Le Jour et La Nuit
Le Jour et La Nuit

Camille Lacourt à Marseille, pour dédicacer son livre, Cinquante nuances de bleu

Le champion de natation, Camille Lacourt vient de dédicacer son autobiographie Cinquante nuances de bleu à la FNAC Centre Bourse à Marseille. Son regard bleu des mers du sud, son charisme en ont fait une des personnalités préférées des Français. De nombreux fans s’étaient donné rendez-vous à la FNAC pour rencontrer le beau gosse de la natation française, se faire dédicacer son livre et faire un selfie avec lui.

 

Parmi les fans, de nombreux petits garçons étaient venus rencontrer celui qui est un modèle pour eux. Le livre est d’ailleurs dédicacé à Jazz sa fille et à ses futurs petits enfants. Il raconte comment ses parents, tous les deux travailleurs aux PTT dans la région parisienne ont dû demander leur mutation, à cause de son asthme et comment grâce à leur voisine, à 3 ans et demi, avec sa mère, il est allé pour la première fois à la piscine. Pour lui, c’est une révélation, mais il est trop jeune. Le règlement interdit de prendre des enfants avant cinq ans. Le moniteur de natation, M. Martinez qui décèle son potentiel et qui deviendra son premier entraîneur accepte de transgresser le règlement. Il gagne sa première course de 50 m à 5 ans et obtient son premier trophée.

Dans son autobiographie; avec une liberté totale, Camille Lacourt raconte son incroyable épopée mais également les côtés sombres  de l’univers de la compétition de haut niveau : rivalités, coups bas et amour impossible. Un regard lucide et sans concession sur une incroyable aventure intime et collective.

Il nous confie les efforts surhumains, les compétitions à suspense, le cérémonial, la déconne et la grandeur de l’univers de la natation : son livre nous entraîne dans les coulisses du sport de haut niveau. Mais il y a aussi l’argent, les sponsors, la jeunesse, les filles, la femme… et la gloire. Il nous parle aussi de la redescende après l’euphorie de la victoire : « Je n’ai jamais parlé de cette étrange déception à personne. La mélancolie du vainqueur. Un phénomène de descente, de décompression, comme lorsque tu remontes trop vite des profondeurs. »


Premier champion du monde de l’histoire de la natation française du 100 mètres dos en 2011 à Shanghai et détenteur du record d’Europe sur cette distance, Camille Lacourt a décroché la médaille d’or à cinq reprises jusqu’à sa dernière course en 2017 où il a remporté une nouvelle fois le titre sur 50 mètres dos. Après avoir fait ses armes auprès de Philippe Lucas à Canet-en-Roussillon, Camille Lacourt rejoint le Cercle des nageurs de Marseille en 2008 aux côtés de Florent Manaudou, Frédérick Bousquet ou encore Fabien Gilot., avec Jean-François Salessy comme agent.  Ces nageurs surdoués surnommés « le clan des Marseillais » font de ce club en perte de vitesse leur nouvelle place forte et vont régner sur la natation internationale pendant dix ans.


Il confie aussi dans son livre son amour inconditionnel pour Marseille :

«À Marseille, le ciel est bleu, la mer aussi. J’aimerai toujours cette ville, je l’aimerai toujours, je retournerai y vivre. À cause des Marseillais aussi, je les trouve beaux, aimables, bien dans leur peau, leurs pompes, comme on ne l’est plus à Paris – j’habite aujourd’hui la capitale. La Cité Phocéenne n’est pas aussi chaude qu’on le dit ; en dehors des quartiers où l’on ne va pas, c’est une ville tranquille, bonne mère. La mer embellit le quotidien, elle stimule le corps comme les montagnes de mon enfance. Marseille est le lieu où mon existence a pris un sens. J’ai toujours pensé que c’était un peu grâce à Marseille, aussi, que je suis devenu champion du monde. La mer est là, au bout des rues, tu ne la devines pas et soudain, tu te retrouves face à la Méditerranée… Tu vis avec.»


Catherine Merveilleux


#michellafon, #camillelacourt, #cinquantenuancesdebleu, #CNM, #medailledor, #cercledesnageursmarseille, #champion, #natation, #catherinemerveilleux, lejouretlanuit.net, #lejouretlanuitpresse, #marseille


Email