yolande Moreau est une mère de famille plus ancrée dans la réalité, plus raisonnable. Elle essaye tant bien que mal de tempérer les ardeurs des deux autres phénomènes. Les trois femmes vivent une aventure qui dépasse leur condition. Certaines scènes comme celle de la dispute familiale dans le mobil-home et celle de la fusillade sont dantesques, pleines d’humour et jubilatoires dans le style de Quentin Tarantino. Un pur bonheur.


Sortie le 13 mars

Réalisation : Allan Mauduit.
Interprétation : Cécile de France, Audrey Lamy, Yolande Moreau, Simon Abkarian, Samuel Jouy, Béatrice Agenin.


Catherine Merveilleux

#lepacte, #rebelleslefilm, #quentintarantino,#ceciledefrance, #audreylamy, #yolandemoreau, #allanmauduit, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #lejouretlanuitpresse, #marseille,


Email