Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Rencontre avec les membres du Jury du Festival du Film de cinéma Musical à Lacoste

Victor Meutelet

Bruno Slagmulder

Stéphanie Crayencour

Kassim Meesters

Rencontre avec Victor Meutelet

 

Victor Meutelet était l’un des membres du jury du Film court musical de Lacoste. Cet acteur prometteur est en train de conquérir le petit écran, le grand écran et les plateformes de streaming. Il a commencé très jeune au cinéma et a fait ses premiers pas dans «Salaud on t’aime» de Claude Lelouch en 2014 et a ensuite tourné dans  «Tout Schuss» avec José Garcia en 2016, «Le Voyage de Fanny» de Lola Doillon en 2016, «Eternité» de Tran Anh Hung, «Milf»d’Axelle Laffont en 2018 et «Barbaque» de Fabrice Eboué aux côtés de Marina Foïs en 2021. Il est attendu dans deux longs métrages intitulés Rascals de Jimmy Caporal-Trésor et Philip  de Michel Kwwiecinski à la rentrée.  Actuellement il est dans "Deep Fear», de Grégory Beghin une série qui cartonne sur OCS. Il a aussi tourné dans de nombreuses séries télé comme «Emily in Paris», «Le Bazar de la Charité», «Clem» et «Plan cœur» avec Sabrina Ouazani.

Depuis son plus jeune âge Victor enchaîne les castings, depuis que sa mère l’a inscrit à un casting vers 13-14 ans. Athlète de triathlon, cela ne l’a pas empêché de poursuivre des études d’économie et de cinéma.

Simple et gentil, le jeune acteur qui cartonne est ravi d’avoir été choisi comme membre du Jury du Film court musical de Lacoste et en toute humilité s’interroge sur sa «légitimité» à juger une œuvre. cinématographique, mais le fait déclare-t-il avec plaisir. «Je suis content de déguster et de débattre. C’est stimulant ! J’aime bien les comédies musicales. C’est un genre de film que j’apprécie tout particulièrement. J’ai adoré le West Side Story de Spielberg que j’avais déjà vu dans sa version originale». Le jeune homme dont le film Deep Fear, un survival horrific est actuellement sur OCS confie : «Dans le genre, film d’horreur, j’adore «Shining», «It follows», un film d’horreur psychologique de 2014 de David Robert Mitchell qui l’histoire d’une malédiction qui se transmet en couchant avec un autre. Un film tout en tension, mais tout en finesse. J’ai tout de suite adoré  «Deep fear» quand mon agent m’a transmis le scénario. Le film participera fin août prochain au festival Fright Fest à Londres. Je suis impatient de voir le film en salle car sur les plateformes de streaming, on ne perçoit pas les réactions des spectateurs en live. C’est un film au second degré  qui reflète la belle alchimie qui a fonctionné  dans notre groupe. A la rentrée, je joue aussi dans deux longs métrages qui sortiront en salle. Il s’agit de Rascals, qui est un film qui se passe en banlieue en France en  1984 où je joue le rôle du chef d’ une bande  de skinheads, les Boneheads, une bande organisée, politisée, ultra violente, déterminée à prendre le contrôle de la ville. le deuxième long métrage est Filip, un film polonais très intéressant.

 

Rencontre avec Bruno Slagmulder

 

Bruno Slagmulder a joué dans des pièces d’Eric Emmanuel Schmitt, de Montherlant, de Molière. Au cinéma il a tourné avec François Ozon, Gérard Jugnot, Laurent Bouhnik, Pascale Pouzadoux. A l’occasion du Festival de Lacoste, il interprétera l’un des protagonistes de  la pièce «Saint-Exupéry & Romain Gary» écrite par Patrick et Olivier Poivre d’Arvor, qui relate l’histoire d’une rencontre improbable dans le désert entre les deux hommes, tous les deux aviateurs et écrivains, mais qui ne se sont jamais  réellement rencontrés.

Bruno Slagmulder a tout de suite accepté ,explique t-il lors de notre interview, d’être membre du jury car dit-il : «J’aime bien donner mon avis sur un sujet que je connais, sans pour autant être juge, sans faire de prosélytisme, sans être moralisateur. J’ai hâte de poser un regard bienveillant, sans a priori sur les œuvres qui seront proposées au jury dont je fais partie. Je suis très excité à l’idée de les découvrir.»

