Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Venise n’est pas en Italie, un film avec Valérie Bonneton et Benoît Poelvoorde

Ivan Calbérac, le réalisateur d’Irène et d’Une semaine sur deux vient d’adapter au cinéma son roman Venise n’est pas en Italie, un récit en partie autobiographique où il confie certains souvenirs de son adolescence, au sein d’une famille pour le moins atypique et fantasque. Le film est servi par un casting de qualité. A savoir Valérie Bonneton et Benoît Poelvoorde.

 

 

Le synopsis est le suivant : La famille Chamodot est fantasque et inclassable. Bernard, le père, un peu doux-dingue, fait vivre tout le monde dans une caravane, et la mère, Annie teint les cheveux de son fils Émile en blond, parce que, parait-il, il est plus beau comme ça !!! Quand Pauline, la fille du lycée dont Émile est amoureux, l’invite à Venise pour les vacances, l’adolescent est fou de joie. Seul problème, et de taille, les parents décident de l’accompagner avec leur caravane, pour un voyage aussi rocambolesque qu’initiatique.

Ivan Calbérac confie : «J’étais moi-même teint en blond pendant des années par ma mère qui affirmait que j’étais plus beau comme ça, que certains sont beaux naturellement et n’ont pas besoin d’artifices, mais que ce n’était pas mon cas ! Une blessure narcissique dont j’ai eu du mal à me remettre» avoue t-il. Je n’ai pu opérer ma résilience que bien plus tard après quelques années de psychothérapie…» Il confie aussi : «J’ai moi-même vécu dans une caravane dans le Loiret assez longtemps en attendant que notre maison familiale soit construite.»
Dans le livre, explique t-il : «Il s’agissait d’un dialogue intérieur, d’une introspection. Pour adapter le livre au cinéma, il m’a fallu montrer plutôt que dire, en limitant au maximum la voix off. J’ai dû alors étoffer les personnages. Le livre était centré sur un adolescent, le film est devenu l’histoire d’une famille : Les Chamodot. J’ai donc développé les personnages des parents : Bernard , le père fantasque et imprévisible et Annie la mère aimante… mais sérieusement névrosée. Les personnages ont pris de l’épaisseur et sont, dans la version cinématographique, confrontés à une série d’épreuves, qui les forcent à grandir,  à se métamorphoser. J’avais depuis longtemps envie de tourner un Road Movie et j’ai réalisé mon rêve ! » Le réalisateur explique : «J’ai tout de suite pensé à Valérie Bonneton et à Benoît Poelvoorde pour incarner les parents Chamodot car ils ont en eux la sensibilité, l’émotion et le petit grain de folie que je cherchais. Hélie, le jeune homme qui incarne Emile a été choisi lors d’un casting.  Il nous a immédiatement bluffés et on s’est tout de suite dit qu’Emile, ce serait lui !» Luna Lou et Coline D’Inca sont elles aussi parfaites…
«Le film parle aussi d’un choc social, de la honte qui en découle. Emile a terriblement honte de vivre dans une caravane et que sa mère lui teigne les cheveux. Le fait qu’il tombe amoureux de Pauline, une jeune fille appartenant à la haute bourgeoisie n’est pas un hasard. C’est révélateur du fait qu’il aspire à d’autres origines et à d’autres codes. Il est fasciné par le fait qu’elle appartienne à un autre milieu que le sien.
Les parents Chamodot ont cependant des aspirations pour leurs enfants. Ils souhaitent qu’ils soient beaux, qu’ils travaillent bien à l’école. Mes parents m’ont fait sauter plusieurs classes et me poussaient en mathématiques. Maintenant, alors que j’ai complètement bifurqué et changé radicalement de voie. Ils me disent: C’est grâce à nous si tu as réussi !»

Un très beau film sur les relations parents-enfants dans une famille atypique et fantasque qui déborde néanmoins d’amour. Le titre Venise n’est pas en Italie fait référence à la sublime chanson de Serge Régiani du même nom. Un beau film sur la tendresse, la difficulté à s’affranchir de ses parents et de son milieu et de surcroît un film irrésistiblement drôle.

 

Sortie le 29 mai 2019
Genre : Comédie
Casting : Valérie Bonneton, Benoît Poelvoorde, Hélie Thonnat, Luna Lou, Coline d’Inca, Eugène Marcuse

 

Catherine Merveilleux

#studiocanal, #venisenestpasenitalielefilm, #valeriebonneton, #Benoîtpoelvoorde, #ivancalberac, #comedie


Email