Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Les professeurs de Maternelle non remplacés à Marseille

De nombreux élèves de Maternelle ne sont plus accueillis dans leur classe à Marseille. Les maîtresses absentes ne sont pas remplacées. Les enfants ne sont pas répartis dans les autres classes en raison du nouveau protocole sanitaire. Ils sont renvoyés chez eux.

Après trois semaines de confinement, certains petits élèves de Maternelle n’ont pas pu reprendre le chemin de l’école et se retrouvent privés d’enseignement pédagogique et de lien social. De nombreux parents se retrouvent pris au dépourvu. Les familles monoparentales et celles dont les deux parents travaillent se retrouvent dans une situation inextricable et n’ont souvent aucune solution et aucune perspective car ils ne savent pas jusqu’à quand la situation perdurera. Jusqu’à présent, les enfants lorsqu’une maîtresse était malade étaient répartis dans d’autres classes, mais les nouvelles directives de l’OMS, de l’ARS et du gouvernement interdisent ces répartitions qui ne respectent pas la distanciation sociale et qui mélangent les classes alors que c’est strictement interdit pour éviter que le virus ne se propage. Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l’éducation nationale qui était en visite récemment dans une école de Seine Saint-Denis ferait mieux de travailler et de trouver une solution adéquate au problème des absences non remplacées. Il est plus urgent d’engager de nouveaux professeurs d’école pour remplacer les enseignants malades que de jouer à la marelle comme il vient de le faire devant un parterre de caméras pour créer un buzz.

 

L'éducation ne fait pas partie des fonctions régaliennes de l'Etat. Par contre, l’Etat est chargé de veiller à ce que chaque enfant puisse bénéficier du droit d'aller à l’école. Emmanuel Macron a d’ailleurs promis : «A la rentrée 2021, l’instruction à l’école sera obligatoire pour chaque enfant dès l'âge de 3 ans. L’instruction à domicile sera strictement limitée aux impératifs de santé.» L’enseignement en Maternelle, dès le plus jeune âge permet ainsi de pallier et de réduire les inégalités entre les enfants. L'instruction est désormais obligatoire pour tous les enfants, français et étrangers, à partir de 3 ans et jusqu'à l’âge de 16 ans révolus. C’est bien de le penser. C’est bien de le dire. Mais il ne suffit pas de faire de beaux discours, il faut mettre ces nobles intentions en pratique. L’Etat faillit à sa mission de permettre l’accès à l’école à tous les enfants et cette lacune, c’est évident, se fait au détriment des plus défavorisés.

 

Le gouvernement recommande le télétravail afin de limiter la propagation de la pandémie, or peut-on raisonnablement demander à des parents de faire du télétravail avec des enfants en bas âge ? Une fois de plus, nos politiques sont hors sol, complètement déconnectés de la réalité, des préoccupations et des soucis de leurs concitoyens. Les Français en ont assez des effets d’annonce.

 

Catherine Merveilleux


#ecolematernelle, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #ecoleobligatoire, #marseille, #snuipp, #ecole, #jeanmichelblanquer, ##educationnationale, #13indépandants, #catherinemerveilleux, #lejouretlanuit

Sommes nous à la veille d’une guerre civile en France ?

 

Dans une lettre ouverte, des militaires, et parmi eux des généraux à la retraite, exhortent ceux qui dirigent notre pays à «appliquer sans faiblesse des lois qui existent déjà afin d’éviter une guerre civile».

 

Lire la suite…

Le confinement selon Blaise Pascal…

Depuis les restrictions sanitaires liées à la pandémie du Covid, tout plaisir nous est interdit. Il est interdit de danser, de faire la fête, de voir ses amis. Nous vivons une véritable prohibition. Tout ce qui est de l’ordre du divertissement est considéré comme non essentiel. Cette réflexion me fait penser à ce que Montaigne et Pascal écrivaient à propos du divertissement qu’ils jugeaient futile et superfétatoire.

Lire la suite…

Le XXIème siècle, monsieur Malraux ne sera pas spirituel, il sera virtuel !

« Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas ! » aurait déclaré dans une citation considérée comme apocryphe André Malraux, romancier, combattant, résistant et ministre de la Culture sous Charles de Gaulle. Quoiqu’il en soit, sa prophétie qui paraissait sur le point se réaliser semble s’avérer obsolète.

Lire la suite…

Nos dirigeants s’inquiètent pour notre santé psychique …

Cette inquiétude est réciproque. Nous aussi on s’inquiète pour eux…
Jérôme Salomon a déclaré cette semaine : « La crise sanitaire a révélé la vulnérabilité psychique de nombreux Français » et a ajouté « On observe une augmentation importante des états dépressifs.

Lire la suite…

Vivre ou survivre ?

« J’aime mieux attraper le Covid_19 dans un pays libre qu’y échapper dans un pays totalitaire ! » a déclaré le philosophe André Comte-Sponville. Or, notre gouvernement nous impose des lois liberticides qui sacrifient les nouvelles générations sous le fallacieux prétexte de protéger les personnes vulnérables et les personnes âgées.

Lire la suite…

Quand les commerçants, Forces vives de notre pays deviennent des assistés

Les commerçants, les restaurateurs de France n’ont jamais demandé à être des assistés. Ils ne demandent qu’à travailler, qu’à créer, qu’à bâtir et on leur demande de devenir des assistés. C’est une tragédie économique, psychologique et humaine.

Lire la suite…

Etat d’urgence, liberté et sécurité, le dilemme…

L’état d’urgence sanitaire a été prolongé jusqu’au 16 février. Cet état d’urgence limite nos libertés en suscitant peur et psychose sous prétexte d’assurer notre sécurité. C’est une atteinte indéniable à nos libertés fondamentales constitutionnellement garanties sans pour autant constituer une réponse adéquate susceptible de mettre fin à l’épidémie. L’état d’urgence est dangereux car il permet au pouvoir exécutif de gouverner par ordonnances, par décrets. C’est un blanc seing accordé au gouvernement.

La France, pays dont les racines sont Judéo-Chrétiennes

Le virus n’a pas de passeport ! comme l’a déclaré Emmanuel Macron. Les terroristes n’ont pas de papiers, mais nous, nous devons remplir des attestations pour avoir la permission de travailler, d’acheter de quoi nous nourrir ou d’aller chercher nos enfants à l’école !

 


Email