« En ce qui concerne la pièce que je dois jouer ensuite, j’ai tout de suite aimé cette pièce car Saint-Exupéry et Romain Gary sont des esprits libres, des aventuriers. Philippe Caroit incarne Romain Gary et moi Saint-Exupéry, mais cela aurait pu être l’inverse car les deux personnages me fascinent. J’aime les esprits  affranchis qui ne sont pas dans la bien-pensance. J’ai la nostalgie d’une certaine époque où les hommes vivaient une vie aventureuse et ne se satisfaisaient pas d’une vie étriquée et monotone. Pour ma part, je fuis la routine. Pendant 7 ans, j’ai été chercheur d’or ou plus exactement, j’ai cultivé le safran dans le Perche. Une parenthèse dans ma vie d’acteur. Aujourd’hui, je suis dans l’immobilier haut de gamme à Paris. Je ne suis pas derrière un téléphone à attendre. C’est pourquoi je m’identifie à ces deux êtres d’exception. Il ne faut rester attaché à son rocher. Il faut tenter l’aventure, exister; En tant que membre du jury, je suis heureux de pouvoir m’exprimer. L’un des pires travers de notre société est le politiquement correct, le fait d’être unanimement d’accord. La confrontation est importante et il est essentiel de conserver un esprit critique acéré.

 

Rencontre avec Stéphanie Crayencour

 

Comédienne, Stéphanie est en ce moment à l’affiche de «Comme des gosses» sur M6 depuis le 4 juillet dernier et a un rôle dans le film  «Endless night»  qui sortira le 5 août  sur Netflix. Elle vient de terminer le tournage d’une série intitulée «Dior The New Look» sur Apple.
Stéphanie confie avec encore des étoiles plein les yeux: « Je viens de terminer le tournage . La séquence où je jouais était impressionnante. Je portais la plus belle robe de la collection Dior et un essaim de 5 couturières s’affairait autour de moi pour les essayages. Les décors  étaient somptueux et incroyables. C’est une série  américaine et j’ai passé le casting alors que j’habitais Londres depuis deux ans. Ce qui m’a permis d’être bilingue tout en conservant un petit accent français, ce que les Américains apprécient. Trois jours après le casting, ils m’ont appelée pour me dire que j’avais obtenu le rôle. Le film sortira en 2023 sur Apple. Ben Mendelsohn interprétera le rôle de Christian Dior et Juliette Binoche, celui de Coco Chanel.
En ce qui concerne «Endless night». C’est un film sur les états de conscience modifiés grâce à des cachets. C’est un  sujet qui m’interpelle. J’ai, en effet perdu mon petit frère à l’âge de 32 ans. Depuis, je m’intéresse beaucoup à la vie après la mort, à la physique quantique et au paranormal.

 

Rencontre avec Kassim Meesters

 

Kassim Meesters est en ce moment sur «Deep Fear», un survival horrific dont l’action se déroule dans les catacombes de Paris. Il est diffusé sur OCS. Kassim joue avec Victor Meutelet. Il a aussi joué dans la série «Coyottes». «Deep fear» est un film d’horreur au second degré, explique Kassim, invité du Festival de Lacoste. «J’y joue le personnage de Max, un Geek des années 80 , avec des lunettes, des cheveux bouclés et un tas de phobies. «La tête dans les étoiles»  de Coralie Majouga que j’ai tourné en novembre 2021 va bientôt sortir. C’est un film intéressant qui raconte 24h de la vie d’un jeune étudiant, ingénieur de l’espace dont la mère est opérée d’un cancer qui doit revenir sur terre.»


Le  Festival  de Lacoste est un Festival qui permet de rencontrer des acteurs prometteurs, pleins de talent et brillants en pleine ascension et des monstres sacrés de la scène et du cinéma.

 

www.festivaldelacoste.com


Catherine Merveilleux


#festivaldelacoste, #pierrecardin, #brunoslagmulder, #RodrigoBasilicati-Cardin, #festival, #geraddepardieu, #isablleladjani, #victormeutelet, #stephaniecrayencour, #catherinemerveilleux, #theatrecinema, #luberon, lejouretlanuit.net, #chateaudumarquisdesade, #lacostefestival


Email