Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Prime de 20 millions aux ministres ou la mort du Père Noël

L’info vient de tomber. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault aurait prévu un budget de 20 millions d’euros de primes pour les reverser aux membres des différents ministères ! La France souffre, beaucoup de Français vivent dans une précarité extrême, pleurent devant leur frigo vide, ne savent pas comment ils vont  annoncer à leurs enfants que le Père Noël n’existe pas car cette année ils n’auront pas de cadeaux à cause de l’augmentation des impôts, et les ministres s’octroient des primes !
Les Français sont accablés d’impôts, de taxes. L’Etat les prend pour des vaches à lait. C’est d’autant plus inacceptable que cet argent ne sert pas à bâtir des infrastructures pour l’avenir, à améliorer les conditions de vie de ceux qui sont réellement démunis. Cet argent ne sert qu’à des frais de fonctionnement, qu’à subventionner des commissions, des observatoires, des missions et à enrichir des hommes politiques qui pensent plus à leurs intérêts personnels et à leur réélection qu’à l’intérêt général de leur pays.
S’arroger le droit de se répartir 20 millions d’euros en pleine crise économique est un véritable camouflet à l’égard de nos concitoyens qui vivent dans la misère. Un tel acte est la marque d’un manque de respect caractérisé. Il ajoute le mépris et l’insolence à l’incompétence.
En effet, comment ces nantis n’éprouvent-ils pas de honte à se vautrer dans l’argent, à s’octroyer des primes pharaoniques, alors qu’ils ont un salaire plus que substantiel et des avantages en nature non négligeables. En principe, une prime est une marque de satisfaction et est attribuée aux employés et aux serviteurs méritants ! Or, je ne suis pas satisfaite des prestations des serviteurs de l’Etat ! Le bilan qualitatif de leur année est catastrophique ! Quel que soit le ministère concerné ! Je pense ne pas être la seule car les sondages effectués par les instituts spécialisés attribuent des notes calamiteuses à François Hollande et à Jean-Marc Ayrault.
Une telle insolence, un tel mépris ne peut qu’attiser les haines et les rancœurs. Comment tous les travailleurs pauvres écrasés par la misère et les soucis peuvent-ils accepter que la Gauche qui s’auto-proclame altruiste, solidaire, détachée des contingences matérielles et des intérêts financiers ne pense qu’à se remplir les poches et qu’à se goinfrer ?
Je ne vois que deux explications possibles : soit ils sont tellement déconnectés de la réalité du quotidien qu’ils ne se rendent pas compte, soit ils sont très conscients  du fait que leur existence au pouvoir est comptée et qu’ils sont sur un siège éjectable et ils prennent tout ce qu’ils peuvent avant d’être virés ! Vraiment, j’hésite entre les deux explications, mais quoiqu’il en soit, en aucun cas, ils ne méritent cette prime de satisfaction !

Catherine Merveilleux