Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Rencontre avec Jean-Pierre Améris pour les Folies fermières aux Rencontres du Sud

Pour son dernier film, Jean-Pierre Améris s’est inspiré d’une histoire vraie, celle de David Caumette, qui pour sauver son exploitation agricole, créa en 2015 une ferme-auberge avec un spectacle de cabaret. Un mélange de culture et d’agriculture comme le paysan aime à le répéter avec humour.

 

«Un pari fou auquel sa famille ne croyait pas du tout mais qui marche» explique le réalisateur des "Emotifs anonymes" qui se reconnaît dans David Caumette car, comme lui il a un caractère positif et ne s’avoue pas vaincu face à l’adversité. «J’ai eu un coup de foudre, un coup de cœur pour cet homme avec qui je me suis retrouvé  bien des points communs» ajoute-t-il.
«Le monde paysan déplore un grand nombre de suicides, 250 par an et la seule solution pour eux est de se diversifier en créant des chambres d’hôtes ou comme David  des animations. David avait lui-même pensé au suicide lorsqu’il a eu cette idée lumineuse à laquelle sa famille effondrée ne croyait pas du tout. Si David a créé le cabaret, ce n’est pas pour faire autre chose. C’est pour sauver sa ferme. Je viens de présenter le film au salon de l’agriculture où le film a reçu un accueil très chaleureux.
J’espère que ce film va redonner des couleurs à l’agriculture et jeter un coup de projecteur sur ce monde en souffrance.» a ajouté Jean-Pierre Améris qui a passé trois semaines dans la ferme de David avant le tournage pour vraiment s’imprégner du lieu.

Le casting est impressionnant et très réussi avec un Guy Marchand qui défend les traditions et s’insurge contre l’invasion de sa ferme par des artistes de cabaret. «C’est le drame des jeunes générations qui sont bloquées par les anciennes générations hostiles au changement.» explique Jean-Pierre Améris.


Sabrina Ouzani qui est danseuse de formation est époustouflante et magnifique en danseuse de cabaret. Michèle Bernier incarne la maman de David avec beaucoup de chaleur et Bérengère Krief est toute en subtilité et toute en nuances. Une mention spéciale pour Alban Ivanov, il est comme toujours excellent et irrésistiblement drôle.

 

Inspiré d'une histoire vraie. David, jeune paysan du Cantal, vient d'avoir une idée : pour sauver son exploitation de la faillite, il va monter un cabaret à la ferme. Le spectacle sera sur scène et dans l'assiette, avec les bons produits du coin. Il en est sûr, ça ne peut que marcher ! Ses proches, sa mère et surtout son grand-père, sont plus sceptiques.

 

Mon avis : Vous aviez adoré Les Emotifs anonymes en 2010, Profession du père en 2020, vous allez adorer dans un registre très différent Les Folies fermières qui est vraiment un film Goog feeling, à la fois drôle et avec du fond..

 


Réalisateur : JEAN-PIERRE AMERIS
Interprètes: Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier, Moussa Maaskri, Bérengère Krief
Distributeur : APOLLO FILMS
Genre : COMÉDIE, DRAME

Sortie nationale : 11/05/2022

 

Catherine Merveilleux
 

#rencontresdusud, #avignon, #RDC22, #festival, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #cinema

Les Rencontres du sud cinéma

Après deux années d’absence dues au Covid, la nouvelle édition des Rencontres du sud vient d’avoir lieu à Avignon du 15 au 19 mars. Ce fut pour les exploitants, les distributeurs, les partenaires et les journalistes présents l’occasion de découvrir les films qui feront l’actualité dans les prochaines semaines et dans les prochains mois. Ce fut aussi des moments intenses et joyeux d’échanges et de convivialité car ces moments de plaisir partagés sont profondément inscrits dans l’ADN des Rencontres du sud.

 

En savoir plus

Rencontre avec Jean-Pierre Améris pour les Folies fermières aux Rencontres du sud cinéma

 

 

Pour son dernier film, Jean-Pierre Améris s’est inspiré d’une histoire vraie, celle de David Caumette, qui pour sauver son exploitation agricole, créa en 2015 une ferme-auberge avec un spectacle de cabaret. Un mélange de culture et d’agriculture comme le paysan aime à le répéter avec humour.

 

 

En savoir plus

Rencontre avec Clara Roquet pour Libertad aux Rencontres du Sud

 

Clara Roquet avec Libertad réalise son premier long métrage et comme la valeur n’attend pas le nombre des années, son film a  tout de suite été sélectionné lors du dernier Festival de Cannes dans la catégorie La Semaine de la critique.

 
 

En savoir plus

Rencontre avec Thierry Demaizière et Alban Teurlai pour Allons enfants aux Rencontres du Sud

Thierry Demaizières et Alban Teurlai signent avec Allons enfants leur 11° film. Leurs documentaires tout en sensibilité se caractérisent par  leur esthétique exceptionnelle à l’image comme au montage. Comme dans Lourdes et Rocco, ils filment des corps et c’est éloquent et bouleversant.

 

 

En savoir plus

Rencontre avec Cédric Klapish pour En corps aux Rencontres du Sud

Cédric Klapish  situe son dernier film dans l’univers de la danse, un univers qui l’a, depuis Les Poupées russes, toujours passionné. Ce n’est pas un film sur la souffrance ou sur la rivalité comme Black Swann, mais au contraire un film lumineux sur la résilience et la passion de la danse qui transcende.

 

En savoir plus

Rencontre avec Gustave Kervern pour En même temps aux Rencontres du Sud

Gustave Kervern et Benoît Delepine écrivent toute l’année des sketches pour l’émission Groland pour laquelle tous les matins, ils font une revue de presse. Le film est dans l’esprit Grosland. C’est extrêmement  percutant et plein d’humour.

 

En savoir plus


Email