Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Cette nuit, j’ai fait un rêve surréaliste qui s’est terminé en cauchemar…

Cette nuit, j’ai fait un rêve surréaliste, un rêve complètement dingue. J’ai rêvé que du jour au lendemain des millions d’êtres humains étaient assignés à résidence, que pour avoir l’autorisation de sortir, il fallait, soit avoir un chien, soit faire du jogging et qu’il fallait se signer soi-même une autorisation d’attestation de déplacement  dérogatoire pour faire ses courses de première nécessité… et tout cela à cause d’un mystérieux virus appelé Covid_19.

Selon les autorités scientifiques, ce virus venait du fait qu’un Chinois avait mangé un Pangolin infecté et avait contracté le Coronavirus. Un rêve complètement fou et quand même un peu angoissant car pour lutter contre ce virus, il n’y avait ni masques, ni vaccins, ni médicaments et que nos gouvernants nous disaient par la voix de leur porte-parole que les masques ne servaient à rien, puis ils se rétractaient et ils disaient que les masques étaient systématiques et obligatoires… mais il n’y en avait pas dans les pharmacies. Les gens, désemparés, fabriquaient donc eux-mêmes leurs masques. Certains envisageaient même de fabriquer eux-mêmes un vaccin dans leur cuisine, eu égard au fait que personne ne  semblait s’en préoccuper !


Les gens se donnaient rendez-vous pour des apéros virtuels sur Whats’ap et Zoom !
Les gens en proie à la psychose dévalisaient les supermarchés et faisaient des stocks de pâtes et de papier toilette. Les grands-pères et les grands-mères n’avaient plus le droit de voir leurs enfants et leurs petits enfants et ils mourraient seuls, abandonnés de tous dans le chagrin de leur abandon et d’atroces souffrances.
Les Français soumis et résignés regardaient tous les soirs les informations pour prendre connaissance du nombre de morts. Heureusement, à Marseille à l’IHU de la Timone, un professeur avait concocté une potion magique à base de Chloroquine et d’Azithromycine.
Par la suite, le rêve devenait encore plus fou et carrément anxiogène. Le président de la République française, Emmanuel Macron et celui des Etats-Unis, Donald Trump dénonçaient le fait que le patient zéro serait un employé d’un laboratoire de recherches situé à Wuhan en Chine et non pas un citoyen chinois ayant mangé un Pangolin. Un vrai scénario de Science fiction ! D’un mauvais film de science fiction avec un scénario exagéré et absolument pas crédible !


C’est à ce moment là que je me suis réveillée. Ouf ! J’ai pris un bon café et j’ai allumé la télé pour voir les breakings news du jour et là mon rêve a tourné au cauchemar, le premier ministre, Edward Philippe parlait du Coronavirus et, très ennuyé, annonçait un prochain déconfinement le 11 mai prochain. Il annonçait aussi qu’il n’y aurait pas de vaccin avant mi 2021, qu’il n’y avait toujours pas de médicaments homologués, ni de vaccin et que désormais il nous faudrait non seulement vivre avec ce virus, avec cette épée de Damoclès permanente au-dessus de la tête, mais que cette crise sanitaire sans précédents serait suivie d’une crise sociale et sécuritaire qui laisserait notre économie exangue et des tas de nos concitoyens sur le carreau ! Je vous l’ai dit un très mauvais film de science fiction, d’autant plus que le professeur Gilbert Montagnier envisageait une manipulation dans le laboratoire de Wuhan. Pourquoi pas une arme et une guerre bactériologique tant que l’on y est ?


Catherine Merveilleux


#coronavirus, #covid_19, #confinement, #deconfinement, #catherinemerveilleux, #wuhan, #chlororoquine, #lejouretlanuit.net,


Email